mardi 26 mai 2020

COMME UNE ESCALE ! ...

        De passage      à toujours  Comme une escale         sur la longue route du temps dont  rien ne saurait suspendre le vol lent Tu es   à  demeure      l'éphémère  d'un jour    Mais qu'ils te soient  saine  épiphanie Île à toujours  éclose poème de la mer blanchie   que les vents promènent      antiques métamorphoses   Que ne te vaudrait le numineux ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:51:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 13 avril 2020

ÎLE - OCÉAN ! ...

      Toiles /  Roger DECAUX  - Le Crucifié / Série   " CHOVE EN SANTIAGO  "  interprété par Rosa CEDRON et l'ensemble Galicien LUAR NA LUBRE  Splendide, en Chemin, vers Compostelle. Au vol, les accords de la Gaita à la guitare se donnent. Et la voix magique rejoint tous les pèlerins   ***     Aux  silences posthumes  du drame que  les   nuées  d'effluents  enténèbrent Au-delà des cimes  dolentes  Comment... [Lire la suite]
mardi 3 septembre 2019

MUSIQUE TA VIE // POÉSIE ...!

    "  Et si j'ouvrais un autre recueil, le dernier recueil, tel un tremplin vers les étoiles sans nombre où vague  l'éternité ? L'on y côtoierait l'aurore boréale, l'horizon, l'instantané de l'être aux Mondes qui lient   l'En-Soi à toutes les destinées de la nuit profonde "  CGC  ?   Je me suis tant de fois abîmé et perdu dans le langage des émotions. Tout au bord du frisson, comme un songe qui va  à vau l'eau et  que le saule pleureur retient  au bord des larmes.... [Lire la suite]
lundi 2 septembre 2019

CÉLÉBRATIONS ET CRÉPUSCULES / EXTRAIT !...

    Du silence au silence, nous voguons, mi-ivres mi-navigateurs, la boussole du désir, la boussole de l’urgence à la main. Nous sommes des bateaux effarés dans les vagues, et pourtant, nous embrassons cette vie – la tempête est notre plus sûr allié pour arriver à bon port : le naufrage. Sinistrés, portés par la vague, brûlés de sel, ivres de soif, aveuglés de lumière et lavés de toute volonté, même de vivre, nous voilà enfin offerts, comme un sacrifice, aux courants silencieux de l’être. Qu’il est étrange que nos... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 16 août 2019

LA ROUE TOURNE !...

  Sois de ce bar à vin. Partages-y  le pain quotidien ... Qu'en cet instant naufragent les maux des mauvais alcools. Entends-tu  l'appel de la Mer ***       TOURNE LA ROUE Sur la terre   tourne la roueNe t'en retourne pasEn mer  garde le cap  de ces  horizonsque  les vents t'ouvrentau firmament viride des origines Cingle     marin abreuve ta folieappareille et que l'infini te guide comme une promessel'espoir l'Eau-Delà allégorique Point... [Lire la suite]
samedi 1 juin 2019

CHAMPS DE POSSIBLES !...

        Il me revient des champs du possible les échos poétiques  d'une chanson  Chroniques pensées Devine   Comme un air  de ces musiques mortes  qu'une histoire   lointainement  égare et qui s'ente au souffle pers  à tout ce qui fut de  nous   probables d'une valse  enivrant les saisons   J'ai dans le regard    à la folie  de vagues mèches   que les vents bouclent  à l'écheveau ... [Lire la suite]

mardi 2 avril 2019

GUILLAUME NERY / ENTRETIEN ...!

   La Mer, les Océans du Monde, un seul et même souffle que l'Artiste-Philosophe  des profondeurs esquisse, habite, emprunte ... Ainsi de participer  au choeur  solennel de Mer-Océan. Merveilleuse aventure pour un passeur-nomade des grands fonds. Sagesses !    http://www.guillaumenery.fr/   "  Cette connexion avec la profondeur est une forme de philosophie de vie "  Guillaume NERY      Un entretien,  des mots lourds de sens, vrais ! Voici présentés... [Lire la suite]
vendredi 29 mars 2019

UNE VIE APRES ! ...

  Toile /Nicolas TARKHOFF  - 1871 _ 1930   Rêve de  ne plus dormir ou verser  dans le long sommeil de la nuit dés-astres sans Lumière     LA NUIT  LA MER    APRÈS   AILLEURS     D'AUTRES CIELS    Les Moires  les  Parques  infatigables filandières    La folle Camarde    la Grande Faucheuse Ô figures de la  Mort   dont le O ouvert sonne creux résonne comme un euphémisme... [Lire la suite]
mardi 26 février 2019

A GUILLAUME NERY ! ...

     Vous ne m'en voudrez pas mais,  puis-je faire   " mien ", avec les mots  du délire et de l'énigme  existenciels,  le pèlerinage du  Poisson cosmique que je suis... Votre Film est fabuleux ! Un Message sur la Voie  ***     Splendeurs de l'apnée, fulgurance du Grand Bleu, mais de l' Eau-delà ! L'homme vétu d'azur s'élance pieds nus à la recherche de ses origines.Comme s'il eût préféré rejoindre en se hâtant le cocon de la souvenance commune, fuyant alors les... [Lire la suite]
mardi 12 février 2019

UN-CONSCIENT !...

    La mer n'est jamais aussi belle que soufflée par les vents violents D'entre le puissant Ponantle Mistral et ses froidures rebellesqui ceinglent au visage Février  di-vague  dans le creux de la vague et   comme un Moi(s) fragile gravite             de passageun-conscient  Février     en lui     accuse le coup de ces ahans sourds qui vont        à l'unisson du chant des marins d'antan Il aura ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:52:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,