lundi 13 juin 2016

NUES SUR LA CORSE DU SUD !...

    N'allez pas imaginez autre chose que ces splendides nuages vêtant la vaste dépression de Sotta-Figari : "  a Pian d'Avrettu ", dit_on ici. Voici les témoins d'un vent d'altitude  sûrement très fort. Spires, toupies, enroulements fous des nues dans un azur roi, profond, encore plus dense. Qui se trouvait dessous, il lui eût semblé craindre l'orage ou l'averse imminente. Ce nuage ne laissait pas filtrer la lumière. Il faisait, à son  ombre portée, presque froid ! Au fil des heures, ces auréoles célestes... [Lire la suite]

mercredi 6 janvier 2016

DE LA MER JUSQU'AU CIEL !...

    Je la regardais lentement couvrir le toit du monde s'évaser par le tour des ventsmagiciens de l'hiver Dans les radiances du soleilla nue colossale délivrait quelques rares garancesqui eussent embrasé la  tornade démentielleEt à travers ces pérennelles fusionsje cernais    j'embrassais l'intelligence de l'universles fragiles raretés d'un langage qui est Esprit avant qu'il fût juste ou nûment artifice nommé !  MARIN -  à Terre  -  Évocations en cours ...!
mardi 5 janvier 2016

HAUTES SPHÈRES ! ...

   Avec ce titre musical du groupe Nightwish, cette " Seppia " ***  nous en dira peut-être plus des hautes sphères, des dieux qui  se balladent  à travers  l'azur entonnant le chant  des vents universels et de la liberté... Messages, avant qu'il ne soit trop tard ! Dieu que le blanc et le bleu se marient bien, fidèles et si vrais, à la Foi ! Ainsi de l'éternité, tout  en rêvant à voix haute à son suicide, à l'orée des songes et du poème,  la souffrance ne sombrerait-elle pas enfin  ... [Lire la suite]
lundi 10 août 2015

UN SIGNE DU CIEL !...

            Je retrouve comme un signe familier de nos ciels  perdus cette clarté aux profondeurs ineffables du silence L'azur  semble si pur  que  l'onde ouatée des vents me destine encore à quelques vagues folies    Puissent-elles à tout jamais m'emporter loin des masques funestes et grimés  d'un temps dont j'exècre  le visage  de l'impudence   l'allant de la raison   Les risées jouent dans l'oliveraie Mille rameaux de fraîcheur... [Lire la suite]
jeudi 30 juillet 2015

PHENOMENE METEO !...

    Cette Photo prise aujourd'hui, depuis le petit Capo, plage de Sevani, au Nord d'Ajaccio ! Spectaculaire nuage d'orage qu'enchasse le vert lagon de la mer et les lumières du ciel voilé. Avec des chaleurs terribles, ( 38 / 39 ° C à Figari ), de tels phénomènes ne sont plus étonnants ; forts contrastes thermiques obligent !  Observé également ce jour, en début d'après-midi, dans le Grand Sud - Ouest de l'Île un renforcement des vents au secteur SW à WSW, atteignant  jusqu'à 35 Noeuds en Rafales vers... [Lire la suite]
dimanche 3 mai 2015

CIEUX ULTRAMARINS !...

  Une page  bleue de ciel. Sérénité ! lever les yeux :  l'azur ne se conquiert pas ; il s'offre au regard, sans la limite. Ainsi de la mer, et, de ne jamais taire ce qui est beau et neige en pluie de nuages sur nos jours odieusement grimés, sans autres semences que la limaille. Mais une aile, une voile suffit à dire les cieux ultramarins, à nouer ensemble les racines du Ciel. Alors, Marin, va de ton aile orpheline caresser l'espoir d'un éternel retour, de cette étrange couleur bleue, si fusionnelle - A Mila, Emma,... [Lire la suite]

mercredi 14 mai 2014

CEINT DE GLACE ...!

 Je voyais comme un lointain névé vers les ciels de mon enfance, un névé tout là-haut où fleurissaient en été et en cachette les edelweiss. La Guisane roulait ses galets, la haute montagne et les  cols d'altitude délivraient de leurs  ardoises et des lauzes de merveilleux fossiles. Nous marchions, sans le savoir, très près du Ciel des jeunes années et de la vie éternelle !       J'aime ce jeu de mots parce que les vents du ciel  nous ceignent de blancheurs et de profondes clartés ;... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 9 octobre 2013

EX-NIHILO ...

La beauté est une acception qui ne s'énonce et ne se négocie, hélas ! qu'à l'aune du billet de banque. Au diable la forme du rite naturel pourvu que tinte comme un flipper la tirelire ! La tirelire apprend à ne plus se souvenir, à ne pas se retourner ; mais de chanter avec les lendemains, quels qu'ils fussent ...  Ainsi de ces centaines de Kilomètres détruits, envahis, annexés, souillés, défigurés, partout en bord de mer, en rases campagnes, dans les montagnes, en plaines. Après tout, l'homme n'est-il pas locataire de la terre ?... [Lire la suite]
jeudi 9 mai 2013

SIGNES ...

  Barbe de chat aux nuagesAinsi vont les augures du cielMe confier l'imminent vent fraisLes cortèges d'une mer en bouquetSimulant tout près de moiUn perpétuel printemps §
Posté par marin56 à 03:04:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 7 décembre 2012

CIELS DE CORSE ...

" La poésie se fait dans un lit comme l'amour, Ses draps défaits sont l'aurore des choses . " André BRETON  ... LES CIELS  Ils confient à l'hiver ce que les fleurs du maquis sèment au printemps. Et lorsque les vagues s'en reviennent inlassablement, bouquetières de la mer et des vents, alors, en ces moments là, les îles exultent et paradent au large d'une ère surfaite... D'une côte à l'autre, le soleil balance et nous offre ces toiles de maîtres nitescentes comme une aurore, un crépuscule dans le ponant ; illusions où... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:15:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,