LE_SALE_DEAL__PLANETAIRE__2022

 

 

DEUX LIENS  A  CROISER 

Deux liens qui nous situent les paradoxes et les anachronismes que l'ère Anthropocène cultivent et maintient face aux grands enjeux climatiques et planétaires.

Chaque nouvelle information tombe  sous le joug de l'interdépendance des causes et  des effets,  se révèle interconnectée, interdépendante, réagit en boucles de rétro-actions positives en nombre et en intensité croissantes. Rien de ce qu'il se passe au bout de la  Terre ne nous épargne.

Entre réalités implacables et urgences environnementales, la grille de civilisation vacille, périclite, menace et engage la survie sur Terre en engageant une fuite  en avant. Outre la démographie dont ont  annonce et prédit un futur infléchissement, force est de constater  que la Transition vers les énergies propres, durables et renouvelables ne se fera pas  sans l'appui et le recours récurrents aux énergies sales et fossiles... Nous devons nous résoudre de faire avec, le temps de basculer et de changer de paradigme. Le tout étant de savoir comment s'y prendre tout en minimisant les effets d'un tel projet.

https://reporterre.net/En-2022-les-emissions-de-CO2-et-de-methane-atteignent-des-records

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop/document-franceinfo-cop-27-notre-monde-vit-d-energies-fossiles-croire-qu-on-va-changer-le-systeme-en-une-nuit-ca-ne-marche-pas-declare-le-pdg-de-totalenergies_5471613.html

 

A cela, un scénario semble tangible, souhaitable, engageant au diapason de ce deal  terrifiant une véritable réponse concernant tous les secteurs et niveaux d'une possible adaptation aux changements et dérèglements climatiques en cours.

Mesure - sobriété - éco-responsabilité - engagements au quotidien et à l'individuel - incitation systématique et  information journalière et thématique tant au niveau étatique, national, privé et public qu'à l'international.

Il est vital de baisser les cadences de la production mondiale, les prélèvements de ressources  fragilisant les grands équilibres naturels terrestres et marins et, bien entendu, les proportions colossales actuelles de GES et de Méthane qui empoisonnent et bouleversent la vie de l'atmosphère.

Aucune polémique mais regadons les choses en face ; l'équation vire au casse - tête, à la gageure. Combien de secteurs de la vie économique réisteront à pareils chocs  ? 

La Civilisation n'a plus le choix, nous changeons d'ère, l'heure est aux urgences et aux rappels à la raison, à la sagesse. Le constat, le bilan est sans appel, vaut désormais diktat.

La Nature doit reprendre ses droits aux risques avérés de nous précipiter vers le chaos, l'entropie généralisée, l'anarchie, une rupture totale des principes régissant la vie sur Terre.

Changer le système prendra du temps ! D'où cette engagement simultanée sur les deux voies de la rénovation, de l'adaptation, de la prévoyance et  celle non moins capitale de l'abandon progressif, le plus rapide possible des  énergies fossiles.

A ce titre et concernant les moyens pour y  parvenir : on ne compte plus ! Mais qu'un fond  monétaire planétaire soit enfin constitué et  abondé afin de mener une transition efficace et juste,  équitable, avant 2030...

Au - delà, il sera  trop tard

!

- CORSICA ... GO56  - 

Au Jour le Jour - Liens  

Information

Le 13 Novembre 2022