mardi 22 octobre 2019

MAGNIFIQUES RUES DE NUAGES ! ...

    Loin du paraître, de la vitrine, de l'éphémère, de la prégnance du reflet artificiel ou numérique : s'extasier, s'extraire de soi et transhumer, tout là-haut, à tire-d'aile ! Dix - harmonies précieuses à saisir à la voile, comme un  gage de liberté imprescriptible. Comme une estampe, une fenêtre de ciel où continuent  de s'ébattre l'enfance, la candeur, l'émerveillement !     L'Île de CORSE " KALLISTÊ, CYRNOS, CURSICHELLA "   nous réserve des surprises. Il convient de regarder,... [Lire la suite]

mardi 28 mai 2019

LES SIGNES DU CIELS !...

  Dépression Sotta / Figari  Évoluer sans  regarder, scruter, observer l'évolution et le caractère changeant  des ciels manque absolument à la navigation. Les nuages  et les lumières qu'ils tamisent nous disent tant de choses ... La mer prend alors des teintes inhabituelles, témoigne de son lointain courroux. Quant aux ciels, aux gyres hallucinantes que les vents sculptent au-delà des monts, si haut dans l'azur, ils signent l'oeuvre des masses d'air en présence, rendent compte directement de la vie de... [Lire la suite]
lundi 11 mars 2019

LE DERNIER SOLEIL !...

Photos / Paul-Noël       La veille du  fort coup de vent de secteur Ouest, les ciels s'embrasèrent sous le vent d'une Île  fabuleuse. Le lendemain, les sémaphores relevaient des rafales  comprises entre 60 et  près de 100  Noeuds ... Le Sémaphore de La Parata  -  Ajaccio CORSE -  atteind 180 KM /  H  soit les 97 Noeuds   Il eût été impossible de manquer le coucher d'un soleil que l'on ne voit plus, passé de l'autre côté du monde et, pourtant !  ... [Lire la suite]
mardi 14 août 2018

LE NUAGE !...

       Un château d'eau coiffe la montagne dans la mer  PROSE     Un jour à part, nostalgique de l'automne, de l'hiver à l'orée du printemps ! Un jour qui voulut fuir l'été comme on se prend à fabuler l'eau des rêves où le soleil s'enroche dans les  nuées embrasées  du soir, avant la tempête ... Un  jour qui eut peur et qui se déprit, quelques heures, depuis  son  château d'eau,  de l'air d'une époque  en sursis ! J'en vécus les  amples... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 13 juin 2016

NUES SUR LA CORSE DU SUD !...

    N'allez pas imaginez autre chose que ces splendides nuages vêtant la vaste dépression de Sotta-Figari : "  a Pian d'Avrettu ", dit_on ici. Voici les témoins d'un vent d'altitude  sûrement très fort. Spires, toupies, enroulements fous des nues dans un azur roi, profond, encore plus dense. Qui se trouvait dessous, il lui eût semblé craindre l'orage ou l'averse imminente. Ce nuage ne laissait pas filtrer la lumière. Il faisait, à son  ombre portée, presque froid ! Au fil des heures, ces auréoles célestes... [Lire la suite]
mercredi 6 janvier 2016

DE LA MER JUSQU'AU CIEL !...

    Je la regardais lentement couvrir le toit du monde s'évaser par le tour des ventsmagiciens de l'hiver Dans les radiances du soleilla nue colossale délivrait quelques rares garancesqui eussent embrasé la  tornade démentielleEt à travers ces pérennelles fusionsje cernais    j'embrassais l'intelligence de l'universles fragiles raretés d'un langage qui est Esprit avant qu'il fût juste ou nûment artifice nommé !  MARIN -  à Terre  -  Évocations en cours ...!

mardi 5 janvier 2016

HAUTES SPHÈRES ! ...

   Avec ce titre musical du groupe Nightwish, cette " Seppia " ***  nous en dira peut-être plus des hautes sphères, des dieux qui  se balladent  à travers  l'azur entonnant le chant  des vents universels et de la liberté... Messages, avant qu'il ne soit trop tard ! Dieu que le blanc et le bleu se marient bien, fidèles et si vrais, à la Foi ! Ainsi de l'éternité, tout  en rêvant à voix haute à son suicide, à l'orée des songes et du poème,  la souffrance ne sombrerait-elle pas enfin  ... [Lire la suite]
lundi 10 août 2015

UN SIGNE DU CIEL !...

            Je retrouve comme un signe familier de nos ciels  perdus cette clarté aux profondeurs ineffables du silence L'azur  semble si pur  que  l'onde ouatée des vents me destine encore à quelques vagues folies    Puissent-elles à tout jamais m'emporter loin des masques funestes et grimés  d'un temps dont j'exècre  le visage  de l'impudence   l'allant de la raison   Les risées jouent dans l'oliveraie Mille rameaux de fraîcheur... [Lire la suite]
dimanche 3 mai 2015

CIEUX ULTRAMARINS !...

  Une page  bleue de ciel. Sérénité ! lever les yeux :  l'azur ne se conquiert pas ; il s'offre au regard, sans la limite. Ainsi de la mer, et, de ne jamais taire ce qui est beau et neige en pluie de nuages sur nos jours odieusement grimés, sans autres semences que la limaille. Mais une aile, une voile suffit à dire les cieux ultramarins, à nouer ensemble les racines du Ciel. Alors, Marin, va de ton aile orpheline caresser l'espoir d'un éternel retour, de cette étrange couleur bleue, si fusionnelle - A Mila, Emma,... [Lire la suite]
mercredi 14 mai 2014

CEINT DE GLACE ...!

  Je voyais comme un lointain névé gagnant les ciels de mon enfance, un névé tout là-haut où fleurissaient en été et en cachette les edelweiss. La Guisane roulait ses galets, la haute montagne et les  cols d'altitude délivraient des strates  et des lauzes de merveilleux fossiles. Nous marchions, sans le savoir, très près du Ciel des jeunes années, de la vie éternelle !       Jeu de mots anodin ; les vents du ciel ceignent l'île de blanches flèches, dans une  profonde clarté.  Ivresse,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,