CANONS___FRANCAIS___POUR__L__UKRAINE_2022

 Toujours plus d'armes de destructions massives, de guerres, de surproductions, de pillages, d'atteintes à la vie, de croissances,  etc ! 

En contreparties, toujours moins de qualité de vie, de paix, de sérénité, de prospérité, de visions dans l'avenir, de sagesse, de mesure et de sobriété, gages  de cette humilité et déférence  que nous  devons à  notre bon vieux vaisseau perdu  à travers le Cosmos ...

Politiques, changeons de paradigme et de grille de Civilisation, optons pour  le retour aux équilibres naturels, proprement, durablement, ensemble ; assez  joué les foudres de marchés et de profits ! L'ingratitude ne paie pas...

 

 

 

Du contexte climatique aggravé  à l'exemple au quotidien que l'on peut éviter

De la distance et des arcanes des bureaux aux réalités du terrain 

Il est plus important de fabriquer des  canons, d'exporter des armes  que de doter le pays d'un parc avions / Canadairs  et Hélicoptères bombardiers d'eau alors que les risques incendies  sont  multipliés par 100 ! 

 

 

https://reporterre.net/Emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-les-mauvais-calculs-de-l-Etat

 

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/terre-planete-pourrait-changer-maniere-irreversible-ici-5-ans-99059/

 

C'est là tout ce que  nous avancions en le  justifiant  il y a déjà plus de 8 ans !  Nous avions posé le seuil de 2030, sachant que la décennie 2020 / 2030  allait nous être  fatale, décisive  quant aux proportions de l'adaptation et de la prévenance atteintes et objectivées  afin de ralentir drastiquement l'emballement climatique  que nous  connaissons aujourd'hui...

L'inertie positive des principaux désordres  engendrés les  rendra irréversibles et sévèrement  amplifiés. Tout laisse à penser que nous entrons dans une phase active d'un  dépassement et  d'un dérèglement  climatiques généralisés. En la matière, nul ne peut  raisonnablement prévoir  les excès, les écarts aux prévisions modélisées, le caractère exponentiel  des hausses relatives  aux  phénomènes de ruptures visibles  ces derniers temps ( Sécheresses - Canicules - Inondations - Ouragans de classe VI à venir - Tempêtes de sable - Plume et dôme de chaleur,  etc !  ) 

Il n'y a pas d'autres solutions que de  décélérer la machine productive, réduire le temps de travail, tout revoir de notre   système actuel, basculer dans une économie de " rigueur  " où la Transition  prend le pas  et pilote l'activité économique, industrielle et commerciale,  l'énergie requise à sa mise en place, soit une réorientation totale  de l'activité industrielle durable, de tous les secteurs, de l'acquis comme de l'innovation.

Diminution drastique des vols et longs courriers maritimes et aériens, répartition de l'alternance  temps libres  //  temps contraints ( 1 jour sur  2 ou 2 x 3 jours travaillés ), limitation et quotas des stocks, du commerce international longue distance, étalement des congés annuels sur 6 mois, disparition des 2 grandes migrations estivales  Juillet  et Août au profit  d'un  étalement alterné printemps - été - début de l'automne etc ...

Aides et Assistances aux pays émergents en matières de développement durable et d'anticipation, relèvement  des quotas concernant le renouvelable, aides à la transition énergétique, au reboisement, à la gestion de l'eau, de l'habitat, des  transports, etc !...

l'Etat sera bientôt  acculé ; mieux vaut prévenir, anticiper, agir de façon rationnelle et sage  tant qu'il est encore temps et surtout 

RALENTIR  - DECELERER

***

 

EVITER  D'EN RAJOUTER 

 

L'Etat  prend-il en compte dans ses calculs  les GES  générés  par les énormes incidies  qui surviennent partout, en toutes saisons  ? Les gorges du  Tarn, Lozère,  ces  70 Hectares  de forêts domaniales  partis en  fumées aujourd'hui, un accident qui signe  l'inconséquence des préfets confrontés au fléau du feu, incapables d'organiser une réelle prévention et dissuasion  actives sur zones  ...

INACCEPTABLE 

Pourrait - on   enfin  voir se déployer en pareilles  périodes  un corps  de surveillance et de traque contre les  Méga - Feux potentiels, agir   à la hauteur des enjeux climatiques, environnementaux  ? 

Les plus belles  forêts   du Sud de la France   partent en fumées, de Menton au grand Sud-Ouest de l'Hexagone ! 

Imaginons un instant le Mistral  se lever, ces vents marins forts  qui parfois  balaient les côtes et le désastre  frappe sitôt   à nos portes ! Combien de tonnes de GES engendrent  ces méga-feux, ces  funestes  journées de brasiers non maîtrisables   dévastant  tout, de la biodiversité  à l'atmosphère, en impactant durablement   le cycle de l'eau, les cours d'eau, les terres brûlées, etc ? 

L'état des sols et du couvert végétal  est tel que tout peut arriver accidentellement. Quant aux jours de brises, ventés, dès 20 Km /h, les risques sont décuplés, s'élèvent  au centuple par vents  frais ! Une vigilance - dissuasion spéciale et massive   devant être activée au moins deux  jours avant et après ces épisodes  venteux s'impose, outre le civisme et l'éducation, la formation aux risques - incendies ...

Une question de moyens en personnels et matériels à ne pas  marchander ;  il  y  va  de notre qualité de vie, de notre survie, de la sécurité des populations, du cadre de vie, de la planète !

Le moindre incendie est une atteinte  grave à l'environnement, une bavure, une inconséquence systémique grave.

 

CORSICA...GO56

 

Du contexte climatique aggravé  à l'exemple au quotidien 

De la distance des bureaux aux réalités du terrain 

Il est plus important de fabriquer des  canons que de doter le pays d'un parc avions / Canadairs  et Hélicoptères bombardiers d'eau alors que les risques incendies  sont  multipliés par 100 !