mercredi 30 mai 2018

GHJUNCAGHJOLA ! ...

  L'incendie abandonne sur le long parchemin de l'Île de Corse tant de meurtrissures indélébiles, enracinées ; elles jalonnent l'histoire, de hameaux perdus en  villages ruinés, que de mains aux doigts décharnés pointent leur point d'embrasement, le dévalement des vents torrides et suffoquants attisant les flammes et la terreur.         GHJUNCAGHJOLA         La petite aire de battage...    Un nom, un lieu-dit-qui chante, à toujours, comme Pastricciola, Pruna,... [Lire la suite]

jeudi 26 avril 2018

PIERRES DE LUNE !...

        Terres de feu pierres de Lune et d'étoilesLes lointains confondus de la mer et du ciel en délinéent l'infinitude Les saisons à demeure y musent des plus hautes cimes aux franges de sableque les torrents essaiment à l'orée du grand bleu Et les vents les pluiesinlassablement musiquent le chant dolent des orgues pétrésaffolent leur bestiaire minéral Terres des ubacs  des adrets dionysiaquessouverains linéamentsde plaines en vallées au-delà des éperons des cols des sommetsdes hautes futaies ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:21:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 26 mai 2020

COMME UNE ESCALE ! ...

        De passage      à toujours  Comme une escale         sur la longue route du temps dont  rien ne saurait suspendre le vol lent Tu es   à  demeure      l'éphémère  d'un jour    Mais qu'ils te soient  saine  épiphanie Île à toujours  éclose poème de la mer blanchie   que les vents promènent      antiques métamorphoses   Que ne te vaudrait le numineux ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:51:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 25 mars 2020

SOUFFLE VIRAL ! ...

    Il te faut retrouver l'inspiration, reprendre le souffle  apaisant de la Lyre.  Que les accords fluides de la harpe t'accompagnent. Vers  la haute mer, recouvre enfin l'harmonique d'un fabuleux violon, le bourdon de son archer, le vent !   Le temps des vagues  s'écoule,  féerique, au diapason de l'ample clepsydre des profondeurs  ... Rejoins l'univers des songes,  puise à la source de la souvenance mémorielle des flots. Il est des terrains d'aventures solitaires... [Lire la suite]
mercredi 19 février 2020

PIERRES D'ARASE ! ...

  Ils auront tant aimé la jeune lumière de ces rivages  ***     Le vent nous emporta parmi les flots bleu-roi de la Grande Mer. Une chapelle paléochrétienne attendait que l'on eût rejoint et relié ensemble les liens aux  prières  de Saint-Jean. Profondes solitudes, recueillements, ressouvenir de  nous, petits et grands enfants... En ces instants de poussières et d'embruns mêlés, un vague chant  coudoya le cérémonial des  dernières volontés. Plus légère, évanescente et... [Lire la suite]
samedi 11 janvier 2020

DE PASSAGE ! ...

     Comme un rêve prémonitoire -  Pink Floyd -  au-delà de tout,  de l'autre côté du Monde, sur la Mer de la Tranquillité ! Comme une apothéose,  l'une des plus belle plage de Pop  Musique, pour nous emmener en voyage musical, avec cet  Autre essaim  de Flamands Roses. Je vous promets un film de ces moments d'ici à quelques jours, le temps du montage ***     Être, de la première heure, matinale, aurorale, fébrile  ; la mer et le ciel se confondent sur la... [Lire la suite]

samedi 12 octobre 2019

INTOUCHABLE REFUGE ! ...

     " C'est l'état de transgression qui commande le désir, l'exigence d'un monde plus profond, plus riche, prodigieux, l'exigence, en un mot, d'un monde sacré  "  Georges BATAILLE  ( 1897- - 1962 )  Lascaux où la naissance de l'art ( 1950 ), Genève, 1980, Page 38   L'hiver manque à l'appel du Solstice. Une île ne discernerait plus  le visage avenant des saisons. Les chênaies défoliées déchirent les ciels des vallées arides. Le vent souffle souvent, s'engouffre, tourbillonne,... [Lire la suite]
mardi 27 novembre 2018

L'EAU ET LE FEU !...

      Les adeptes des pratiques extrêmes  se lancent  en ce moment  sur les plus hautes vagues du monde  que l'océan peut porter au rivage, louant ainsi les beautés et les préciosités de Planète - Terre, de Mer-Océan... Voici rapportées d'un jour égaré, depuis  l'infini et l'immensité du temps,  ces quelques images ; évocations  mariant l'eau et le feu, pour la vie !... Lentement, au fil des heures, des minutes, nous découvrons  des vagues mystérieusement métamorphosées,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:31:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 31 octobre 2018

LE POÈME EST REBELLE !...

        CECI DIT EN PASSANTDOS A LA TERRE - MÈRE   Une île  chagrine distance  l'Île - Mèreprend le large dans  le fracas des vagues   Cap au vent     fabulant  la folle étrave du bateau ivre de lames et d'embruns Ils  tournent  le dos à la terre bradéelas    comme  tourmentés lui préférant les strates indéfiniment  ondéesdes grandes  solitudes  en partance S'il est des volontés amoureuses  de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 4 octobre 2018

LE DERNIER PASSEREAU ! ...

  « Chercheur de vérité, ne prends pas cet ouvrage pour le songe éthéré d’un imaginatif. Seul le souci d’amour a conduit ma main droite (…). » Farid Al-Din ATTAR       J'écris ce texte en invoquant haut et fort la Conférence des Oiseaux     Recueil de poèmes médiévaux   en langue persane écrit par le poète Soufi Persan Farid Al-Din ATTAR   et publié en 1177Je ne me hasarde point lorsque j'affirme que les oiseaux    les passereaux nous ont quittésne laissant... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,