vendredi 19 septembre 2014

LA MER EN POESIE SUITE !...

    EQUILIBRE FUYANT  J’avance lentementSous un soleil écrasantMes pieds, plus lourds à chaque pas,S’enfoncent inlassablementDans le sable liquide. Et je ne vois que des champs couverts de neigeQue des dimanches matins heureuxDans mes montagnes fraiches et splendides. La vielle dame m’avait dit un jourQue le bonheur est dans le mouvementDans la fluidité entre deux étapes, deux étatsEt nulle part ailleurs. Devant moi, toujours, mon enfanceL’air chargé de sel, porté par le ventCes milliers d’étincelles dans... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:02:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 4 avril 2014

IL MEURT LENTEMENT ...

On attribuerait la source de ce Texte de Martha MEDEIROS, poétesse Brésilienne,  à Pablo NERUDA ? Certes, la paternité de pareilles déclarations aurait une très grande importance ... Mais après tout, qu'importe la polémique à ce sujet ?   l'adverbe de temps m'interpelle, pas vous ?  " Lentement " ; est-il si obsédant  de mourir, de passer, d'abandonner le vaisseau de la vie qui naufrage ? N'existe-t-il pas, hélas ! une kyrielle de " modes d'emploi ", que la Nature humaine déchaîne, qui nous précipite vers le grand... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:21:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,