CHEZ_ROGER___CRIS__CHARGE__ENTRE_LES_BLOCS_

Pas le choix,  c'est entre les blocs  que la wave consent à  donner un peu  ! Cris, sur un Backside  Hack Tribord 

Toutes les vues signées " Emmila "   sont  des captures d'écran

 

 

UNE PAGE DU  JOURNAL DE BOARD - BORD DE  MARIN

 

***

 

27_07_2022__CHEZ__ROGER

 

Il ne faut pas aller  bien loin pour vivre un  dépaysement, se ressourcer dans les bleuités de ciels retrouvés, en ce  jour de vent Ponant et de Mistral zones marines larges.

D'aucuns auront eu en tête et en naviguant notre Ami ROGER M. inconditionnel de ce vaste domaine insulaire. J'ai  pensé à toi, Roger ! Toi qui découvres  avec nous et découvres  d'étranges engins sur lesquels  les gens semblent " marcher  sur l'eau " ... Cristian

La mer, toujours  houleuse, ondée, envoie vers la côte un semblant de vagues que les écueils et les secs happent et façonnent, aléatoires et  soudaines. 

Un vent  chaud souffle sur la mer Méditerrnée en surchauffe. Un simple lycra sur le buste donne chaud ; je ne me sens pas à l'aise. Par de telles  températures, l'effort  n'est certes pas recommandé ! 30 degrés centigrades, tout de même, à la fin du mois de Juillet ; qu'en sera - t - il fin Août ? 

Les ocres du rivage  safrané contrastent et irradient  sur les flots bleu-roi et froncés d'une meu epu agitée, comme si les fortes chaleurs en avaient  relevé et diversifié la vigueur des tons, ravivé des nuances inconnues. Maints  sillages  hérissent la surface du golfe. Au loin, la chaîne Cagna se coiffe.

Les Ailes des Wingueurs passent et croisent,   sans bruit, ne  laissent aucune trace : j'apprécie ! Spectacle quasi irréel, un sentiment de  liberté  totale auréole cet après-midi venté. Les  grands espaces soufflent tous les bruits, d'où qu'ils viennent. Gestuelles, mouvements que le silence consacre et  capte à l'orée de la beauté, au nom du pacte Naturel tutélaire ! 

Légers, une seule aile tenue à  bout de bras, sans harnais, gréement,  barre, longues lignes,  ils  nous offrent une toute autre  glisse, une continuité et une fluidité sans pareille que rien n'affecte, se jouent des caprices du vent  d'été, suivent et remontent aussitôt  le vent ; ivresses du cap et du bord feutré. 

 

VAGUES___OU_RIEN___LE_PARI_DE_CRIS___SUR_LA_FAIM__FIN_

Vagues ou Rien : le pari de Cris sur la  faim - fin 

 

 

Deux heures et demi de navigation,  gréé en 5.3 m2 Simmer Icon Wavesail +++ JP Australia Radical Thrusters Quad 94 Litres

je ne laisse plus d'évoluer entre les rochers de l'écueil, en allant puis en revenant, tentant de trouver le juste tempo qui m'accorde un semblant de section et de  vagues où réaliser  des moves qui  ressemblent à  quelque chose, à ces figures que la vague attend et  espère. Et oui, je n'en suis pas encore aux In  &  Out  + Jibe ! On verra plus tard, malgré une sèvère coxarthrose droite.

Bâbord amure, de l'autre côté du golfe, il me  faut  bien tourner, virer de bord  ou empanner ; refus catégorique, lorsque le corps me dit et m'enjoint  ;  

" _  Lofe,  mets-toi à  l'eau,  opère une conversion de la voile, rapide, qu'elle ne touche pas la surface, fais  vite, c'est moins traumatisant, cela  te servira certainement,  cet hiver,   dans la Wave, au  cas où !  " 

Et c'est ainsi que je vais là où fleurit la mer, la Grande Bleue, m'ondoyant  de blanches écumes, comme si je m'étais évadé,  trouvé vers les sites de mes solos windsurf insensés... 

En ce deuxième  jour de vent, plus clair et lumineux, affectant  physiquement la  session très chaude de la veille, vers Testa,  la  force me manque  pour y retourner.  J'opte pour la zone de confort, certes, mais en tentant de déposer  ici  quelques vues saisies au vol par " Emmila ", dotée d'un lourd appareil, au zoom puissant, difficile à maintenir sans trembler ni bouger.

Tout autour, les ailes de l'école de Kitesurf - Corsica Kiteboardind, Pierô-Kite et Fred aux commandes - virevoltent, vibrent dans les ciels d'un été dont je ressens vivement, douloureusement  les  semonces et les alertes !  Sans commentaires. Que cela soit  tout de même dit et réfugié sur cette  page d'un très long  Journal de Bord -  Board.

On aurait tant souhaité se  transporter  en de nombreux endroits de la cote Corse pour y rêver à ciels ouverts tant d'autres sessions, partages, aventures, pas de deux avec les vagues. Impression pérenne de manquer à l'appel du Tout, d'insatiabilité. Une sorte de vide cosmique  après une vague de  plénitude 

!

- CRIS  & EMILLA - 

Journal de Board -  Bord

Un salut de Pierre GIORGI 

PIERRE_GIORGI___NOUS_SALUE__DANS_CE_ONE__HAND__JIBE_DE_PIRATE_