CARTE__WINDY__EUROPE__SYNOPTIQUE_

Les modèles, les sites  Météo pointus  nous  donnent  aujourd'hui une lecture rapide et étendue de la configurartion  météorologique et des grands centres  permanents, pour une meilleure compréhension  et interprétation des éléments  et des synergies  

 

Des cartes Météo, selon les Modèles les plus pointus, qui font peur, qui inquiètent au plus haut point !
Nous disions, il y a déjà plus de 2 semaines que nous étions sous l'influence d'un Dôme de chaleur naissant et prévu s'installer longuement.
.
.
M-F y apporta un démenti, évoquant une vague, un épisode précoce de fortes chaleurs, des pics ; on joue sur les mots pourtant conformes aux types de situations rencontrées mais, tout de même !
Aujourd'hui, M-F semble ne pas confirmer ce dôme de chaleur, sachant que les hautes pressions requises pour cette configuration ne sont pas au rendez-vous ! Soit ...
.
.
Toujours est -il que les températures caracolent à des niveaux et des moyennes inégalées, que les pics s'enchaînent, de plus en plus virulents, étendus, durables et fréquents.
Plus de flux, de courants, de vents synoptiques nous garantissant des masses d'air humides, des fronts pluvieux sains et francs, une  circulation océanique pérenne  que nos climats tempérés maintenaient jadis, même en plein été.
.
.
L'atmosphère ne vit que sporadiquement, par zones et territoires, de façon idoine à travers tout le continent européen et bien au-delà, du Nord au Sud. Sahel et Maghreb sont sur le point de suffoquer
...
Une sécheresse absolue, si précoce, des déficits d'eau dépassant tragiquement les 50 voire 60 % des apports  annuels. Les fleuves s'assèchent, au plus  bas de leur étiage. Les  restrictions d'eau  pleuvent de toutes parts et, toujours rien à l'horizon, à l'Ouest si ce ne sont des poches orageuses éclosant à la faveur de pointes de chaleurs locales et extrêmes, de rivières atmosphériques, des reliefs dits dépressionnaires à fortes convections, sans oublier les tensions  sur les  Pôles et le Groenland notamment !
Quant aux tempêtes de sable que connaissent les pays du Proche - Orient, à répétitions, les canicules extrêmes,( Inde et Pakistan ), les déficits hydriques de la Mousson, gageons que nous ne serons pas épargnés !
Les phénomènes  se multiplient et se répandent ! Cf / Lac Mead - Colorado - jamais été  au plus bas, une réserve d 'eau douce colossale. Aucune  région du Globe est épargnée
.
.
En effet, cette vague de phénomènes se manifestera en Europe et sur le Pourtour Méditerranéen par d'autres effets et rétroactions en boucles positives !
Le pire est à venir ... Seul espoir : que la chaleur et l'humidité soient telles qu'elles engendrent un peu partout des orages, afin de répartir équitablement le régime des précipitations grandement déficitaires ...
Oui, mais à quels orages aurons - nous à faire ? Soudaineté, violence, cumuls catastrophiques de pluies, inondations? ...
Quelles bombes thermodynamiques génèreront ces masses d'air surchauffées, hybrides, fortement déstabilisées ?
Etc - Etc !
.
.
Pleins feux sur la Croissance, les énergies fossiles, la surproduction, la migration saisonnière de dizaines de millions de véhicules vers le Sud, sur de longues distances,
pleins feux sur un trafic aérien et maritime démentiel,
pleins feux sur la destruction massive et les pollutions majeures qu'entraînent les conflits et, le conflit ukrainien...
Il  semble que les décideurs, les politiques, les technocrates et les affairistes n'aient pas encore pris la mesure des enjeux et de l'accélération de l'histoire, de cette ère Anthropocène ... ! Nous verrons bien, par la force et l'ampleur des choses !
.
.
Scientifiques, Chercheurs, ONU, GIEC, Climatologues auront pourtant et depuis si longtemps prévenu.
" Le chien aboie, la caravane passe " !
.
Image /
.
Enorme potentiel de chaleur que l'été exacerbe ! Plusieurs degrés C supplémentaires aux entours de ce trou terreux et rocheux béant, réfringent, réfléchissant ! Les Îlots de chaleur ainsi prolifèrent ; de la cité bétonnée aux parkings immenses goudronnés, surchauffés à blanc, aux zones industrielles non végétalisées, aux cours d'eau détournés et asséchés, aux vallées déjà mortes, un chaos hautement anarchique s'instaure et règne de plus en plus ! L'Euro a le vent en poupe
!
.
.