jeudi 9 août 2018

BERNARD LAVILLIERS !...

       5 MINUTES AU PARADIS      " De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur, la Musique est un cri qui vient de l'Intérieur  "    B.LAVILLIERS / Noir et Blanc    Une Playlist de  coeur et de circonstances, aucun cliché !  En première partie,  la Voix sublime de DIANA SALICETI qui porte poésie et langue Corse au comble de l'enchantement. Vint ensuite Bernard LAVILLIERS, alerte, décidé,  sur les touches mythiques d'une Intro... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 5 septembre 2017

MERCI MR LAVILLIERS ! ...

    La Musique donne, la Musique transporte, la Musique sublime ! Mais vile est la ville désenchantée  !
lundi 16 septembre 2019

VOYAGE MUSICAL !...

        !    ________________________________________________________________________
Posté par marin56 à 01:35:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 17 octobre 2018

PENSEES ! ...

          Il me manque ! .... Et que le tourbillon Vesoul vers les Marquises nous emporte, un Soir d'Été, en pleurant comme un Ami  qui aurait perdu sa moitié  d'âme! Oui, que les jeunes générations écoutent et lisent profondément ses Textes !
Posté par marin56 à 06:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 30 août 2018

EL MONDO CORRE CORRE ...!

      " IL MONDO CORRE CORRE  COMO IL VENTO "    Il mondo corre, corre, corre forte come il ventoed io vado troppo, troppo, troppo lentoIl mondo si allontana e mi chiude le sue porteperché corre, corre, corre troppo forte.E se ne va: il mondo con la sua velocità,e non aspetta chi non va in fretta e chi non ce la fa.Il mondo corre, corre, non si ferma ad aspettare le carretteche attraversano il suo mare.Il mondo corre, corre, correndo sempre avantii più lenti se li perde tutti quanti.E chi non sa... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:44:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 17 août 2018

NAUFRAGE ! ... LAVILLIERS

Splendide prestation  lors du PORTO LATINO  2018  de ce Titre légendaire      " DANS LA PARANOIA, PAS DE  MARCHAND DE SABLE   "  BERNARD LAVILLIERS     Il n'y a pas qu'en mer où naufrager   ! Chanson et texte sans âge, violents et  doux à la fois. Catherine Ringer, ici, près de toi, inimitable, rayonnante de vérités non tracées ...  Une époque, Idées Noires, oui et Ô  combien sombres, anthracite, abyssales  ! Que je m'abîme dans les... [Lire la suite]

mardi 31 juillet 2018

KENAVO !...

          KENAVO     La mer m'a versé son breuvage,  Son lait, salé d'un sel amer ;  Et j'ai grandi comme un sauvage  Sur le sein libre de la mer.    La mer de ses rudes caresses  A pétri mon cœur et ma chair ;  Ce sont de farouches tendresses  Que les tendresses de la mer.    La mer m'a chanté l'aventure,  L'espace, la vie au grand air.  Je suis un goéland de mâture,  Un goéland, fils de la mer !  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:03:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 19 juillet 2018

" LIBERTA " E CARDELLINE

  A Niraz SAEED, Photographe de guerre  et Auteur de cette poignante image, mort dans les Geôles du Régime syrien, torturé, battu, sous alimenté. Des Enfants de la guerre civile Syrienne qui ne connaissent pas même les échos de la LIBERTE, ainsi que leurs petits voisins Palestiniens, tant d'autres partout dans le Monde qui n'auraient plus la force d'entonner un chant, d'espérer, la terreur  gravée dans le regard LIBERTA    TOUT SAVOIR   ... [Lire la suite]
mardi 5 décembre 2017

" UN AIR DE LIBERTÉ " RAPPEL !...

  Guerres d'INDOCHINE    Nous aurons vécu de  1961 à 1964 à Phnom Penh, poussant de temps à autre quelques virées  vers le Sud Vietnam, les abords du Golfe de Siam, le Cambodge profond des rizières et des lacs, jusqu'à Angkor Vat ! Nous découvrîmes  un peuple merveilleux,  paisible, comme résigné, hospitalier malgré un passé proche tourmenté ou menaçant, encore et encore !  Les années génocides devaient  se perpétuer plus tard, avec la deuxième guerre du Vietnam, puis avec la... [Lire la suite]
dimanche 12 mars 2017

LES RAFIOTS DU MALHEUR !...

  EL HADJ  N'DIAYE  Géej   "  Il ne leur restait plus d’espoir, il ne leur restait plus que la mer... "    El Hadj N’DIAYE       "  ...  Une mélodie entêtante distillée par les cordes, tandis que la voix rauque, nasale, puissante, légèrement tremblée par moments, gorgée de soleil, entrelace le français et le wolof. C'est scandé et dansant, c'est bluesy aussi. Le Sénégal d'El Hadj N'Diaye est plus intimiste que celui de Youssou N'Dour. Très articulé sur les mots... [Lire la suite]