mardi 17 décembre 2019

THE SOUNDS OF SILENCE ! ...

    " ... Nous avons encore à examiner  une des productions de cette langue vraie dont je tâche de rappeler  l'idée aux hommes. C'est celle  qui se joint à son expression verbale, qui en règle la force et en mesure  la prononciation, c'est enfin cet  Art  que nous nommons la Musique, mais qui  parmi les hommes  n'est encore que la figure de la véritable  harmonie ..."  Louis-Claude de  SAINT -MARTIN      ... [Lire la suite]

lundi 16 septembre 2019

VOYAGE MUSICAL !...

        !    ________________________________________________________________________
Posté par marin56 à 01:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 5 septembre 2019

EMBARQUE !...

       "   Parce que la destruction de la nature rapporte de l'argent. L'Etat est un monstre cruel qui ne voit chaque fois que son intérêt. Et lorsque certains hommes politiques affirment que la morale s'arrête au seuil de la raison d'Etat, ils nous font comprendre qu'ils nous prennent pour des imbéciles. L'Etat ne connaît tout simplement pas la morale. "  Théodore MONOD /  (1902-2000), " Révérence à la Vie " - Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac. Bernard Grasset, Paris,... [Lire la suite]
mardi 3 septembre 2019

LEGENDES / ANA ALCAÏDE !...

    Que les Mondes, telles les Légendes qui  ne meurent jamais, vibrent  jusqu'au bout de leur Chant. Ils nous reviennent, des-passés, ressuscitant ce qui fait battre le coeur, comme un écho de nous dilués dans le temps du rêve et des humanités  ! ___________________________________________________  
Posté par marin56 à 09:32:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 3 septembre 2019

MUSIQUE TA VIE // POÉSIE ...!

    "  Et si j'ouvrais un autre recueil, le dernier recueil, tel un tremplin vers les étoiles sans nombre où vague  l'éternité ? L'on y côtoierait l'aurore boréale, l'horizon, l'instantané de l'être aux Mondes qui lient   l'En-Soi à toutes les destinées de la nuit profonde "  CGC  ?   Je me suis tant de fois abîmé et perdu dans le langage des émotions. Tout au bord du frisson, comme un songe qui va  à vau l'eau et  que le saule pleureur retient  au bord des larmes.... [Lire la suite]