SALVE__MISSILES_RUSSES_SUR_L__UKRAINE___NOVEMBRE_2022

 

A chaque époque, ses guerres, la surenchère des armes les plus modernes et sophistiquées. Quand l'armée rompt au conventionnel, tout  est permis, les salves lointaines de missiles s'abattent sur l'Ukraine comme damnation et apocalypse, géhenne du feu. Villes dévastées, civils terrorisés, exil forcé, déplacements de populations prises pour  cibles, crimes de guerre, etc !  L'insupportable réalité coudoie le Mondial ... C'est à vomir, des relents  de Berlin, 1936, les Olympiades annonciatrices de génocides et de conflit  mondial

 

LA DANGEREUSE FUITE EN AVANT 

Nous l'évoquions, il y a  des  mois, déjà, au début  de cette guerre innommable perpétrée par un  sanguinaire et  un criminel. L'homme du Kremlin  ne s'arrêtera pas  à une défaite, un revers, une humiliation, bien au contraire ! Il  ne se maîtrise plus, agissant en ploutocrate - autocrate et dictateur  d'un régime aux abois, soumis à l'unique engeance guerrière de V. Poutine et de ses séides. Le Peuple russe   subit dans sa grande majorité, forcé à la soumission, sous le joug de la perpétuelle répression, du goulag.

Idées fixes, une certaine paranoïa, une autre vision du Monde qu'il entend mettre au pas de la grande Russie recouvrée, tutélaire, omnipotente.

Il s'agit là  d'un dangereux dessein, d'une  grille de civilisation désormais ouverte   et rétreinte à la mesure, à l'aune  des élucubrations meurtrières d'un  futur tyran. Les frappes terrifiantes de missiles ordonnées par Vladimir Poutine, malgré le G19, les conférences de l ' ONU, la COP27 laissent augurer du pire, de catastrophes nucléaires potentielles, locales, dans un tout premier temps. Mépris, fins de non recevoir, odieuse prétention, impudence, un orgueil ampoulé, démesuré ! 

Qu'une  autre contre-offensive de l'armée Ukrainienne prenne à nouveau  le dessus, déloge l'armée rouge et c'est une réaction violente, disproportionnée  à laquelle  nous risquons d'assiter, de subir.

En cette heure tragique pour le Peuple Ukrainien, des dizaines de milliers de soldats russes et ukrainiens  meurent   si jeunes sur tous les fronts du conflit. 

Au regard des mobiles et des  " raisons " fantasques avancées par V. Poutine justifiant  sa guerre, son " opération militaire ", des arguments fallacieux qui  ont mené à l'invasion d'une partie de l'Ukraine, aux bombardements  tous azimuts sur le terroire et les villes, les probables débordements à venir,  il est  à craindre une extension et un embrasement  du conflit étendu  aux pays limitrophes que lorgne et brigue  l'ex-URSS.

Quant aux niveaux d'armes utilisées par les russes, gageons d'emblée que  si les fronts terrestres confinent à la défaite et  à la déroute, l'on peut s'attendre inexorablement à des répliques d'une toute autre cruauté et ampleur, terriblement intenses et répétées, de nature aérienne, aéroportées, soit  des salves de missiles de plus en plus puissants, des armes  tactiques à frappes géolocalisées visant à terrifier, à meurtrir, à frapper, à marquer profondément   les populations civiles et les infrastructures vitales  destinées à leur maintenir un minimum de  salubrité, de " confort thermique et commercial "  dans les villes, les villages, les campagnes, à la veille  d'un hiver toujours très  froid...

Un avenir immédiat et à plus long terme  incertain, menaçant, terrifiant ! Un homme bouscule la paix et la sérénité de la Planète, se permet accointances et collusions avec des partenaires que l'on continue de choyer, de considérer, de solliciter ; commerces  obligent, rien ne changera. On marche sur des oeufs, la menace  nucléaire plane comme une épée de Damoclès ! L'autocrate persiste et signe, sans aucun fondement, -  y  en auraient - ils  qui justifient un instant une guerre au XXI ème siècle, après avoir connu et subi les épouvantables leçons de l'histoire qui se répète  sous nos yeux et à  nos portes ? -  

La Communauté  Internationale dans son ensemble  vacille à l'instar  d'une SDN  de l'ONU naissante après 1945, Yalta, les autres grands conflits qui auront entaché de jeune sang et d'horreurs les 30 Glorieuses, le tout, sur fond de climat  déjà engagés et dévastés, de Guerre Froide

Une politique politicienne, affres de la nomenclature, d'un  système exclusif et autoritaire  de parti, de répression et de propagande qu'il  convient de balayer d'un revers de mains à  toutes les tables d'un impossible et dérisoire espoir de retour au calme  .

L'intelligence et la sagesse veulent que l'on négocie et fasse parler la raison, la mesure, la tempérance  avant  tout entrée en guerre et en conflits, fussent-ils  disséminés, larvés, latents, récurrents.

En cela, partis politiques, institutions, coalitions internationales  manquent gravement et dangereusement à toute dynamique  de processus de paix, d'échanges, de prospérité.

On peut arguer de la théorie, de la labilité des mots, des concepts, des théories, certes éloignés  du terrain et des réalités ;  soit ! mais ne jamais oublier  que les guerres  se déclenchent  dès la première frappe, en un instant et se terminent parfois  des décennies plus tard, voire  jamais, couvent et reviennent chaque année  dotées d'armes de destructions  massives.

Le caractère vengeur, obsessionnel et déterminé, les mimiques du maître de guerre du Kremlin sont indignes  d'un chef d'état entraînant  dans son sillage le peuple russe, les dizaines de milliers de morts précipités à l'abattoir.

A l'heure actuelle, il est bien difficile d'imaginer la destruction de l'Ukraine  sans  que l'OTAN ne réagisse fermement ; à ce jeu d'une escalde suicidaire, nous sommes  désormais fortement exposés, malgré  nous. Que vainquent  dès lors, en toute impunité,   les odieux caprices et travers d'un homme  siègeant au seuil  de la folie

 

-  CORSICA...GO56  - 

 

Guerre et UKRAINE Février 2022

Le 17 Novembre 2022