SOUPCON___OPARA___CAP__CORSE__

 Mal aux mondes, Mal de Terre, Solastalgie, que je m'évade un moment de ce monde en déclin, parce  que décadent, vilement  anthropocènique, mené par l'exclusive cupide  et  dominante. Que je rejoigne les frontières de l'Azur ;  ne point  se placer, vivre  encore un peu  de ne pas mourir de choses ineptes, infectées, manipulées ! Je réfugie ici  quelques pans de vérité et de clarté, avant qu'ils ne cèdent aux appétits, à la gloutennerie de toutes les formes de spéculations gangrènant  le siège de l'esprit. Qui  peut comprendre ? Je les nombre sur les doigts d'une seule main et, pourtant  !  

 

***

 Vague  rencontre 

A celle qui me dit    Tout  

en oeuvrant  aux vertigineuses  alliances   

de Ciels    

 

 L'onde-marine     à la pointe cornue de schiste  vert  

se lie        Immémoriale  fluence    

Ultime métamorphose  

 Eau - Delà  

 

Belle  messagère

Tu emporteras qui    de passage 

ici - bas    s'allège 

tente vainement de voler 

 

D'entre la passe aux  vents  fous 

et les vagues hiémales 

que je choisisse  

mon dernier atoll 

 

Pourquoi de  penser 

finistère 

aux mots qui se turent 

m'enivre et me perd 

 

Le monde du silence

prélude  l'infini

comme  l'infini 

l'évasion à perpétuité  d'un seul mot

 

 -  MARIN -  

Fragments 

1 ère  Ecriture le 27 Mai 2022 /

En   cours où sur l'improbable décours. Que cela  demeure au stade du fragment, de l'insignifiant, de l'ordre du continu et du discontinu, de l'être et du néant

 

LA_PASSE____GIRAGLIA___LIBECCIU___CRIS_