mercredi 6 juin 2018

BLEU KLEIN !...

  Une vision monochrome éminemment bleueBleu Klein          abyssale fabulant les vastités         l'océanau sortir des bras de Morphée J'ose en évoquer l'éthéré la sérénité       la clairvoyance Champs immensurables au long cours  de la nuit Eternel silence Ainsi de quérir       là-bas inlassablement âme          de chérir sur la mer de la tranquilité deux univers     dont l'un ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:54:23 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

dimanche 15 avril 2018

ABSENCES !...

    Toile  /  Ingrid LEDDET  _ -  La Maison du Phare -  Le bout d'un môle au pied du phare, Orly le dimanche ou Quai des Brumes, une  gare l'hiver  sous l'épais brouillard vers le plateau de Langres, la fenêtre arrière  embuée d'une voiture qui s'éloigne...! l'absence décline un à un les pans d'une histoire sans fin    ABSENCE   Tu transcendes les sphères idéaleset me ramene aux horizons platoniques de la beautéTon domaine demeuresans limiteschaque jour encore... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 11 juin 2020

UNE AILE DANS LE VENT !...

      Mais il y a la mer _  Et qui l'épuisera ?  La mer qui nourrit  et toujours renouvelle la sève précieuse  d'une pourpre infinie. Eschyle. ( Agamemnon ) V.  959 - 960       Une aile dans le vent coudoie l'Eau-Delà ! Orpheline et qui  vole et plane  au-dessus des flots, sur les ciels, danse ... N'est-ce pas,  déjà,  s'éteindre  un peu, quelque part s'oublier, s'extraire des contingences  inexorablement basses.  Toucher... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:21:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 11 mars 2020

ÉPIPHANEIA ! ...

    "  L'action est une épiphanie de l'être. Si la grâce nous prend et nous refait par le fond de l'être, c'est pour que notre action tout entière s'en ressente et en soit illuminée "  Maritain, Human. intégr / 1936, p. 313   Que s'ente à  la dérive poétique de l'amer  centenaire ces accents de dénégations que la voile libre et la solitude  exalte aux confins de la liberté. Que je sois en cet instant l'hôte des hautes vagues  ceignant  d'azur et de blancheur le... [Lire la suite]
mercredi 15 janvier 2020

CHEMINEMENT !...

      Cheminer, voguer,  sans vérité tracée à l'instantané de la Voie  ; quel  lumineux viatique !  On y  perd les repères du terrien. On y décèle indéfiniment ces fragments d'Eau-Delà,  les révélations du monde du silence ... Allégeance, sans conditions ni compromis. Ainsi de l'aventure, de l'extrême partition à jouer, à miser. Découvrance au royaume de la recouvrance !  Les jours de coups de vent et de fortes tempêtes le solstice d'hiver apprête un azur mercuriel, paradoxal...... [Lire la suite]
lundi 16 décembre 2019

VIS TON HORN ! ...

 " Ce qui est vécu, et passionnément espéré dans l'aventure, c'est le surgissement de l'avenir. "  JANKELEVITCH   *** Honore à l'aune comme à l'orée de tes possibles rêves ce HORN que tu côtoies. Tous les marins en espèrent et attendent la révélation ! Tu ne démériteras point. Il y aurait tant de facettes au prisme des joyaux infinis de la Terre et de la Mer, dont tu procèdes et participes,  lors de ce passage, de cette escale ici-bas où il te faut :   de-venir !  Que ton existence demeure, à... [Lire la suite]

jeudi 28 novembre 2019

OMEGA POINT !...

           L'hiver  frappe  à la porte. Monte l'appel du monde  du silence et des nues  inconnues... Nulle retenue, nulle entrave mais cette allégeance  sans conditions, un Eau-Delà de Tout,  transe-lucide,  un univers à part  ! J'ai tant de rêves  à rêver,  encore et demain. Horizons chimériques de Nous partagés, dilués, libérés ... Un Eau-Delà, ailleurs, en mer, comme - une philosophie de l'errance ;  autant d'ouvrages, de théâtres, de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:36:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 11 novembre 2019

QU'IMPORTE LE TEMPS !...

    Que ces rivages me sont familiers ! Les décennies auront passé... Sans que l'infime eût manqué au rappel des souvenirs et de la mémoire des mondes. Que ne suis-je,  jamais plus de ce Monde sans horizon !  Je quitterai des mondes, des êtres, fabuleux, que les dominants détruisent et saccagent à l'envi, vendent à l'encan, massacrent ! Là est mon unique et immense  regret ! La souffrance n'eût point  été de ce monde. La Mer, l'Océan n'eurent jamais pour desseins la conquête et la Traite quand sur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 10 octobre 2019

LE SILENCE EST SOLITAIRE ! ...

    Solitaire    vogue le silence   La passion que les vents ailent en  panserait-elle  les maux  les plaies        Point d'alcools mais l'encens   l'embrum       Ici-bas  l'absinthe  coule  à flot       Être  divague où fleurit  l'amer      Éternel printemps    immarcescible Lyre     Nuit Obscure D'aucuns cadrent  l'Océan   ... [Lire la suite]
mercredi 21 août 2019

AUTOUR DU SOLEIL ! ...

     Dessin : A de St-Exupery     Les jours déclinent. La lumière peu à peu nous quitte. Notre vaisseaus'incline en se rapprochant de l'étoile vitale ; révérence au dieu cosmique ! Tu portes à la fin de l'été ce fardeau de durer quele temps dépose sur tes épaules, en toi, un peu plus lourd et si léger à la fois.La rive s'esseule, s'ouvre au large. On dira qu'elle souffle dans le balancementapaisant des brises de mer et de terre. Une année s'en va. De quoila suivante sera-t-elle faite, pris que nous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:06:00 AM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,