A__AHMED__EL__FAZAZI___CRIS___18_NOVEMBRE_2022

Je dédie  ce  texte, ces pensées, ces mots, cette page à  

AHMED  EL FAZAZI 

PHOTO_AHMED_EL_FAZAZI_

 

 

L ' Ocre des Hommes, son dernier recueil de poésie ! L'essentiel est une source...

Poète Marocain d'expression française qui vient de nous quitter  et qui manquera aux Sables, aux Grands Espaces, à la force et à l'intensité  de l'Amour qui caractérisent les écrits de "  l'Ivre des Sables

 

http://lichen-poesie.blogspot.com/p/ahmed-el-fazazi.html

 

http://ardentpays12.over-blog.com/2017/12/ahmed-el-fazazi.html

 

Je suis adulte par la montagne
Fils du Rif et de l’Atlas
Où mes ancêtres ont bâti
Des logis de pierre et d’argile
Mes étendues sont mers et sable
C’est dans ce couffin d’amour
Que j’ai pu être enfant
Et au fond de moi, je le resterai toujours.


« Sur l’Atlas, les mots »

– Collection « Les 4 saisons » Z4 éditions

Février2020

 

C'est avec une grande tristesse  que nous apprenons la nouvelle. Au Poisson astral  qu'il était, au rêveur ancré dans la réalité et l'espérance, à  ses lumineux écrits, à ses fabuleuses  images  qui de la Source aux Ciels nous emmenaient en voyage poétique, imaginaire, ponctué de splendides et profonds repères.

A celui  qui me fit souvent penser à  St-Exupery, au petit Prince, à Citadelle, vers qui j'envoyais souvent  messages et  commentaires, honorant ainsi le Partage des vrais Amis.

Un langage dense, intense. Des pensées de hautes vires  d'où prendre son envol, plus léger, apaisé, comme pansé  de toutes les blessures de l'existence. Tu nous manqueras, Ahmed et vers Toi, vers les Tiens,   que s'envolent nos mots les  plus sincères. 

Je sais  que  tu les liras car combien de réponses voguent depuis toujours  à travers ta poésie, cette extra - lucidité qui  caracolaient  droit dans le Soleil de l'Atlas, des ergs et des regs, partout où la vie, l'harmonie, la fusion esquissaient  sur les dunes sans  nombre l'unicité et le numineux d'un passage  hors du temps, éternel.

 

A AHMED  EL FAZAZI

Ses proches - Ses Amies . s  

Cristian - Geoges Campagnac / Georges Nemo

Le 18 Novembre 2022

 

***

 

 

 

J'ai basculé d'une vire  douloureusement réelle

aux mondes de la poésie et de la pensée 

essentielles

 

L'insomnie m'est providentielle 

Céleste manne

où puiser à travers les étoiles sans nombre 

l'inspiration et le souffle 

d'un incommensurable 

Amour

gisant   au fil de l'eau

 

J'ai trouvé dans ton regard  

Océan

comme un refuge

après de longues années d'exil

Je vaguais  enfin aux plaines  azurées 

de nos harmonies marines

Extravagances    solitaires beautés

A tes encens  je m'enivrais 

comme on crie et l'on parle follement aux vents

 

Aux liens ancestraux

j'ai tant  donné 

comme on sème et vanne  

aux aires mélodieuses des souvenirs 

et des profondes racines

 

Que les pierres   le vieux bois 

le châtaignier 

relatent  

depuis les sombres caves 

de la Maison des Cailloux 

où reposaient et  chantaient encore 

deux imposants tonneaux accotés 

 

Ah  comme on y  a cru 

et tant loué le retour aux sources

l'envolée des souhaits

nos rêves d'enfants 

à tout jamais et enfin rendus à bons ports

là-bas de passage

sur un bout de terre 

de l'Île de Corse

fébrilement ouvragé

 

qui nous attendait

qui nous espérait

qui nous aimait 

pour l'avoir  tant  désiré

et tant choyé

et pansé

 

!

 

-  MARIN - 

A la Recherche du Temps

1 ère Ecriture le 17 Novembre 2022

Après une dernière visite sur les lieux de l'espoir