Le choix de cette photo n'est pas anodin :  Verlaine et  Rimbaud, deux géants de la poésie ! Les Poètes maudits, leurs Illuminations, cette transpoésie numineuse emplie de merveilleux, de rêve, d'un  mal être si profondément éprouvé et rendu... Mais avant tout une époque si riche où la poésie décolle pour ne plus jamais suspendre son vol, au-delà des mots, l'image et le chant, le vers libre, qui avec Apollinaire, trouvera sa consécration ! Nous aurions décidé d'étoffer cette Catégorie afin de rencontrer sur notre route ces auteurs, ces êtres de génie qui auront eu pour Muse, pour source d'inspiration la Mer, le Large, l' Eternité, l'Ivresse des grandes étendues et du sentiment vrai. Tellement de textes en prose, de poètes jalonnent notre mémoire collective ... Et puis, chacune, chacun d'entre nous percevra et recevra ces vers, ces extraits du plus profond de son âme pour voyager, migrer, partir on ne sait où, on ne sait quand, déjà sur l'autre rive.

A tous les Internautes, nous vous souhaitons bonne lecture, bonne traversée

Verlaine et Rimbaud-001

mardi 12 octobre 2021

A LA NATURE - PENSEES !...

      CONSTANTIN CAVAFIS . . Que je m'arrête aussi, pour une fois, contempler la nature. Mauves scintillants d'une mer matinale, bleu translucide du ciel, jaune du littoral - noyés de lumière. . . ______ . . Que je m'arrête surtout avec l'illusion que je les vois vraiment (ils m'ont paru ainsi l'espace d'un instant) et point encore les mêmes phantasmes et souvenirs, mirages de volupté. . . Poésie Etrangère  ___________________________
Posté par marin56 à 07:47:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 17 juillet 2021

FRIEDRICH NIETZSCHE / POESIE !...

  Oeuvre . Marc CHAGALL  . Le Poète et les Oiseaux  . DANS LE SUD .. Perché sur un courbe rameau, Me balançant, tant je suis las, Me voici l’hôte d’un oiseau, C’est un nid, j’y prends du repos. . Où suis-je donc ? Loin ! Loin, hélas ! La mer somnole, blanche, étale ; Purpurine, s’y dresse une voile. Rochers, figuiers, havre, beffroi, Idylles alentour, moutons mêlant leurs voix, — Sud innocent, accueille-moi ! . Mais aller pas à pas —... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:28:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 14 avril 2021

AHMED EL FAZAZI / POETE ! ...

  Ahmed El Fazazi . . .   Il se peut que la mer déménage De sa terre Il se peut que les mouettes la pleurent Que les navires échouent Que les marins Les dauphins Et les nuages voyageurs Soient tous orphelins La mer leur apprend Comment vivre sur terre Avant le ciel Dans cette souffrance de la séparation J’ai demandé à la rivière Où est la mer ? Elle m’a répondu La vague en a tellement assez du sable De ses fracas sur les rives Des vents Des noyades des innocents ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 7 avril 2021

A EMMILA GITANA / BERNARD PERROY ! ...

  A E. Gitana, Ne pars pas sans avoir cherché, sans avoir donné prise à ta faim du monde en sa terre d’ocre et ses...                                                                                                   Publiée par Cristian-georges Campagnac sur Mercredi 7 avril... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:07:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 6 mars 2021

JOËL GRENIER / LA MER !...

      Il était né d'une poussière d'écume et d'un bloc de craie sur le bord d'une mer qui lui donna le sein. Et chaque vague le poussait à regarder plus loin, au delà des frontières qu'il ignorait encore. Le ciel était lourd de souvenirs à grandir. Toujours il garda son cœur de falaise, rempart à la tourmente mais friable au zéphyr et chantait souvent des airs de marins en baissant le front comme pour une prière à la vie. Humble dans le soleil couchant. Et sa peau de sel avait soif d'amour et d'histoires de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:49:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 12 juillet 2020

" UNE HISTOIRE DE BLEU " ! ...

Peinture / Emile NOLDE      Magnifique Plume, inextinguible soif de mots ! Y perdre sainement le venin des maux existentiels, de l'Absurde, fût-il une expérience positive, " Sysiphe heureux ". MAIS, renaître, co-naître, en esprit " existant - ciel " !        " Une histoire de bleu "   Ne rechigne pas à la dépense. Quand tu ne lui arracherais que des loques, il te faut écrire comme si tu devais liquider la mer. Les mots sont tout ce qu'il te reste : lance toi à l'assaut de... [Lire la suite]

mercredi 24 juin 2020

LA VOIX / POÉSIE CHARLES BAUDELAIRE !...

        Merci, Joss, de m'avoir guidé vers     . LA VOIX       . Mon berceau s'adossait à la bibliothèque,Babel sombre, où roman, science, fabliau,Tout, la cendre latine et la poussière grecque,Se mêlaient. J'étais haut comme un in-folio.Deux voix me parlaient. L'une, insidieuse et ferme,Disait : " La Terre est un gâteau plein de douceur ;Je puis (et ton plaisir serait alors sans terme !)Te faire un appétit d'une égale grosseur. "Et l'autre : " Viens ! oh !... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:53:00 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 23 février 2020

LE MARIN !...

  Pour un final, une dernière strophe magnifique, ce poème de la mer et de la destinée ! Le voici sur fond de tempête " Fabien ", vers le Grand Sud des Îles balayées par les vents marins, les vents lointains. Oui ! Beauté et Vertu, tracent un beau chemin, abandonnent à la Terre de fabuleuses empreintes ! Le Marin  !     O flots d'événements ! d’où viennent nuits et pluies ?Il faisait calme et clair quand j’étais prés du bord ...Et quels vents aujourd'hui, quelle mer en furie !L'on ne peut plus voguer, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:08:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 22 février 2020

CHEVAUCHÉE SAUVAGE !...

   Photo / Gaëlle de Trescadec      Au  champ  onirique  des Bretagnes que l'envolée  de la Jument  le ballet des voiles et des vagues  hippogriffes baptisent  la tempête  en  son choeur Iroise    Gaëlle de Trescadec Antonio Ramos Rosa  Paco Ibanez Trois noms      de passage  épousent  les mots bleus  de la mer en cheveux Somptueux camaïeux    Je confie aux écheveaux lumineux  de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:42:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 20 janvier 2020

L’ÉPERVIER ! ...

     Une magnifique poésie  qui rapproche et parle de  nos souvenirs d'enfance        L'épervier, c'est le nom du filet que lance sur la vague – corps déjeté – le pêcheur de la côte. Un chalut de pauvre, une voile sans mât.   L'épervier, c'est un battement d'air, une envolée de mailles, des dentelles de sel que la lumière défroisse.   C'est le rêve d'aile qu'il déploie, l'épervier. Le geste répété, souvent plus grand que soi.   §   MICHEL... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:17:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,