vendredi 13 juillet 2018

TORRENT JUSQU’À LA MER !...

    Et  me reviennent en boucles les songes et les rêveries de Bosco, de Giono, irradiant de beautés, de sublimités de préciosités  ces pans de vie champêtre. Du Mas Théotime à l'Homme qui plantait des arbres, que de chemin parcouru vers la vie éternelle !  Une Voix d'Eau  que la Harpe enlève   Fasciné, subjugué, je regarde l'eau du torrent couler, fluer abondante et fraîche, qui rejoindra la mer sans que rien ne la souille. En fin de parcours, en se rendant à l'azur,  elle ravira... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

lundi 29 janvier 2018

ESQUISSES PARADOXALES !...

    Ne pas passer à côté de ces échos  !      La pierre serre le boisle bois fend la pierrele gel et la chaleursont alliés Un chêne prend racine répand en chemin l'ombre fraîchedes ciels et des étésL'eau  partout  flue rêve dans le rêve Plain-chant que le maquis entonnedepuis les vents dominantspressé de recouvrerl'ivresse du printempsen se penchant aux balcons de l'hiver Pareil au flotle romarin en fleursjaillit et moutonne entre arbusteset rocherscomme il pallie aux pâleurs... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 16 mai 2021

INSIGNE ! ...

    Comme un signe  insigne  Sur fond de vieille oliveraie, le ciel  s'embrase avant que de céder à la nuit vernale... Filandres safranées que   les vents insulaires empennent  par delà le relief  tourmenté. Le Tournant du Grand Sud en est propice, notamment au détour immédiat de la chaîne de Cagna , - Extrême - Sud de l'Île de Corse. L'eau, le souffle d'un  puissant Libecciu travaillent et creusent inlassablement  la pierre,  coiffent les deux pitons rocheux ... [Lire la suite]
dimanche 9 mai 2021

PRESENCE / IL ETAIT UNE FOIS !...

    Roger CAILLOIS  " Pierres  " / Extrait" La mer, l’inlassable goutte d’eau, le vent, qui peuvent attendre, quine sont pas comme l’homme contraints de se hâter, assurent aux corpsqu’ils caressent et qu’ils usent, le profil le plus pur, le plus pauvre aussi, maisle seul véritablement nécessaire. Dans ce long acquiescement, dans cetteultime misère, se dissimule assurément une des formes concevables de la perfection..."   ***     Présence au monde. Objet, penser  philosophal devant... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:10:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 18 janvier 2021

REECRIRE L'IMAGE ! ...

        "  Jamais je ne serai rien. Je ne puis vouloir être rien. Cela dit, je porte en moi tous les rêves du monde. "  Fernando PESSOA    Les images et leurs applats glacés  ne suffisent guère à dire et décrire le réel,  fussent - elles fruits de la récolte virtuelle,  moisson  d'un vécu engagé  où le mouvement, le risque, l'inhabituel l'emportent allègrement sur le quotidien et le commun de la sédentarité, des... [Lire la suite]
mercredi 4 novembre 2020

NATURE ETERNELLE ...

      «  Dans les bois se trouve la jeunesse éternelle. Parmi ces plantations de Dieu règne la grandeur et le sacré. Une fête éternelle est apprêtée et l’invité ne voit pas comment il pourrait s’en lasser en un millier d’années. Dans les bois, nous revenons à la raison et à la foi. Là je sens que rien ne peut m’arriver dans la vie, ni disgrâce, ni calamité, mes yeux m’étant laissé que la nature ne puisse réparer. Debout sur le sol nu, la tête baignée par l’air joyeux et soulevée dans l’espace infini, tous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:52:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

samedi 2 mai 2020

CIELS VERNAUX !...

Nuages de Foehn / Île de Corse    Nuages de Foehn. Fabuleuses  toupies,  spires  éthérées constellent et  ponctuent les ciels insulaires. Éblouissantes calligraphies que le calame des vents voue aux  cents noms de l'Amour. Songes  Omega, les yeux dans les étoiles,  " Eau-Delà "  de toute paroi verticale ! Le vent Ponant souffle, s'élève en coiffant son Île de rêves  aux mille tours de magie. Avant que d'essaimer ses nuées  d'embruns qui  poudroient l'azur ... [Lire la suite]
dimanche 1 mars 2020

ANTHROPO - SCÉNIQUES !...

      Rien ne transparaît ! La mer se dévoile comme elle se révèle dans ses étoffes tourmaline, bleu-nuit,   silencieuse et secrète. Ses profondeurs  réfringentes cachent les vomissures d'une civilisation bâtie en la souillant. Des décennies de manquements et de forfaits, - malgré  les appels éclairés  à la prudence de la science et  des chercheurs -,  l'auront à jamais fragilisée, destinée à mourir, inexorablement pillée. Je la vois qui  rejette chaque jour le poison... [Lire la suite]
dimanche 26 mai 2019

VOUS DITES PLUS BELLES PLAGES !...

  La "  belle plage " se livre telle qu'elle fût jadis, relevant et délivrant tous les atours du hasard et des nécessités souveraines    NON  ! Que nous vous opposions sans cesse  autre chose, une réalité qui n'aurait jamais été impactée, travestie, bouleversée ! Loin de nous ces clichés qui font de toutes les dites  " belles plages ", la norme lucrative que l'on trouve partout, l'écrin aseptisé, nettoyé, lavé, arasé, ratissé par tous les engins possibles et inimaginables. Il y va de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:39:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 25 avril 2019

SOMBRE BALLET ! ...

  La mer du coup de temps emporte déjà les dunes de nos souvenirs   Le printemps revient, frange la mer qui, à son tour et,  vaguement,  le souligne. Renaître à cette partition originelle où rien n'aurait bougé si ce n'est, hélas, le niveau des eaux qui montent, inexorablement, signant  la destruction et la disparition de nombreux  espaces littoraux remarquables, entre autres bouleversements majeurs ! Le temps semble bien impatient d'en découdre et de recouvrer l'esprit des lois naturelles,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,