vendredi 23 août 2019

JE VOUS ÉCRIS DE L'EX-ÎLE ! ...

      Je vous écris de cette Ex-Île, dont on dit et redit qu'elle fût jadis  la plus belle d'entre toutes les îles de la Grande Mer du Monde antique. Les grands arbres sertissaient la Lune dans leurs écrins de rêves... Alors que la planète surchauffe et suffoque, que les forêts majeures brûlent des Pôles aux Tropiques,  que l'on exporte l'atome fragmenté  vers  les Islandis au coeur meurtri de la débâcle, que notre ère, - Anthropcène -, signe  et valide Air-pocalypse, que des îles sont... [Lire la suite]

jeudi 10 janvier 2019

BRINS DE FOLIE !...

        Que n'aurais-je pas été encore        plus souvent réfugié    à bord de la folie      témoin de cet univers    sans autre foi ni loi que l'intuition   la clairvoyance où le tout vire aux métamorphoses du néantgravite en silence    seul et si distant des choses  dévoyées Redécouvrant  le sens des motsceux qui pansent les maux de l'être à naître et à mourir     ailleursÉcrins bleutés ... [Lire la suite]
samedi 23 juin 2018

AMARU KA /

    SOMBRE HISTOIRE DES MASSACRES SUR LAQUELLE  LA RICHESSE  S'EST BÂTIE     ALLER AU  CD / DEEZER  OU AUTRES PORTAILS COUPS DE PROJECTEURS   ____________________________________________________________________
vendredi 22 juin 2018

FACE A LA MER !...

      A nous    Folielibérons ces quelques mots naufragés    volontaireset noués    bout à bout Solitaire à souhait tu demeuresabsent        Tu  vas  à l'envi Passager dont le  regard s'esseule  ainsi et                     lointainement Il monte du silenceles horizons de la foi ce manque qui n'est à l'absence qu'ombre habitée      voile infiniment... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:44:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 5 septembre 2017

MERCI MR LAVILLIERS ! ...

    La Musique donne, la Musique transporte, la Musique sublime ! Mais vile est la ville désenchantée  !
dimanche 7 juillet 2019

DE RIMBAUD A BRASSENS ! ...

    " ... Impression, pré-monition " clarteuse ",  proximité de la fin - que je ne provoque pourtant point - se profilent souvent, évanescentes à souhait. Qui auront accordé l'aile du ciron Pascalien aux voiles de la Faucheuse.  Serait-ce, vivrais-je comme   l'anti-chambre du néant, du vide, le  purgatoire du vivant, qu'un- pénitent,  mécréant en surcroît, traverse à l'instar du Stix, sur  les vagues nautonnières  ? S'exposer, vaciller, s'abîmer  ? ... [Lire la suite]

mardi 25 juin 2019

UNE VOIX QUI PORTE LOIN !...

        ...     Hubert-Félix THIEFAINE   Voici une PL  du Poète-Chanteur aux Musiques et aux Textes remarquables qui collent à peau de notre Espace-Site-Blog / WEB  In-Klassable ...! au plus près des vérités cachées, des us et des coutumes con-descendantes de bon aloi que le politiquement correct conjugue, à l'aune de la  sale monnaie, des honneurs et des armes Quelques pans de sociétés seyants ; merci, Mr Thiéfaine !    
samedi 15 juin 2019

OCÉAN COULEUR ARGENT ! ...

    La Finance, toujours plus haute ; aller, respirer loin des miasmes et des  airs  ultra-pollués d'en-bas ... Le progrès sert de sombres desseins     ARGENT ! ET APRÈS ?   Que la prose et la poésie t'accompagnent, relatent, témoignent en ce bas monde courant à son inéluctable perte. Va l'amble des vagues fluides et  transes-lucides, et vois au-delà... Question de temps ! Les océans et les mers acides ne te laisseront jamais impavides, interpellent, alertent. Tous les azurs faillent... [Lire la suite]
lundi 27 mai 2019

LA COLOMBE _ ASSASSINÉE !...

      Îlots de souffrances, comment vous nombrer par les mondes qui courent et vous  précipitent vers les géhennes de la faim, de la misère, de l'épidémie, des catastrophes naturelles et du feu  ? ...  Îlots martyrs que la guerre, l'exode, la déchirure et toutes les morts violentes  abîment  et disloquent dans l'indifférence patentée des places, des marchés financiers, des grands lobbies ... Îlots de souffrances perpétuels que les sens ignorent, invisibles et abyssaux, en esprit,... [Lire la suite]
samedi 25 mai 2019

A L'HEURE DE LA MER MEURTRIERE !...

          Je n'aurai que ce titre, ce chant bouleversant pour bousculer les échéances d'un temps, d'une modernité déboussolés, désorientés, à la dérive des vanités outrancières ... Oui, la rumeur de la Mer vaut plainte, litanie, dolente supplique. Mare Nostrum, à jamais endeuillée, malgré elle, cruels desseins des modernités des-humanisées, refoulant la vie  au Large afin que le cri du naufragé, de l'exilé,  ne nous parvienne pas ou plus  ! Gageures. Ne pas se tromper de main,... [Lire la suite]