FOCAL__PHILOSOPHAL__

 

Posée sur le sol primaire de la Rift Valley, elle eut tout autant intrigué l'éthnie pré-hominienne qui découvrit un matin immémorial la pierre philosophale et monumentale que Stanley KUBRICK offrit  au scénario de son film légendaire :  2001 l' Odyssée de l'Espace, en 1968 ...

 

"  La magie, les civilisations primitives ou naïves, l'alchimie, la rhétorique des fleurs de feu ou des nuits blanches, sont autant d'étapes merveilleuses sur le chemin de l'unité et de la pierre  philosophale. " 

Albert CAMUS

L'Homme Révolté

1951 - Page  126

 

"  Je fis de mon âme un lieu secret et redoutable. Je m'y enfermai avec le cher fantôme obsesseur et l'adorable idée fixe de ma passion ; j'y élaborai avec une sage patience le sentiment philosophal, l'élixir de parfaite douleur qui en devait éterniser le voluptueux martyre

MILOSZ

Amour - Init  /  1910 

Page 173

 

" ...   [L'esprit] est une véritable pierre philosophale, un agent de transmutation de toutes choses matérielles ou mentales. " 

 

Paul VALERY

Variété III - 1936

 Page 207

 

" Ce qui est très difficile ou impossible à trouver. Que faut-il faire pour soulager ses chagrins ? Voici la pierre philosophale. " 

 

F.R de Chateaubriand

Essai sur les Révolutions

 1797 -  Page 162

 

"  Cette méthode naturelle unique, qui doit faire le but de tous les efforts des naturalistes quoiqu'elle soit peut-être la pierre philosophale de leur art ".

 Georges CUVIER 

Anatomie Comparée

Tome 1  -  1805 - page 19

 

___________________________________

 

C'est en compagnie de  ces radieuses  Pensées que je viens, également, humblement,  illustrer une énigme  aux multiples possibles. Une paire d'enceintes acoustiques m'inspirent le propos suivant.

Je  lui  attribue la magie des formes et de l'épure d'où sourd le son cristallin, l'accord sibyllin  qui à l'âme et à l'enfance plaisent, comme  à  l'immémoriale souvenance.

L'enceinte est colonne  boisée qui reçoit et décode  le faisceau des ondes et des fréquences que  la voix et  le plus vieil l'instrument de l'homme  destinent à travers l'espace et le temps. Elle restitue un langage secret, ces  choeurs accompagnant le chant profond des éléments et de la pleine  nature unissonante  qui  nous confondent et nous lient au-delà de la perception, tel un au-delà  de l'être départagé ... Prélude ! 

L'acoustique de haut vol interroge, élève. Communion,  allégeance aux noces des sens et de l'âme, en esprit, à l'orée de la beauté, du  frisson, de la représentation et de la volonté sublimées que les rêves parfois redécouvrent au lever du  jour, à demi éveillé, en dansant la vie duelle, à l'orée du bonheur, sur les parvis de la mort ! Et de l'aprhrodisiaque de la vie ...

Comme un  chant intérieur qui naît et n'est  et ne serait qu'infinis impalpables, insondables mais mystérieusement familiers, dionysiaque! Le rythme, les percussions rejoignant des lors la  source, les origines du son que la gestuelle, bien  avant la parole,  scande en matelant, en hêlant la Terre des Anciens. 

Matière, structure, harmonies  ô combien ouvragées, sublimées,  intelligentes qui  à desseins  transmuées voyagent et appaisent  la longue  attente d'une souffrance, d'un vécu, d'une  histoire sans fin que lyrisme et océanisme rappellent sur les vires de l'extrême thalassique...

Posées sur le sol,  dans leur dénuement vertical, s'élançant  en silence vers quelques pluies d'étoiles tombées de nos ciels défunts, ne lisent - elles pas  mélodieusement le profond message  de nos alliances perdues ? 

Aux trois voix numériques qui opèrent  en libérant l'écho de la joie, de la tristesse, les sombres heures d'un chemin et d'une voie   privés de guide et de cairns.

Je ne puis m'en passer, dussè-je  éprouver l'émoi, la  douleur, la nostalgie  de nous partagés, à toujours réunis ou fatalement  éloignés.

Je les entends qui du rythme ancestral et tribal aux notes claires de la harpe, de la première  Kora et  de la Nyckelharpa, de la Simsimiyya, de la Cetera,  musiquent  ma vie, accompagnent et réfugient  si près de  moi   tant  d'artistes habités allant vagabonds sur l'océan  de l'âme et de la création.  Délivrés des maux, volons   bien au-delà des artifices  et des leurres, des illusions perdues, à la recherche du temps et ses mélodieuses madeleines.

Je les sais prodigues  de songes, de lendemains et d'allants pour autant que l' ambiance et le relief  sonores, l'harmonie musicale ne faillent jamais  à la profondeur et aux harmoniques  de la  polyphonie, du plain- chant, du vaste  poème de la vie  que la musique berce en volant aux plus hauts des cieux.

Pour la petite histoire : tout petit et en présence d'anciennes enceintes acoustiques, de haut-parleurs, je ne comprenais et ne m'expliquais  pas le phénomène du son, de la musique, de la voix. Aussi, me demandais-je si souvent, encore si jeune,  comment l'on eût ainsi pu se loger dans de tels  et si petits espaces, de si petites boîtes magiques 

!

 

- CRIS - 

Mélo - Man

Musique ta Vie

1 ère  Ecriture  le  28 Février  2022 

2 ème Ecriture le 21 Octobre 2022 

 

 

__________________________________