dimanche 7 septembre 2014

UNE SILHOUETTE POUR AMER !...

OPETH                ***   En amont    les chars du Ponant les adrêts ensoleillésLa mer  et ses lointainsD'Îles et d'étoilesDéjà mortes       courant   é-perdues Ne l'aurait-elle jamais Autant tenté    ailant Une bordée  et sa  folie Vers les rives d'un songeInfiniment suave et bleu Les lames sous le vent Blanches et vaporeuses fabulent obstinément Et sans fin l'alacritéDu silence     de la nuit Les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mardi 19 août 2014

RAID / LONGUE DISTANCE / SOLO !...

DOSSIER FAIRE LE POINT // SUITE  EN GUISE D'INTRODUCTION    Que vous soyez en Paddle Board, en Kite surf, plus fréquemment en Windsurf ! un SOLO, une Longue Distance, un Raid Littoral ne s'improvise pas !  Quoiqu'il arrive, savoir que lorsque l'on s'aventure en Mer, ne serait-ce que pour tirer un bord ou naviguer près des côtes, est un acte déjà périlleux, risqué, une inititive engageant sa propre sécurité ; en effet, le Milieu Marin est par définition hostile, l'erreur ou la simple négligence peut être... [Lire la suite]
samedi 16 août 2014

LA FACE CACHÉE ...

      Une âme  ose    la  face Cachée d'une îleL'inaccessible écrin  Abrupte  si brutaleLorsque de céder à l'allégeanceA l' imprévu De leurs tombants tonnants Mon Ailée  pérégrineAutour  de l'amerA la dérive blancheEt tourmalineDe la lumière en pluie Mais une âme Pour un cap   L'autre rive Tout arriveL'instant d'une lameEt des révolins qui se liguent Aux spires cristallines Une âme à la mer   Suaire lactescentMétamorphosesIllusions Qui m'eurent... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:16:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 16 août 2014

UNE RENCONTRE !...

  17 Minutes pour découvrir une Page, Corsica...GO56 ! Autour d'une Île aux mille visages de pierre et d'eau, entre les fards des ciels et des vents, là où semer quelques pensées avant que d'être évanescentes réminiscences dans le coeur des enfants !...  Vaine résonnance égarée, aurore en plein jour encore plus  radieuse, être une seule fois, en ce bas monde, fidèle accord du champ !   A la lisière d'une forêtCouchée par les ventsSur le tendre lit des dunes Un espoir une rencontreAux parfums musqués... [Lire la suite]
samedi 16 août 2014

GAZ DE SCHISTE POUR UNE AILE BLEUE ...

  _ Dis-moi, Marin, pourquoi cette terrible appellation : " Gaz de Schiste " ?  Quel titre pour un texte qui révélerait l'Île de Corse, la Corse schisteuse dans toutes ses splendeurs !... Enclave ou réclusion pour un Solo ! thébaïde, sûrement, dont on souhaiterait à toujours qu'il en fût ainsi. Jeu de mots dont je vous livre ici la pensée, un jour, qui me vint à l'esprit, alors que le Marin  tutoyait le métamorphisme tutélaire des terres olivines du Cap ; étonnante fluctuation de la roche convulsée,... [Lire la suite]
lundi 7 juillet 2014

LYRE DANS UNE OCELLE !...

  Laisse errer le violon, pleurer la guitare  ! ANTIMATTER    PROSE D'UN MARIN   ... Entendre "  Marin " :  dans le sens où la Mer le prend,  seul et sans assistance, et  le rend à la Terre, si tel est son profond désir ! le marin et son esquif, sans qu'il en eût  été autrement que d'un pacte, cette allégeance sans condition où la  liberté et l'autonomie ne divorcent jamais  l'une de l'autre mais demeurent scellées, comme la Fidélité et la Vérité ... Ainsi des maux... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:25:00 AM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 1 juillet 2014

MARIN ! TU DÉRADES ...

  ANTIMATTER ++++++++++   SAINTE DESTINATION      Je n'étais déjà plus aurais-je seulement été Le temps sur nous avait refermé la porteLe vent comme une lointaine romance Entonnait vastement un chant feutré Celui des solitudes d'un séjour sur la fin La longue houle porterait toujours en chemin Le dessein rond des justes et des reclus Que n'aurais-je été d'autre en ce bas mondeQue sain sillage parmi les foules un pas une bordéeJurant aux cloaques sordides de la Pensée vaincue Je me serais lentement... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:07:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 24 juin 2014

REEF INSULAIRE - PARFUM DE RIF ! ... SUITE

 Un jour, errant  parmi les folles  nuées  blanches, je croisai en croisant les doigts sur le fil raide de l'amer  ;  les cieux ouvrageaient, veillaient : récit, pensée d'une salutaire réclusion  ***     La tempête soulève des tourbillons d'embruns ; les pointes et les caps ont ces accents d'absolu, ces inclinations  où l'on meurt déjà un peu en s'élançant de leur vire pétreuse. Au large, l'ombre fantomatique des vaisseaux éventrés sur les brisants grève la mémoire : frisson.... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:16:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 8 mai 2014

L'ÎLE VERTE !...

     Sublime, transcendental accord des ciels à mes yeux révélé ; un parfum d'ex-Île vierge, intouchée, presque palpable sous les lumières et les fards des vents tempétueux et si violents... Musique de ma vie toutes les fois euphonique, symphonique...  Harmoniques inégalés de l'in-temporel, éclore à  l'En-Soi, peupler enfin la viduité et ses improbables limites :  l'éternel, l'infinité  ! Et aller, caresser juste un dessin d'étoile, une cime, un Everest au coeur de la mer ! Les vents fous et... [Lire la suite]
jeudi 3 avril 2014

A CES FOLLES DÉRADES !...

    Texte Revu le 28.03.1026, 1 ère Ecriture avant que de n'être plus que flot, parmi les flots ...    Au large, cette Île semblait naviguer ; elle se détachait sur l'azur et ses abîmes ; ainsi de l'étrave qui eût fendu le flot contraire, divisant la mer, défiant les vents violents. Depuis les confins du Cap, l' île et la terre  enchâssaient un bras de mer où s'engouffrait de forts courants et le gros temps. D'une rive à l'autre, puissante et houleuse, poussée par le vent fou des montagnes et des... [Lire la suite]