mardi 19 janvier 2016

JEAN-PAUL TOULET !...

    SUR L'OCEAN COULEUR DE FER      Sur l'océan couleur de fer Pleurait un choeur immense Et ces longs cris dont la démenceSemble percer l'enfer.Et pais la mort, et le silenceMontant comme un mur noir.…  Parfois au loin se laissait voirUn feu qui se balance. §     DOUCE PLAGE OU NAQUIT MON ÂME   Douce plage où naquit mon âme ;Et toi, savane en fleursQue l'Océan trempe de pleursEt le soleil de flamme ;Douce aux ramiers, douce aux amants,Toi de qui la ramureNous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:33:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

lundi 18 janvier 2016

Ô ÉCAILLES DE LUNE !...

    Ô écailles      croissants  de lune azurées célestes arabesques allant  sur la mer nacréeVagues _ percées de lumièreVous auriez fait de Mélancolie le berceaux des larmes oniriques Pour un songe solaireque mes rêveries éthéréesIci  réinventent comme elles révèlentla fulgurance de l'instant célant la réclusion En son essence existentiellela beauté du monde m'est une stance sans fin            qui dit-vague Vespérales fusionsdepuis la renverseau... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mardi 27 octobre 2015

IL NE ME RESTE QUE LE CHANT !...

   LE LIEN PHOTO http://passion-aquarelle.over-blog.com/ pages/Ballades_en_Afrique-1907771.html         Il ne me reste que le chant le doux chant d'une ballade africaineA nos yeux    champ inondé de brise   Aurais-je  laissé  un peu  de mon âmesur l'autre rive de l'estuaire Comme une racine de ciel la main comme l'accordau doigt du korafola scelle le conte et le rêvedes griots aux pieds de l'arbredans le coeur des enfants de la terre Il ne me reste que... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:45:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 27 juillet 2015

PIEDS NUS SUR LA TERRE SACREE !...

       L'œuvre entière de Jean-Paul est un rêve immense, où s'entendent les harmonies célestes et les soudaines discordances des astres désorbités, cependant que, dans le monde humain, l'extase, sœur de la mort, ouvre aux héros lyriques les envols illimités, et que les idylles chantent un tendre accord avec la vie terrestre.  BEGUIN  -  L'Âme romantique et le rêve - 1939 / Page :  167 *   XAVIER RUDD  -  THE UNITED NATIONS... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:41:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 31 janvier 2015

PASSEUR D'ÂME !...

  Il y a les figements de l'astre mortEt des ergs tutélaires    aux crevasses Profondément tourmentées  Les rides diluviéesDes abysses insondables et des îles sans âge qui dériventMais je vois aussi une pluie d'embrunsNeigeant en apothéose de blancheur Sur les origines du monde dont je suisL'espace d'une gerbe  l'humble témoin  le pupillePuissé-je par ces mots compter parmi Les hérauts     ces passeurs d'âmes Que la migration des oiseaux exhorte pour la vie §  MARIN
Posté par marin56 à 01:16:52 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 17 mai 2013

MYSTÈRES...

Passion FoiDe nous révéléesAmours absoluesQuel azur !Que m'étreignentVos flots absinthesRebelle je demeureEn nos ébatsÉternelOù le soleil Sabre l'horizonHarmonie ?Je m'y hasarderaiEn EspritAbandonnant aux vaguesLe soin de le rappelerA leurs clartésPuissè-je alorsInfiniment bercéRamener près de LuiCette âmeA la mer  E-perdueAu desseinQu'Il aura à toujoursTant aimé 1 ère Ecriture le 17.05.2013
Posté par marin56 à 10:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 4 juin 2010

MAURICE BARRES EVOQUE LA MER

" Cette souplesse et le ton salubre d'une atmosphère perpétuellement agitée, analogue à celle que l'on peut respirer dans la haute mâture d'un navire, donne une divine excitation à notre esprit, qui nous dégagent, nous épurent, nous disposent aux navigations de l'âme."Maurice BarrésLa Colline inspiréeÉdition Poche   La Boudeuse - Goélette - §
Posté par marin56 à 06:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,