GIRONDE__ETE__2022___LE_DESASTRE_L_ECHEC_D_UNE_POLITIQUE_

 

PUISSANT DÔME DE CHALEUR
.
QUE NOUS PREVOYONS S'INSTALLER
.
MI - MAI / DEBUT JUIN 2022 DEJA SUR TOUTE L'EUROPE
!
D'aucuns ne se prononçaient pas, se refusaient à valider le fait et la tendance météorologique et climatique  irréversibles qui se profilaient avant le printemps météorologique, inventant à l'envi l'acception " Plume  de chaleur " quand d'autres n'hésitaient point et confiaient plutôt :
_ " Un coup de chalumeau " !
.
Le Dôme est bien là et va durer, perdurer, s'installer, sévir !
Les pressions sont remontées et ce n'est pas du tout un bon signe.
2003 risque de valser dans les oubliettes et,  2022,  signer l'entrée dans une  nouvelle ère, une rupture, un emballement climatique majeur  !
.
Je ne comprends pas comment et pourquoi  l'exécutif ne se penche pas sur le sujet immédiatement, ne prend aucune mesure concrète et immédiate quant à ce contexte hautement " explosif "
( températures, pics, extrêmes de chaleurs persistantes et aggravées ) !
.
.
A l'instar des petites mesures à 2 balles, des chèques alimentaires, énergies, inflation, ( hélas ! et pourtant vitales pour tant de gens en France ),  les petites recommandations fleurissent sur le Net : " s'hydrater, fermer les volets, pas d'efforts aux heures les +++ chaudes, oui ! mais, lesquelles ? etc ... Que de platitudes  et d'évidences !
.
Les villes suffoquent déjà, les campagnes et les forêts s'embrasent, on tire des feux d'artifices malgré le souhait des hauts gradés  du corps des Sapeurs-Pompiers, en surcroît et, " tout le monde "  il est content ". Le Portugal vit un enfer, la Grèce vit ses premiers gros feux, le Maroc entrent en lice,le Sud  de la France est ravagé,  l'Île de Corse est en sursis, etc ! Mais où est -donc l'Union Européenne lorsque le Portugal appelle à l'aide  ? 
.
.
 Mr MACRON 
.
.

https://www.sudouest.fr/gironde/la-teste-de-buch/incendies-en-gironde-notre-dossier-11635097.php

 

Pendant ce temps, tous les  véhicules du Génie Militaire   sont briqués, chromes  rutilants, les avions de reconnaissance et de surveillance, les personnels au  sol  regardent  dur leurs écrans la progressions des Feux ! Quelle efficacité, Mr Macron ...

 

En ces temps de géhenne du feu, de Méga - Feux impactant toute l'Europe du Sud, de canicules récurrentes, de sécheresse et d'aridité extrêmes, d'extrêmes climatiques, Mr Macron, laissez cet Alpha - Jet et embarquez plutôt à bord d'un Canadair en Mission dans les Cévennes, en Gironde et constatez ceci :
.
Le feu une fois parti et enclenché, souvent par l'entremise de  dizaines de mises à feu, attisé par le vent, exacerbé par une végétation en sursis, énergivore, hautement inflammable, devient,  hélas ! invincible et, se solde toujours par des désastres et ce, sur des milliers d'hectares, des dizaines de milliers d'hectares !
Combien d'avions, d'hélicoptères, de véhicules, de cadres, de personnels de l'armée, seraient opérationnels en pareils contexte afin de porter la dissuasion, la traque et la surveillance sur le terrain comme  au niveau qu'il se doit, soit en amont, de façon pérenne et sévère.
Un dispositif à gérer par les Préfets et la Sécurité Civile, les élus régionaux et territoriaux, les cadres de l'Armée spécialisés dans le domaine de l'investigation Nuit - Jour, du génie militaire,  afin de maîtriser sur le terrain ces incendiaires qui auront toujours la part belle, un coup d'avance sur les  " Soldats du Feu ", certes moins bien équipés  que nos soldats.
Ce n'est plus acceptable !
.
.
Votre armée dispose bien d'un appareillage de détection comptant parmi les meilleurs au monde ! N'est-ce pas là, - le contexte  aidant tragiquement -,  ( car l'incendie est un acte de terreur, tragique ), une occasion de manœuvres sur les terrains de la préparation et de l'investigation ?
Pourquoi laisser ce potentiel inactif ? Pourquoi en arriver à des situations de pénuries et de manques de moyens pour les Sapeurs - Pompiers parce que la France, la Corse brûlent tous les ans en de multiples points, aux mêmes moments ? Pourquoi ?
.
.
Est - ce encore une affaire de sous ? N'y aurait - il pas,  à ce sujet,  matière à prolongation justifiée de la devise " Quoi qu'il en coûte " ? L'environnement, à notre époque, ne devient -il pas la dominante vitale qui nous réfugie et nous préserve, à surveiller, à choyer ?
Regardez, considérez avec gravité  ce qu'il nous attend ;  nous ne sommes que le 14 Juillet ! Prenez en compte cette lisibilité météorologique - climatique que vous accordent et  vous livrent  tous les scientifiques pour 2022, cet été qui risque de détrôner la canicule de 2003 et de 2019 ! Voyez l'accélération et la répétition de tous ces phénomènes  interdépendants...
.
.
Prenez en considération ce potentiel feu qui couve en France et en Corse et persistez dans cette voie sans issue que constituent les limites actuelles de la Sécurité Civile ! Il y a là un écart inquiétant aux risques majeurs d'embrasement de nos massifs, de nos campagnes, de nos forêts, de nos domaines, de notre patrimoine, la mise en danger imminente et évidente des populations, l'éviction irreversible de pans entiers de biodiversité !
Il est grand temps de traîter  la mise à feu criminelle et volontaire comme un acte de terreur et de guerre, à l'instar de ce qui  fût du temps des invasions, des barbares !
Vous ne pouvez laisser ainsi brûler notre pays, nos terroirs, nos régions, nos territoires, des biens, des animaux, les gens tout perdre !
.
.
Agissez et vite, il y a vraiment URGENCES
.
.
CORSICA...GO56
.
La Guerre du Feu en Corse et Ailleurs 
Le 14 Juillet 2022