TERMINATOR___CHAR__RUSSE_UKRAINE_

Aux yeux du Monde, V. Poutine  fait de l'Ukraine un vaste champ d'opérations militaires, teste  ses armes. Totale impunité ! Une peur bleue de l'homme dont on ne présume pas des réactions imprévisibles, soudaines ( lourdement patho - logiques ). Il agit en toute liberté, avec mépris, implacable détermination. Nous assistons, impuissants, sous nos yeux  à l'effondrement et à  la destruction d'un pays, à la négation d'un Peuple Européen 

...

Dialoguer   avec un homme qui nomme ainsi ses armes relève de l'incompétence.

L'Ukraine est  sous nos yeux dévastée, ensanglantée, dépeuplée.

La Planète souffre et le crie haut et fort. 

Que peut - on attendre d'une situation  où le  marasme inertiel et incontrôlable   enclenche les rouages de la décadence et de la catastrophe climatiques

Un petit  tour du côté de la presse, au hasard des déambulations  sur le Web, les chaînes TV, le câble  

 

***

 

Le char  russe dernière génération, équipé de missiles thermobariques détruit le Dombass ! A  deux millions d'euro l'Unité, Poutine ne fait  pas dans le détail pour tuer, surenchérit  en bloquant les réserves de céréales à destinations de dizaines de pays en souffrance !

La guerre promet de durer, s'enorgueillit un aparatchik zélé ... On fait montre  de ces armes dernier cri avec fierté ! Il faut dire que tuer, assassiner, massacrer, user de telles armes  honorent la dignité  et l'esprit  de l'homme  d'Etat. D'un côté,  il faut " remonter le moral "  des troupes russes et, de l'autre,  massacrer des frères d'armes, des civils, des réfugiés  ! Potemkine resurgit, un film peut-être bientôt  primé ? 

En Chine, à l'encontre des Ouïghours, mêmes tarifs, d'où cette entente biaiseuse  Moscou - Pékin  et cette  frilosité du bloc  Atlantique et de l'UE en matière de diplomatie ampoulée. Nous assistons  à l'amplification du chaos planétaire,  au règne de l'hypocrisie et des prébendes de grandes ampleurs, ( Dessous de tables  ) ! 

Les journalistes font  dans l'analyse, l'évennementiel mis bout à bout, sans transition ni ménagement !  A l'horreur succède le luxe des destinations les plus prisées des Emirats. Macron s'y précipite, dans l'urgence et  relègue V. Zelinski. Il lui est plus  facile d'envoyer des armes. L'infmation lui permet  toutes latitudes ;  le " Quoi qu'il en coûte " n'a  donc plus de limites.

On  fait de la politique, de la géopolitique mais aucun  états  d'âme ; c'est la consigne ... Prudence, réserve face  à l'exterminateur, comme si du temps du Reich revenu  à  notre époque,  nous étions sommés de nous taire face  aux exactions et  aux horreurs  de la Shoa  connues et vues  de tous ! 

Il est de notre devoir de pousser haut et fort des coups de gueules afin que cesse ce conflit ignoble, un conflit généré et orchéstré  par la maladie mentale d'un tyran, ploutocrate, dictateur et tortionnaire, responsable du génocide ukrainien ( Massacres de civils, crimes de guerre, annexion, millions d'exilés et de déplacés   par la force,  bombardements et pilonnages incessants,  tests de nouvelles armes de guerre et de destructions massives ) ...

 

Les crimes du Futur, dernière étoile du festival de Cannes  retourne et enchante  la Croisette, promet  des records d'entrées. Je place l'Art à bien d'autres niveaux. Où va, où se perd, que  devient le monde  de  l'Esprit, de la Pensée, de la Beauté, de la Sensibilité ? 

A Denver, aux States,  35 , 5 ° C  puis  moins 5 ° C  en 24 heures avec des chutes de neige inédites ; idem  au Brésil : jamais  observé ! 

Les orages canadiens déversent des nuages de grêlons  gros comme  une balle de tennis. L'Europe ne voit pas encore venir ce qui nous attend, cet été, ceux à venir de la décennie charnière 2020 / 2030 ! 

Les grands fleuves  s'assèchent et le vieux continent  accuse des extrêmes de températures inédits.

La vente de pesticides et d'engrais explose ;  jamais nos fruits et légumes n'auront été tant exposés aux désastres de la pétro-chimie et à l'empoisonnement des  sols que nous retrouvons dans les mers et les océans, les cours d'eau ! Les grands  sommets pour la Terre, l'Océan situent, placent les  criminels d'Ecocides en haut de l'affiche.

Boucles de rétroactions positives  s'enchaînent, se multiplient, referment une à une  les fenêtres de l'espoir et de la confiance en la Science. Climatologues, Chercheurs  sont déboutés. Les affairistes brandissent le sceau et les oripeaux de la Croissance Concurentielle, exponentielle ; Borne Out  ! 

La technologie  bat son plein ! Les dividendes n'ont jamais connu de telles envolées. Le patronat  veut davantage  d'apprentis, exulte à la nommination  de Borne, le Peuple ahane, les prix s'envolent, l'Ukraine et le Covid  deviennent de puissants vecteurs. La supercherie et l'arnaque  trônent, les élections puent ! Quant aux sanctions de l'UE contre la Russie, elles boostent le Rouble  et l'Euro !  

Tout va donc très bien  du côté du marasme et du statut quo énergétiques, industriel et commercial. Pleins feux sur le suicide de la planète, la défaite d'une grille de civilisation aujourd'hui décadente, en perdition, plus isolée que jamais dans  l'espace et le cosmos, livrée  non à elle - même mais à des fous furieux, des mégalomanes, des irresponsables, des technocrates, des décideurs - lobbyistes et banquiers n'ayant que le profit  pour unique crédo.

Dans ce tohu-bohu informationnel,  l'on passe des chairs éventrées des  crimes du futur à  celles des crimes de guerre, le tout entrecoupé de publicités incessantes, de sujets et de thèmes  d'informations totalement disparates et non avenus ...

C'est ainsi, chaque jour !   Haro sur les grandes surfaces de la nouvelle et du spectacle. Place aux  mondes décérébrés que l'atome et le virtuel conquièrent et asservissent en les confinant au LCD, en leur volant l'âme et l'esprit.