PUISSANT_DERECHO___CORSE___AO_T_2022__HAUTE_CORSE_

 

"...   la Méditerranée se tropicalise et que nous avons atteint le point de non-retour. Nous sommes à la frontière d’un nouveau monde lié au réchauffement et nous ne naviguerons plus jamais de la même façon."

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/climat-un-tel-episode-de-chaleur-mi-octobre-c-est-vraiment-quelque-chose-d-exceptionnel-selon-la-filiale-risques-de-meteo-france_5422822.html

 Une Mer encore très chaude ! Gare aux boulets d'air froid  hivernaux, en entrée de saison

 

 

SUITE  / TEMOIGNAGE 

NAVIGATEUR 

 

Avec un autre témoignage, très différent du premier et complémentaire. 

Phénomène bien  sûr non prévu par les sevices de Météo France qui concluaient et annonçaient des rafales à 100 Km/h, voir : " Plus " ...

Excepté et temporairement, le Site WINDYTY rendait compte d'un probable épisode de vent et  un front pluvieux - orageux à plus de 100 Noeuds.

 

https://www.voileetmoteur.com/voiliers/actualite-voile/les-evenements/tempete-en-corse-les-temoignages-poignants-post-cataclysme-episode-1/117607

Le site se serait ravisé  quelques heures, avant de revenir sur sa modélisation initiale et  remettre sur l'échiquier de la mer ce monstre, cette anomalie  météorologique estivale !

______________________

On ne peut classer cet évènemment dans le registre des catastrophes naturelles. Si les dégâts s'avèrent  à ce jour inégalés, la Nature est certainement allée bien  au-delà de ses limites, du probable, d'un déjà vu ou vécu. D'autres éléments, facteurs, paramètres sont indéniablement de la partie ; d'où l'imprécision et les dépassements, de tels écarts à la prévision des services référents.

 

___________________________

La Corse, au coeur de la  Méditerranée Occidentale, à la confluence de violentes tempêtes, de minimum dépressionaire parfois alarmants, de mers très grosses  et croisées,  réserve toujours  des surprises.

La Grande Mer est soudaine, imprévisible, violente et courte. Bien des hauturiers  se seront frottés à des conditions dantesques, des vents d'une puissance inouïe rappelant ainsi les hautes latitudes. 248 Km / h au Cap Corse, dans le Grand Sud de l'Île auront déjà été relevés, à maintes  reprises, bien avant, au vent et sous le vent de l'Île de Corse.

Il conviendra, à l'avenir, de ne plus mésestimer le potentiel thermodynamique de nos ciels actuels résultant de  conditions climatiques mondialement et localement modifiées, altérées et dont l'intensité constitue une nouvelle inconnue au niveau des équations.

Nous sommes au commencement d'une ère nouvelle. La Météorologie ne peut  plus faire cavalier seul. Elle doit s'adjoindre les  connaissances et les effets tangibles d'un dérèglement climatique irréversible,  des sources et causes d'anomalie et de phénomènes nouveaux, intenses, de plus en plus répandus et fréquents.

 

CORSICA...GO56