A REGARDER 

 

https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/le-monde-dans-tous-ses-%C3%A9tats/20220613-r%C3%A9chauffement-climatique-la-maison-br%C3%BBle

 

Visitons un site Météorologie - Prévisions  / Modélisations  - et balladons - nous à 15 jours d'échéances ... 

Nous observons bien, à partir de  la limite de l'Afrique Sub-Saharienne  au Nord de l'Europe, d'Est en Ouest,  une gigantesque  étendue  sans flux, exempte de nuages ou quasiment, une sorte  d'immense  marais  baromérique sous lequel  rien ne se passe, où la vie de l'atmopshère subit un  rayonnement extrême, uniforme, persistant, inquiétant...

La chaleur  insupportable ajoutant aux émissions de GES, en boucles incessantes de rétroactions positives 

L'influence  Nord - océanique semble s'être arrêtée, avoir été  déviée, laissant çà et là passer quelques courants et remontées du Sud, un air  maghrébin - sahélien  surchauffé  qui engendrent des orages très localisés vers l'Espagne, les contreforts pyrénéens, le grand Sud-Ouest de l'Hexagone. 

Les grands centres permanents météorologiques sont  comme à l'arrêt ou du moins n'interagissent plus   si l'on considère le déroulement classique de la vie des perturbations, des dépressions que gènèrent habituellement les conflits de masses d'air. 

Masses d'air affectées, unifiées, modifiées, colonisées  par des nappes de GES ?  Les études nous le révèleront bientôt ! 

Mais sachons, que depuis toujours, politiques - décideurs - affairistes - gros banquiers rouges s'en moquent, persistent et signent  vers davantage de virulences, de destructions massives, vers une situation de  non retour caractérisée et avérée, dénoncée par tous les scientifiques et climatologues  et, c'est bien à  ce niveau d'ensemble que le bât  blesse, que le mal incurable est entrenu voire  amplifié,  depuis des décennies déjà d'un retard  condamnable, inacceptable et  dont  ces gens - là  sont désormais comptables.

Depuis 4 millions d'années, la Terre ne se sera jamais autant  réchauffée, dans un tel laps de temps, inignifiant à l'échelle géologique. Nous le devons au capitalisme exacerbé, à la quête de profits colossaux, à l'argent - roi, à la volonté de  puissance et de domination, au manque  de vision et de compréhension des décideurs face aux impacts  que leur  grille de civilisation occasionnent partout autour de la Planète, sur terre et sur mer, dans les airs. De tels irresponsables, en retard de plusieurs décennies   nous mènent droit  vers le chaos climatique, déclencheur de toutes les catastrophes à venir et insurmontables.

Il s'agit de bien  réfléchir  lorsque nous posons un bulletin de vote :  voter  pour soi  ou  pour les générations futures, l'environnement, la paix, la prospérité, la Nature et le bien-être, le cadre de vie, la biodiversité, les saisons, etc 

?

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/06/15/malgre-une-croissance-record-des-renouvelables-la-transition-energetique-n-a-pas-lieu-releve-un-nouveau-rapport_6130371_3244.html