vendredi 16 août 2019

MERCI POUR LE MAL ! ...

    " Le Rocher Noir  ", comme une légende personnelle que les vents de terre lissent et polissent, demeure, à l'épreuve du temps Rechercher le titre  sur le Web si hors abonnement Deezer       AUX TROIS PETITS ENFANTS DE  L'AMER    A l'eau de merje leur écrisaux sels de l'amerqu'un silence d'albâtre calligraphie amplement je les  panse Songes blessésenvols  ellipses  arabesques à toujourscristalliséstissent les signes des ciels orphelins Que les... [Lire la suite]

lundi 27 mai 2019

LA COLOMBE _ ASSASSINÉE !...

      Îlots de souffrances, comment vous nombrer par les mondes qui courent et vous  précipitent vers les géhennes de la faim, de la misère, de l'épidémie, des catastrophes naturelles et du feu  ? ...  Îlots martyrs que la guerre, l'exode, la déchirure et toutes les morts violentes  abîment  et disloquent dans l'indifférence patentée des places, des marchés financiers, des grands lobbies ... Îlots de souffrances perpétuels que les sens ignorent, invisibles et abyssaux, en esprit,... [Lire la suite]
vendredi 3 août 2018

LA NUIT AUX ETOILES !...

   J'écris ce texte en pensant très fort aux victimes qui ont perdu la vie dans ce torrent de l'Île de Corse, en pensant aux proches. Pensées d'un au-delà dont on ne revient  peut-être jamais. Une Île, des témoignages profondément bouleversés, comment  imaginer pareille issue ? Alors ce soir, un peu plus près  du ciel et de la  nuit aux étoiles  !    J'ai dans le coeur, qui tonnent, comme de gros chagrins. Dans un  regard - éternité,   plane le spectre de ces vies... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:23:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
samedi 23 juin 2018

AU REVOIR / GEOFFREY !...

    ...  Hier, sur l'Azur, un Puffin Cendré, solitaire,  virevolta puis  vint ceindre le  sillage et le  dessein du marin, à bord de  la Grande Bleue... Apparition séraphique.  Un signe dans les cieux, présence essaimée, emmurée de silences. L'âme demeure, sans frontières,  hors du temps, depuis le Coeur... Pensées !   EMMILA &  MARIN  à GEOFFREY  & LES SIENS   Écouter ce petit film, l'interprétation de cette complainte :   Land Of... [Lire la suite]
mardi 6 mars 2018

VOUS NOUS IL TU JE !...

            Il faut s' y résoudre Je est TuIl Vous Nous Qu'importe l'Harmonie est là qui rayonne au zénith de l'ombre Que la solitudeen toi     perpétuellement      vague au seuil de tous les possibles comme les étoiles sans nom Prodigue réclusionChaque chose recouvre un parfum essentielAinsi de l'arc des alliances immémoriales A jamais fidèle     si vraie par le supplément d'âme que l'aventure libère quel qu'en soit le prix     ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:28:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 20 décembre 2017

DES LARMES POUR MON PETIT SERIN !...

            Que je m'ente à la dormance des vagues à la souvenance des vents  et des ruines remontant sans fin les spirales enivrantes des coquillages de mon enfance Qu'il me soit    une dernière fois   donné de rechercher quelques larmes de Carthageque les flots et le ressac mélodieux roulent et polissent entre les galets Ainsi d'entretenir la flamme et le souffle qui me rivent à la vire  au chant nitescent des étoiles que les thermes et les colonnades... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:38:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 2 janvier 2017

LA MER N'A PAS CESSE DE DESCENDRE !...

    Photo / Arnaud TARDIFF  http://passionphotopro.canalblog.com/archives/2014/03/15/29443220.html     La mer n’a pas cessé de descendre Après le goût du sel, goût de cendre La mer n’a pas cessé de descendre Après le feu de joie, c’est la cendre Et le vent n’a pas cessé de gémir La pluie de tomber, le bois de pourrir Non, le vent n’a pas cessé de gémir Au lieu de se taire, de s’endormir Alors le mal n’a pas cessé de grandir La pluie de chanter, le ciel de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:00:03 AM - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 13 avril 2016

STÈLE MARINE !...

    BARBARA FURTUNA IN CANTU      Sanctuaire déchu     au nom du lienau-delà du sang     recueille le silence Une pensée   une prière que l'encenset la liturgie vers l'Azur   élèvent Demeure au vieil amer    Adieu  père aux petits enfants depuis disparus En ton abside arasée plane  feuel'ombre fraternelle de la folie Nos plaintes criblées de larmesà la transe des vagues se sont mêlées Un genou à terre     le front prosternéJe confesse... [Lire la suite]
samedi 19 décembre 2015

A CES DEUILS VIVANTS !...

                        A CLAIRE ET  VIRGILE   VOICI  LA REPLIQUE  " D'ANCHISE " DEPUIS LES ENFERS   Que le jour demeureHeures figées déjà obscures Ô Ponant de nos dives bordées Tes rousseurs fabulentL'aubePar les nues Innocentes Leurs voix Désormais me sont lames de givre Là où tombe sur la mer un sombre rideauFroidure et grisaille cinglent Un visage Comme âme Qui lentement joint les deux rives Et va glisse... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 19 novembre 2015

UN LIEN POUR PANSER ...!

    LIEN