RELANCE____AU_VIDE__

 Impossible de caper, de trouver un   équilibre en navigation, d'étaler sans  heurt les rafales dans les vagues ! J'aurai  perdu en quelques  jours de Covid des  acquis  fondamentaux et tous facteurs  d'exécutions et de coordinations. Chutes, wipe-out, la totale, sans oublier  la  fatigue  extrême, jusqu'au   bout des doigts, refus de jibe au large, etc ! ... Le faisceau de la punition   fut   porté  par l'infectation  jaune à son acmé 

MARCO_DANS_UN_TRES__BEAU_SLASH__ROLLER_

 

 

Infecte, détestable, virus  jaune  qui fout  la vie  en l'air et pourrit l'organisme pour des  mois. Vaccinés ou pas, celles et ceux qui le contractent sont  sévèrement  touchés  et s'en souviennent ! J'eus des grippes, de fortes   affections  bactériennes, mais rien à  voir  avec  ce monstre pré-fabriqué en Chine, véhiculé  par tous les travers de la mondialisation ! La responsabilité des laboratoires  est  condidérables, mieux à même de masquer  leurs menées troubles via une pléthore de vaccins ...

Digressions ? Non, pas tant  que cela ... Tout se tient qui est lié  à l'instar  de ce climat que l'on pète un peu plus  tous les jours et qui nous bouleverse, qui  nous atteint  au plus profond de  nous - mêmes

Une session où l'épuisement, le découragement, le manque  de moyen physique et de dispositions mentales, la  fatigue extrême    auront  commandé à  toutes velléités d'ébats sains et précis  dans les vagues ! Le ballet des ondes  me fut ainsi inaccessible et  la mer :  étrangère,  hostile, dure, rude ...!

Elles furent pourtant bien au rendez-  vous  mais  combien aurai-je  démérité, rompu  à ce pacte  et cette alliance qui me tiennent  à coeur. Impossible de remonter vers Testa -  Scoddu  Neru, ce site et ce domaine sauvages  où je garde précieusement mes marques, mes repères, où le vent  est bien plus droit, franc, régulier. Mais l'état général  dans lequel  je me trouvais ne me  le permit  guère ! 

Résigné, je savais que je partais  pour une session de  galères, de souffrances, dépossédé de sensations  de glisse et de fluidité  qui d'habitude  me placent  et me trouvent au  bon endroit dans le Line Up, les séries  de hautes  vagues qui balaient " Tistaredda "  la belle 

TRAJECTOIRES__INTENABLES__LE_COVID___S__Y_EMPLOIE_

 

Subir !  Ne pas  se blesser, c'est déjà  ça, me dira-t-on ... Mais le compte n'y est plus. Le miasme colonise, conquiert, soumet, dicte ! Ainsi de ce monde de merde où il ne pleut  plus et où tous les virus prolifèrent.

 

SURVENTE___SUBITE___AUCUN_CONTR_LE__MERCI___AU__COVID__JAUNE_

 

Plus de bras, la planche courbe guidonne sous mes pieds, je ne la tiens pas et les trajectoires vont  comme folles et imprécises, ricochent. Quelques sauts de nains de jardins, de ce nain jaune que je suis devenu, allant  à l'instar de ce virus venu de l'empire du milieu et des laboratoires  qui se gavent et ne laisseront désormais plus de se gaver, par milliards de doses, de rappels, de nouvelles recettes concoctées au gré de ces  équations génétiques payantes et juteuses.

Ecrémage  du côté des   " vieux " ! On fait le ménage, en sourdine, ça dégage sûrement. Economies drastiques sur le vivant, les immunodéprimés,  à grand coups de Rivotril  et  autres expédients radicaux !

En attendant,  Beach Boys, s'éloigner de cette merde innommable qui vous gaspille les fonctions vitales, annexes, sursitaires. Je n'aurai  jamais autant souffert des suites de  ces deux Covid qui m'ont  touché  en Mars 2020 et Septembre 2022 ! La version du virus  concentrée, diectement issue  du Labo  jaune et  ce B.A 5 très contagieux qui nous a laissés  pour morts durant 3 jours.

3 confinements qui m'auront été  également des plus destabilisants, divorçant  durant de longues semaines  de  ces pratiques en pleine Nature  qui maintiennent et  entretiennent  corps et esprit avec une  efficacité inégalée ! Mais, 135  Euro, pour  s'aérer, se laver, se purifier, éviter  l'infestation  de masse, obéir  à de gros connards plus prompts à  guider un troupeau au mouroir plutôt que de se montrer intelligents, sages, circonstanciés ... 

Combien de temps ainsi  accuser le sale coup, les effets de symptômes qui n'arrêtent plus de décliner et de passer en revue les affres d'un  mal  hybride, fabriqué de  toutes  souches, qui impacte le muscle, le sommeil, les grandes  fonctions  et  vous réduit  à l'état de  légume  mou, flasque, suppurant ...

Perte d'appêtit,  de goût, d'odorat, sommeil entrecoupé de suées nocturnes extrêmes, après plus de 15 Jours, BA.5 sévit, cogne dur, se répand, sommeille tout en mutant. Toute activité vire dès lors au  doute, à la  perte de confiance,  à la déroute des sens et des aptitudes à se ressourcer sainement. On attend  le verdict ; une  épée de Damoclès au-dessus de la tête  ! 

Certes, sortir, tutoyer les 52 noeuds, la belle affaire ! Mais  pour quoi  faire si  ce n'est ramper, se vautrer,  littéralement déchoir  comme un vieux con qui  veut   encore jouer les jeunes, régulièrement   contaminé  par  un monde de merde, des élites de merde, des marchands de solutés ne prévenant absolument pas d'une infection programmée pour résister, durer, déjouer  toutes les formules  vaccinales !  Tout cela pue, c'est évident  et l'on pourra  à  loisir  vivre  sain, propre, actif, sportif, ne  pas fumer ni  boire,  le résultat est le  même. Choper cette grosse merde met à genoux et fait  mordre la poussière. 

Aujourd'hui, j'en ai eu plein le cul, je me suis usé  en parcourant sans but  le néant, m'interrogeant sur le sens de ces ébats et ces gesticulations anarchiques et  infectées, une dyslexie  et une diarrhée  gestuelles   sans nom, inutiles ... 

Après  ce  funeste épisode  d'agité qui laisse augurer du pire, je puis  vous dire  que c'est peut-être la dernière fois    que je  remonte sur une planche, car il ne sert  plus  à  rien de se préparer, de s'entretenir, de vivre sain pour voir  en  un instant de  fièvre et de délire s'envoler et se dissoudre un si beau  faisceau de récompenses :  

Cette  sensation unique  et rare de partager le  pouls de l'océan, de la mer, le souffle  des vents régénérants, aller au diapason  de l'onde, des oiseaux marins, tout cela est réduit à néant  dès lors que ce  virus  Jaune - Merde  vous infecte  les neurones, détruit la synapse,  vous écarte de toute vie spirituelle féconde et vraie, de la lecture et de l'écriture ! 

Un problème de santé  s'empare du corps et  c'est l'être  dans son intégralité agissante  qui abdique et qui se couche. Une erreur de manipulation  dans un laboratoire  fait basculer l'existence de dizaines de millions de personnes et je plains ces populations sans  assistance médicalisée,  ni moyen, sans aucune   hygiène, malnutrits.

J'aurai  malgré tout tenté de noyer ce mal  jaune dans les  vagues de la Grande Bleue ! Gageure, illusion, vaine  vanité. Le mal est insidieux, pernicieux, d'autant plus virulent qu'il  aura été sciemment  orchestré et  fomenté, cela ne fait aucun doute. Evoquons cette pseudo immunité collective, ces fadaises. Observons  cette  propoension à dégainer  à chaque vague de Covid et en prévisions de celles   à venir  ces  mixtures et des  coktails vaccinaux  servant les menées opportunistes des  grands lobbyies pharmaceutiques

!  

 

FABULEUSES_CONDITIONS_POLLUEES_PAR_LE_COVID__JAUNE_

- MARIN - 

Mal de Terre - Mal aux  Mondes 

 

JE_T__EMMERDE___COVID__JAUNE