Le choix de cette photo n'est pas anodin :  Verlaine et  Rimbaud, deux géants de la poésie ! Les Poètes maudits, leurs Illuminations, cette transpoésie numineuse emplie de merveilleux, de rêve, d'un  mal être si profondément éprouvé et rendu... Mais avant tout une époque si riche où la poésie décolle pour ne plus jamais suspendre son vol, au-delà des mots, l'image et le chant, le vers libre, qui avec Apollinaire, trouvera sa consécration ! Nous aurions décidé d'étoffer cette Catégorie afin de rencontrer sur notre route ces auteurs, ces êtres de génie qui auront eu pour Muse, pour source d'inspiration la Mer, le Large, l' Eternité, l'Ivresse des grandes étendues et du sentiment vrai. Tellement de textes en prose, de poètes jalonnent notre mémoire collective ... Et puis, chacune, chacun d'entre nous percevra et recevra ces vers, ces extraits du plus profond de son âme pour voyager, migrer, partir on ne sait où, on ne sait quand, déjà sur l'autre rive.

A tous les Internautes, nous vous souhaitons bonne lecture, bonne traversée

Verlaine et Rimbaud-001

mardi 11 octobre 2022

" DANS UN JOUR DE RAFALE ...!

      Faites-moi sous le sable des mers, un cloître tiède pour garder les rêves aux après-midis de pluie et de jasmins qui peuplent mes cheveux et mon front. Et à côté vous poserez l’huile qui nourrira la lampe ; sur un feutre subtil pour ramasser poussière et mystères un blanc morceau de nuage abattu et un habit empesé avec son long bâton de voyageur. Dans un jour de rafale et de lueur je rentrerai de mon vol itinérant et je trouverai réunies, dans mon aimable réduit solitaire, les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 20 août 2022

JE SONGE A CETTE AUTRE ETERNITE ! ...

Je regarde la mer, comme un appel, un cri hors du temps, hallucinant, embrasant la totalité de l’horizon. Elle est agitée ce soir, écumeuse, bleu noir, gris mauve, jusqu’à cascade d’émeraude, déchirée par la passion qui s'écrase désespérée sur le sable noyé d'écume. Impossible de le pénétrer, même la ville devient incertaine, à peine visible, quelques lueurs de voiliers attachés au port. Une île, je crois, en plein cœur des Cyclades, où même les dieux semblent avoir été oubliés. Je songe à cette autre éternité, à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:57:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 28 juillet 2022

SUBLIME EVOCATION / POESIE ! ...

        Au clos de notre amour, l’été se continue :...Des pétales pavoisent,— Perles, émeraudes, turquoises —L’uniforme sommeil des gazons verts ;Nos étangs bleus luisent, couvertsDu baiser blanc des nénuphars de neige ;Aux quinconces, nos groseilliers font des cortèges ;Un insecte de prisme irrite un cœur de fleur ;De merveilleux sous-bois se jaspent de lueurs ;Et, comme des bulles légères, mille abeillesSur des grappes d’argent, vibrent, au long des treilles.L’air est si beau qu’il paraît chatoyant ;Sous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 26 juillet 2022

LOINTAINS POETIQUES ...!

  NE PAS TE NOMMER . . O Ne pas te nommer Toi qui es De toute arithmétique L’unique dissidence Tu danses Dans l’enfilade bleue De ma mémoire Émargeant de tes vœux L’échelle de la joie À la fenêtre offerte La digue se balance Et le môle en riant Éperonne la mer . Vois Comme tout s’achemine Au large de l’hiver Sous l’arceau sémillant De la prime espérance L’amour est insensé . O Ne pas te nommer Toi qui es De toute certitude La seule arborescence L’infini retrouvé Le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:46:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 3 juin 2022

BESOIN D'IMMENSITE / 662 ! ...

    Profitant de l’inattention du cielPour invoquer l’inconnuNues et désentravées comme une aubeSe lèvent mes penséesJ’aime à n’être pas immortelCela donne accès à l’humanitéL’être a besoin d’immensitéDe s’y fondreJamais seul avec les étoiles sans nombreSur les sommets enneigés du monde De mon âme solitaire recouvrant les déserts La terre est mon trône, le palais de ma vie, la demeure de mon cœurCette terre chaude qui hante mes mains et mes lèvresQui s’effrite entre mes doigtsDernier... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 28 mai 2022

EXTRAITS DU LARGE ! ...

    Écrire, dis-tu,face à la mer, et s’il y a du ventà la place des mots, une main tenduepour toute syntaxe, une quête, un murmureà la place du style, c’est que tu donnes rendez-vousà l’inconnu du large qui bat son rythme profond,ses lames de fond à l’intérieurde toi.   BERNARD PERROY
Posté par marin56 à 07:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 1 mai 2022

BIENFAITS DE L'IVRESSE ...!

      Deux poèmes signés  Max JACOB, ici, recueillis, réfugiés !  Une initiative qui  me tient à coeur  après avoir regardé le film bouleversant de sa  fin de vie, sous l'occupation, la collaboration ... Interprétations remarquables que celles de - Jean - Claude BRIALY - et de la petite fille de sa vie - Dominique BLANC -  qui le retrouve à l'orée du partir. Une dernière poignée de main bouleversante. Cette ode à la Liberté est fascinante   ***   Je ne... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:36:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 1 mai 2022

LA LUNE / MAX JACOB ! ...

  Rebraillé le décor nocturne s'agiteElle se cache derrière son miroir à mainMontre une joue en tristesse confiteCe coin de masque au ripolin. Par la barbacane des feuillesOn la voit s'encorbeillerDe manches brodées en corneillesD'une traîne qui va t éveiller Buissons, prenez garde à vos outresNuit prenez garde à vos cornuesIl tombe quand la dame se poudreDu superfin hors de son nu Rendez-vous manqué sur la terreC'est le ciel lilas qu'elle préfèreEt le sous-boisLe ciel, les nuages. !  Max JACOB  Poésies... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 30 avril 2022

KRISHNAMURTI / EXTRAITS ! ...

 Un coeur de baie que l'eau abonde et dessine en son centre et nulle part   . . Viens avec moi t'asseoir près de la mer, ouvre ton cœur, sois libre. Je te parlerai d'une paix intime Comme celle des profondeurs calmes, D'une liberté intime Comme celle de l'espace D'un bonheur Comme celui des vagues qui dansent. Vois, la lune trace un chemin de silence sur la mer sombre. Ainsi, devant moi, l'intelligence ouvre un sentier lumineux. La douleur gémissante se cache sous la moquerie d'un sourire, Le poids... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:42:00 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 22 décembre 2021

JOHN KEATS / EXTRAITS ! ...

   "   Ici repose celui dont le nom était écrit dans l'eau "  (  Here lies one whose name was writ in water  ).  John KEATS    http://rhiannonbrequeville.over-blog.com/2014/02/john-keats.la-mort-d-un-po%C3%A8te.html   ... Tous les charmes ne sont-ils pas rompusAu simple contact de la froide philosophie ?Il y avait un arc-en-ciel que nous vénérions autrefois ;Nous connaissons sa trame, sa contexture ; elle est donnéePlatement dans le catalogue des choses... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:45:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,