jeudi 23 septembre 2021

ECLATS DE VIE ! ...

   Précipiter les maux dans le faisceau de l'amer  *** Partout, nulle part, la nuit, le jour, surgit une pensée, un éclat de vie, un mot, un - possible, un lien qui m'ouvre la voie vers l'écriture et le chant de la mer. Voies  de source, sources de jeunes - voix  !  Promesse que  l'aube  et les vents tiennent encore,  par-delà l'innommable parjure, le joug vil et félon  étouffant le pays imaginaire... J'écris  à l'encre bleue des nuages  Qu'il m'en revienne, comme... [Lire la suite]

vendredi 17 septembre 2021

SOÛLTITUDE / L'AUTRE VERSANT ! ...

    Au cristallin de la  vague par les sels iodés  les effluves légers  des goémons  de longues houles  emplies de nonchaloir  exhalent à l'unisson de l'écume    une souvenance  bordée de rouleaux    Saines ivresses de nous  exaucées  que les  ciels  essentiels Sans  alcool  je vainc  la phobie    je fuis  l'agora   la foultitude ces prémices    du tombeau   Je t'ai enfin... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:26:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 28 août 2021

" FAIRE COULER L'ACIDE " !...

    Oeuvre Régis MINOIS   Le Vent l'Emportera   Ces deux  chansons, hauts textes beaudelairiens ! deux poésies absolument poignantes tant les accords, le fond, le rythme, la musique, les reprises et les relances,  simulent les rimes et la longue scansion de la souffrance, du temps qui passe, des années mortes, d'une nature morte. L'incompréhension,  l'indifférence, l'oubli, le deuil sur le vivant   que le silence ou les vents  emportent, implacablement, inexorablement, si... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:41:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 15 août 2021

LE TEMPS MODERNE ! ...

      Ceinture de Feux  encours sur l'Arc Méditerranéen  ( Ici - Maroc )    La mer et le ciel  se confondent   à contrecoeur Infinie tristesse que ces nappes de brumes opaques et denses  figeant  teintes et  nuances  passées des cieux insulaires en souffrances   L'horizon lourdement  approche  grimé   méconnaissable gronde et tonne  au rythme  sourd des machines des navires invisibles Affligeant bourdon ... [Lire la suite]
mardi 10 août 2021

AUTANT LE TEMPS !...

      "    L'Océan goutte à goutte en sa clepsydre  pleure ; Tout Sahara, tombant grain à grain, marque l'heure Dans son effrayant sablier  " Victor HUGO  La Légende des siècles t. 3, 1877, p. 897.   Je pense   autant  au temps  qui passe  qu'à l'eau de la source qui flue entre les doigts  en  quittant inexorablement  la paume de la main jusqu'à la dernière goutte et la vérité de la soif    L'autan grime  ... [Lire la suite]
mardi 1 septembre 2020

SIGNES INSIGNES !...

      En ces jours de vent Ponant clairs et lumineux, sur les cieux profondément bleus, par les noces de la terre, des îles et de la mer, j'aurai l'espace d'un rêve convolé  au royaume de l'Eau - Delà, rallié le vol  rasant des Puffins Cendrés, renoué avec les grands espaces de la voile libre, ô  gestuelle insensée !  Un solo affranchi  allant par des ciels  d'aubes et rebelles et  que les éléments appellent, auxquels je me dois de rendre humblement ces   mots en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:58:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

vendredi 20 avril 2018

" NEMO "

     OU LE POEME DE PERSONNE      Comme le tempsà l'aune des faits lentement   défait Et ses pans essaiment en l'instantcomme  volonté du monde Qu'adviendrait-il de ce viatique s'il n'était alors voué à la Voie       l'intervalle d'une vie  Et je mesure combien importe l'essence initiatiquede l'engagement qui destine et parfait  Au-delà de soitoujours plus haut plus profondément que les mots Et lorsque brasillent quelques linéaments de véritél'aura... [Lire la suite]
mardi 17 avril 2018

A L'ENCRE BLEUE !...

      Tant d'histoires auront vécuet voyagé autour des mondesEt ce silence pesantque la grève réfugie au coeur des étés insouciants Combien de larmes inondent le départ  la liesse des jours retrouvésL'âge des concrétionsretient de la  traverséeles secrets de tous les  sillages Et le poète en son écrin d'images déploit  ses  ailes dit à l'âme vagabondeLaisse ce corps au fond de la mervire l'ancre de ta vie Les parfums de la brise marine évoque le ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:54:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 8 avril 2018

EN VOITURE !...

      La veille, un majestueux halo sertit  le soleil d'arcs-en-ciels et retint toute mon attention. Le Levant, dans la nuit s'invite pour le  lendemain, honore les signes du ciel et  le dicton marin. Un regard avisé  vers le Ponant et ses transparences suffit. De longues pannes cotonneuses s'accrochent aux cimes dénudées, auxmassif du Grand Sud de l'île. Les tombants sont si nets et l'horizon si vaste  qu'une multitude de moutons quittent le détroit et se perdent avec la mer du vent. ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 28 mai 2021

REPRISE !...

  Vers la grande passe, la Tramontane d'hiver  lève une barre  liquide phénoménale !  La vague en devient philosophale ... En paraphrasant, Chateaubriand :  " _  Que faut-il faire pour soulager  ses chagrins ?  "  Voici la vague philosophale  !   ( " La pierre philosophale " ) nous dit l'Auteur, dans l'un de ses Essais. Marin § " Il n'y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va " ...  SENEQUE   § ... [Lire la suite]