jeudi 22 novembre 2018

" IL EST LIBRE MAX " ...

    Derrière la montagne dans la mer, la pleine-Lune se leva, ocre, opalescente. Le soleil salua bien bas le jour puis disparut eau-delà de l'horizon en fusionnant l'eau et le feu du Ciel. Max fendit le flot, vers l'autre rive. Il vécut, un instant, le passage du témoin lumineux    !      Me dira-t-il            assezquand et     surtout         comment Serait-ce     peut-être     ... [Lire la suite]

jeudi 25 octobre 2018

NUMINEUX TRIPTYQUE !...

      Au hasard       un reflet  ondéla moire  écumeuse  trahissant l'écueil Ainsi  s'ouvre  le chemin de vérité  qu'il cherche éperdument  _________________________________________________   Dans sa superbe bleu-turquin   l'horizon est à la Tramontaneaux lointains des vents de Borée      ailant les îles devers le choeur tonnant de l'hiver Qui délinée    là-bas      comme un ailleurs qui dévoile... [Lire la suite]
samedi 26 janvier 2019

DE L'ÂME ET DU CORPS ! ...

    Oeuvre  et toile  / Pascal LAZAROTTI        QUIDE L'ÊTRE AUX MONDES DIS-PARAÎT     Que je vous dise        intuitions l'éffrondrement des mondes la disparition des oiseaux depuis la mort des saisonsl'oubli d'un parfum la main tendue qui lâche priseun lien          à toujours tranché Mal-être      mal aux mondes me sont horizons trans-lucides saine délivrance      ultime résilience ... [Lire la suite]
dimanche 30 décembre 2018

UNE ANNÉE S'EN EST ALLÉE !...

          " Notre but n'est rien de moins qu'une description complète de l'Univers dans lequel nous vivons " Stephen HAWKING Une Brève Histoire du TempsFlammarion / Nov 2018     CONTINGENCES   Poussière née de la poussière d'étoiles des confins et des vertiges  de l'Universtu retourneras bientôt Splendide Hasard que la matière et la pensée réuniesautour d'un si beau desseintantôt poète    à toujours      grand voyageur  Que la... [Lire la suite]
mercredi 26 décembre 2018

" LETTRE AU PETIT PRINCE " ! ...

   Jean Delville, Prométhée (1904-1907), Huile sur toile, Bruxelles, Université libre de Bruxelles.     "  Je voulais la lune ( ... ) Ce monde tel qu'il est fait, n'est pas  supportable. J'ai donc  besoin  de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose  qui soit dément peut-être, mais qui ne soit  pas de ce monde. "  Albert CAMUS  Caligula   AURELIEN BARRAU  ... [Lire la suite]
jeudi 13 décembre 2018

JAMAIS PLUS JAMAIS !...

    "   La poésie se vit ! Choeur d'âmes ...  Possibles tangibles, ailleurs, hier et demain, jamais plus jamais  Pensées à bord de la Folie " ...  ! Georges NEMO   JAMAIS PLUS JAMAIS   Par les ailes de nos jeunes musiques depuis la moire aux souvenirsque les vents couchent sur la grèveÔ  laisses de basse mer quel abîme     en moi quel chasme Iroise    vers l'azur rompt si tôt    aux allants  fous de  célestielles... [Lire la suite]
lundi 26 novembre 2018

ABYSSES !...

  « Celui qui scrute le fond de l’abysse, l’abysse le scrute à son tour » Friedrich NIETZSCHE Tu auras vu et croisé tout au long d'une courte vie autour des mondes en sursis tant d'âmes    de vivants en multitudes d'étoiles étiolées Mais aucun regard aucun visage ne sut habiter en toi le moment présentdurablement  revêtir l'ombre d'un souvenir      au passage  Combien seront déjà partist'auront sitôt quittéuniques     légendes      humbles et tourmentés... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 2 novembre 2018

" GLADIATOR " !...

      UN APARTÉ DE CIRCONSTANCE  ICI   RIEN NE VA PLUS  UN PAIR ET PASSE      A ce temps bas  et gris des mânes qui signe Novembre à l'encre noire. A cette vindicte duelle barrant d'un trait gras l'étantité  des faits  et gestes restés obscurs, nauséabonds, délibérément inventés en conscience dans les culs-de-basses-fosses ataviques de la perversion claire-voyante... A  ces jours de terrils et de mornes plaines  que les commémorations... [Lire la suite]
dimanche 21 octobre 2018

LE BOUT DE LA ROUTE ...!

  AU TOURNANT  LE BOUT DE LA ROUTE         D'antiques colonnes    au couchant garancent  le firmament Les nues     haubans grisésretiennent  lointainement le  Ponant tissent les mailles d'un soleil si bas ceint de nuages   qui s'enroche Tombants et volutes sombrent enténèbrent l'horizon rougeoyant en signant d'un halo opalescent l'imminence du coup de tempsL'hiver et ses tempêtes bientôt recouvreront la longue nuit des brisants ivres ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,