LA_GUERRE___LA_PAIX_

 

GEOPOLITIQUE

Chaos - Paradoxes - Anachronismes  historiques - Fatalité - Contingences - Soumission - 

La défaite de l'Esprit

 

V. Poutine n'aurait-il à offrir au  peuple russe désinformé que parade militaire exacerbée et démonstration de forces armées  vociférantes et  promptes à tuer  en masse

en ce  jour de commémoration de la victoire contre le nazisme ? Sans doute qu'un  jubilé, -  en souvenir de la Bérézina, de la retraite de Russie, de la débâcle  infligées par la grande Russie tsariste -,   serait - il bienvenu et de cirsconstance   comme  nous le rappelle le  ruban de St-Georges arboré sur les vêtements de la population russe.

En l'instant même, depuis 80 jours,  des missiles hypersoniques frappent les villes d'Ukraine,  Odessa visitée par le Président de l'UE, massacrent sans distinction des civils. A la télévision russe le même  robot apparaît, annonce froidement  les destructions générées par un arsenal de guerre testé sur le terrain des opérations. " L'erreur est humaine ". Ici, se trouvait une école. 70 civils y  ont perdu la vie, des innocents terrés, terrorisés par V. Poutine en personne justifiant  ces crimes ! 

Ce qui fait dire à mr macron que la paix  ne se construira pas en humiliant  la Russie ! Mais on cauchemarde, c'est du délire !... Propos en ces temps d'invasion, de crimes de guerre, de génocide  absolument inacceptables, inopportuns, inutiles, comme s'il fallait passer en pertes et profits de ce conflit asséné par les visons paranoiaques  de V. Poutine,  plus de cent milles victimes, la destruction de villes entières !

Préoccupation, annonce, réserve, préalable aujourd'hui complètement déplacés, hors contexte. Propos d'un homme qui à la fois fait la guerre, tiens  à oeuvrer pour  la paix, parle et impose ses vues au nom des autres, tente de  briller depuis son perchoir européen en  fixant d'ores et déjà le cadre géopolitique, politico - commercial et financier de la nouvelle paix inexorable.

Les banquiers évitent  les états d'âme ! Il en résulte ce que nous découvrons, aujourd'hui ... Un dialogue de sourds, des propos cyniques que l'on accepte, quoi qu'il en coûte !  Discuter avec Attila ...

Mr macron, l'histoire ne se refait pas ! Ses blessures  suppurent  longtemps après. La mémoire ne cicatrise plus. La guerre, mr macron, " ne  se justifie pas, ne se plaide pas, ne se défend "  pas lorsqu'elle résulte  des volonntés  d'un dominant furieux, d'un dictateur, d'un assassin, de l'agresseur d'une Nation et d'un Pays  engagés sur la voie de l'Europe, de la Démocratie et de ces  valeurs, de la construction, de l'évolution et du progrès. La guerre est une régression de l'Histoire, une atteinte à la dignité de l'Homme Camusien  qui nous frappent de plein fouet. Seules  les armes  changent sur le fronts de la guerre, pour le pire !

Comme à l'accoutumée, vous êtes maladroit dans le propos. Un manque de maturité criant. Vous affichez une réserve  inacceptable, inexpliquée, autoritaire  quant à  votre  éventuelle visite  sur le terrain de la guerre. Attentions pourtant maintes  fois signifiées par de très nombreuses personnalités et chefs d'Etats, de représentants de l'UE, venus sur place rencontrer le Président V. ZELINSKI, afin de constater le cataclysme que les armes russes engendrent  sur les terres de l'Ukraine.

Certes, par la force des choses, des évènemments,  le temps passant, lorsque la guerre sera terminée, parce qu'il  n'y aura plus de  combattants, parce que vos armes auront été  détruites, parce que l'Ukraine n'est pas votre pays, parce que vous aurez entretenu deux cents appels téléphoniques stériles, infertiles avec le maître de guerre incontesté, alors, certainement, à l'instar du bourreau syrien, il  vous faudra  asseoir  côte  à côte les belligérants, -  vous le chantre de la non co-belligérance - et, les faire à nouveau se parler, sur les grabats et les gravats  de la mort par les armes, une mort et un exil, un exode de masse  effroyables.

Coutumiers des grands rendez-vous pompeux, il conviendra  de ne pas juger, humilier, froisser  celui  qui garde sur les mains  le sang de dizaines de milliers de victimes. L'homme, le  chef des armées  russes qui justifie à vos yeux le bien-fondé  de " l'intervention spéciale ". Correction  sanglante ou  complot ourdis contre la paix et la prospérité dans le monde et bien au-delà.

On ne peut,  sans de gros dégâts collatéraux,  évoquer un tel point de précaution et de ménagement à l'égard d'un chef d'Etat  frappé d'obsessions,  usant de disproportions dans ses moyens d'actions absolument inacceptables, un homme qui  tient en respect le reste du monde en brandissant ses missiles balistiques, " invincibles, inégalés " ! 

La paix  se reconstruira sur d'autres bases. A l'instar de l'Allemagne nazie vaincue, la Russie devra supporter longtemps le poids de sanctions et de précautions internationales prolongées, du moins pour ce qui concerne les pays  du G7, les pays les plus riches de l'UE, en mesure d'afficher une forte autonomie et réserve de manoeuvres technologiques et commerciales, financières.

Une telle guerre, un tel commandement, ne peuvent mettre sur le même  pied d'égalité, dans les négociations pour la paix, la victime et l'assassin.

Le monde entier en est  le témoin. La guerre est un non-sens de l'histoire, des grands courants de la Pensée, un retour vers l'obscurantisme et l'ignomonie. Personnellement, mr macron, si mon pays et son Etat étaient  les bourreaux d'un peuple pacifique, j'aurais non seulement honte mais, je ne pourrais plus vivre en paix, je connaîtrais en conscience et au nom  du vote démocratique les tourments de la responsabilité et de la soumission aux infâmes  rouages d'une géopolitique dépravée.

Les fresques de la guerre et de la paix, mr macron, valent  pour le talent des grands littérateurs et le Septième  Art  mais non sur les  fronts des atrocités commises sur des civils et des innocents. Si les Salons, palais, pavillons de chasse auront toujours abrité  bals et cérémonies, qu'il en fût des rois, des empereurs, des autocrates modernes, des  dictateurs, sans  doutes constituent -ils  les meilleurs  " terrains " de concorde et d'entente ! 

Plus rien ne saurait être comme avant, mr macron, qu'il vous en déplaise. Paix forcée, annexée, endeuillée ne sont pas durables. De tels  brasiers couvent. Mettez - vous à la place des ukrainiens, mr macron, comme d'autres le firent contraints parce qu'ils subirent les atrocités nazies  sur la terre de France et partout ailleurs.

La paix se fit, mais à quels prix, dans  quel contexte de justice internationale traquant les criminels de guerre nazis, selon quelles procédures, cadres, réserves et mesures garantissant  la paix entre l'Allemagne, le Japon  vaincus et,  le reste du Monde ?  

Propos, annonce choquantes, mr  macron ! Je réécoute l'intervention de Mme Ursula Van Der Leyen et ses mots qui ont heureusement  recadré la Présidence de l'UE en ces heures tragiques pour les populations déplacées, meurtries. L'impatience est immature, mr  macron. Il convient  de voir la guerre de près pour  en cerner les abîmes, le chasme  odieux. V. Poutine " se couvre de honte " aux yeux du G7 ; est-ce pour cela, sans doute, que vous devez le ménager, redouter   qu'il  soit humilié ... Craigniez - vous   l'homme ou le  peuple Russe désinformé  sur le cours  hors de prix des forfaitures ?  Dans l'ombre de V. Poutine, un redoutable corbeau à l'esprit de revanche aiguisé  veille sur l'avenir du Kremlin. Finlande et Suède s'apprêtent à  rejoindre l'OTAN. Un front Nord pour Mr Poutine et le corbeau ? La table ronde n'est pas d'actualité   

!

 

CORSICA...GO56

Guerre en Ukraine  

Février 2022 / 20??