dimanche 6 septembre 2020

ÉGAREMENTS !...

      " Car enfin qu'est-ce que l'homme dans la nature ?   Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout, infiniment éloigné de comprendre les extrêmes. "  Blaise PASCAL  Les Pensées - ( 230 - 199 )     J'évoque souvent les abrupts et l'arbitraire de la durée. Cet espace-temps qui nous est mesuré, décompté et  qui donne et ouvre pourtant  sur  tant d'infinis et,   bien au-delà, sans  que je ... [Lire la suite]

dimanche 16 mai 2021

DIALOGUE AVEC L'EAU-DELA !...

    A la poésie        à ses rivages incompris A ce supplément d'âme que je te suppose par pressentiment  en route vers  le   dernier port  au corps-mort   A ce surcroît de voyage  métaphysique mon frère duquel tu nous attends auquel tu me convies   Là où la Grande Bleue dolentement  bat le socle de l'accore  Corse Je vais et je croise la lame dans le dénuement de la solitude en silence  Partageons l'assonance  des... [Lire la suite]
samedi 17 avril 2021

VIDUITE ! ...

Au Levant - Tempête " Eleanor " / Île de Corse    Viduité    A la clarté  d'une pensée que l'estive  révèle auprès  de la Source en chemin   A ce penser  qui s'anuite sur la margelle d'un puits L'infini s'y reflète  en chutant hors du temps   Psyché  cailloutée  d'étoiles qui me destine   à desseins  océaniques   Plus loin que la durée  j'écris   L'insomnie est mon royaume qui me vaut exil sur la mer   ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:29:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 29 mars 2021

THANATOS ! ...

        Ne manque pas le coche ces rendez-vous   ces folles  rencontres   que l'azur consent  au flux aléatoire  des jours des années    des décennies que ton siècle embrasse     Ainsi    jusqu'au terme de la traversée  approche-toi   du  numineux du sibyllin dessein des choses  des métamorphoses que le  Sablier   égrène   Océan-Mer  y pourvoit  d'un commun accord  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:06:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 4 janvier 2021

D'UN BORD A L'AUTRE !...

  Comme un aller et retour à l'orée du monde du silence. Lancé à travers l'espace, en apesanteur, en somme, astronaute ... Le recul de la mise en orbite terrestre en moins ! Mais je confirme comme un manque, abyssal !  Le vent blanchit l'horizon et plonge aussitôt la mer dans un clair - obscur étamé, lamé, bleu-nuit. Le froid se devine, presque palpable. Il nous revient de très loin. La mer, encore chaude, engendre le déluge ... La rafale est lourde et le sursaut, bien involontaire, imprévisible, au plus bas... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 31 décembre 2020

" WELCOME TO THE OTHER SIDE " ! ...

  J'élonge en silence le reg  insulaire des sables ocreux, ces chemins de pierres et d'eaux immémoriales que rien n'aurait souillé si ce n'est l'appât des gains sordides et  éphémères        Avant que  de basculer  vers l'hypothétique  calendaire   Antropo-Cène 2021  une Musique  de transepts calcinés  et de nef effondrée   s'élève vers   Ciel  bouleversé   Faisceaux  d'ondes et de lumières  numérisées ... [Lire la suite]
vendredi 11 septembre 2020

REFUGE !...

        A mon  refuge  azuréen  que ceint       énigmatique       quelque  bestiaire minéral  Au sytlite de granite     marmoréen   que diluvient les lames  hiémales     La solitude des grands espaces  par le  choeur des vents blancs se lit  comme  elle  se donne  indéfiniment  Voie de ciel    Quête  de  grâce   A ces... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 22 juin 2020

FINISTÈRE !...

  Bateaux Ivres / Peinture - Jacques SARABEN  http://jacques.saraben.free.fr/biographie.htm     A la dérive des mots  Exsangue  En cherchant le puits  où geint le penser éphémère pèlerin finissant  que je m'éteigne   Quand de se raccrocher  à l'essence  que le commun  et la rumeur embrasent d'un jet  de fiel  torride J'erre comme je gis     avec Fernando * les possibles   de l'Intranquililté    Je sais pouvoir... [Lire la suite]