GUERRE_RUSSIE_UKRAINE_2022__INCENDIE_DEPOTS_PETROLIERS

 Du Moyen-Orient à la guerre russo - ukrainienne, depuis des décennies déjà, brûlent  et s'enflamment des centaines, des milliers de dépôts et de forages pétroliers. Les Méga-Feux  que nous connaissons ajoutent à ces tristes bilans  d'émissions de GES et de Méthane, de Gaz Naturels. L'addition est acide, sulfurique ! Planète - Océan en paie les frais irreversibles. Après cela, on prétend vouloir planter 1 Milliard  d'arbres ! Oui, mais pourquoi donc jouer avec le feu et  la glace ?

 

***

 L'hypocrisie caracole aux sommets de l'indifférence et de l'opulence. Elle se fourvoie dans les bas-fonds de la mauvaise foi et se vautre dans les arcanes et  la fange dominante.

Ainsi, les pays les moins polleurs de la Planète subissent les affres, les effets, les conséquences  de la curée septentrionale, du vieux et du nouveau monde, en passant par les grosses puissances émergentes.

Et l'on a le toupet de parler moyens, fonds, financements, justice et équité sociale entre toutes les nations.

D'un côté, l'on pavoise  à l'occasion des COP successives, des sommets grandiloquents  pour la Terre, des G20, des grands rendez - vous et conférences mondiales et, de l'autre, la Géopolitique redristribue les cartes et le jeu des grandes puissances en présence, redéploie le désordre gratifiant  des  perpétuelles priorités.

Dessous de table, lobbyisme d'état, prébendes et collusions, marchés juteux, accords  boursiers et  monétaires, termes de l'échanges parfaitement distribués et huilés. Quelques scories alimentent inégalement les pays en voie de développement, selon leurs accointances et leurs patrimoine énergétique.

Nombreux sont  ceux qui, fortement convoités, préservent  depuis des années leur patrimoine sylvestre primaire ; précieuses directives pour la planète.

Lorsque d'autres dévastent 1000 KM2 de forêts amazonienne en 1 seul mois ! 

Faut-il que des guerres, de telles exactions portées à l'encontre des grands espaces, les Méga - Feux réveillent les consciences campant  dans un climato-scepticisme  et une irresponsabilité suicidaire depuis des décennies.

L'inaction d'une grande partie de l'Europe, le volte - face auxquel  nous assistons de nos jours signent  et certifient  sans appel possible l'immense hypocrisie  qui aura préavalu au-delà des mandatures et des obédiences.

Les régimes politiques, les injonctions du grand patronat et  de  la haute finance auront fermé les yeux et relégué des milliers de rapports réalisés et remis aux grands décideurs de ce monde.

Nombreux pays, comme la France auront délocalisé et exporté leur potentiel de rejets sales dans l'atmosphère aux quatre coins du monde. Termes de l'échange et coûts de revient de la production revus ainsi à la baisse, très concurrentiels et compétitifs, en vue de plus-values et de profits considérables réalisés sur le dos de Mère-Nature, des grands équilibres terrestres et océaniques.

 

https://actu.orange.fr/economie/climat-la-russie-pourrait-avoir-accelere-la-transition-energetique-de-la-planete-malgre-elle-CNT000001U3cWu.html

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/10/22/tanzanie-un-incendie-brule-les-pentes-du-kilimandjaro_6146953_3212.html

 

https://www.lefigaro.fr/international/la-russie-affirme-avoir-detruit-un-depot-avec-100-000-tonnes-de-carburant-pour-l-aviation-ukrainienne-20221023

 

Le devoir et les obligations de réparations  à observer envers les pays fortement  impactés montrent à  ce jour autant d'importance que le soutien des nations à l'Ukraine envahie et meurtrie.

A ce stade d'altération des grandes dominantes de ce monde, il ne saurait en être autrement. Point de calcul mais reléguer les intérêts partisans que la nouvelle géopolitique mondiale ordonne tout  en supplantant encore et toujours la lutte  contre toutes les causes du réchauffement et du déréglement climatique,  reste une voie suicidaire.

Encore une fois, TOUT est lié, relié aux parties qui le composent et interagissent entre elles. Tout va trop vite, se précipite et nous ne saurions en rester sur une approche analytique et sommaire des problèmes planétaires actuels.

Financer, aider,  soutenir la guerre connaissant les immenses dégâts collatéraux qu'elle engendre et se placer au niveau de la COP en défenseur de la Planète  ne répond plus au code et à la charte respectueux d'une transition propre et apaisée, répandue.

Le décuplement des ventes d'armes, sources d'énergies sales, les tragiques destructions  d'entrepôts et les gigantesques incendies  qui en résultent montrent à quels points de tensions et de ruptures nous poussent les forces en présences, l'urgence, la nécessité circonstancielle.

Si la guerre  et ses leviers énergétiques forcent le destin, l'avenir des énergies fossiles revues à l'inexorable baisse et éviction, gageons que cela ne se fera pas de sitôt ni de façon régulière et générale mais plutôt parcellaire, géolocalisée, plus ou  moins radicale, étendue, équilibrée.

Les coûts de ces râtés à l'allumage seront considérables, engagent le futur planétaire, accroissent les effets inertiels des rejets de GES et de Méthane.

A ce rythme, à nouveau, telle une inexorable fatalité, les pays dominants afficheront une longuer d'avance sur lr dos et l'échine ployée des pays en voie de développement

A SUIVRE 

 

CORSICA...GO56

Politique  / Géopolitique

Le 13 Novembre 2022