jeudi 16 juin 2016

POUR UN SOUFFLE !...

  Je garde toujours un coquillage à mes côtésune conque dont l'enroulement et l'écho me parlent de la mer et des vents lointainsQuand j'étais enfant   les strombes fossilescelaient profondément son chant et bien que l'opercule manquât à ce refugeun souffle étrange résonnait depuis l'infiniFascination de qui ne veut plus comprendrela raison ici trébuche et  ne s'impose point Un seul regard suffit à noyer l'horizondes larmes et des petits enfants perdusque la mer distance ou absente à jamaisCes maux lancinants... [Lire la suite]

samedi 20 septembre 2014

LAMPE BOIS FLOTTES !....

Nous vous renvoyons à cette page, vers le Site  Milema_Arte, orienté vers les Créations en Bois Flottés, entre autres voyages culturels autour de la Mer ! Des petites Lampes, trois, sans prétention, très modestes, mais qui peuvent toujours donner des idées, loin des certitudes ... 1 Clic sur  :  LE LIEN    ( http://milema.canalblog.com/archives LE LIEN /2014/09/20/30619848.html  et, de là, vous aurez accès à la Catégorie des Lampes en Bois Flottés, avec des pièces plus imposantes, très Nature ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 23 février 2014

LE GOÉLAND ET LE COQUILLAGE ....

        Cueillir un coquillage Dérangerais-je une étoile La conque lumineuse Au regard étrange et fauve Love le chant sibyllinDes abysses  de l'océan Antique est son offrande Ô  clameur lointaine  des flots Coquillage taveléSerti d'écume  Te voilà rendu  à l'erranceA l'émerveillement Par la grande mer  tu vasAu hasard  comme l'enfant S'invite à la rondeDes renaissances Muse sur la grèveQu'importe son âge Harmonique l'orbe éclotFidèle métamorphose Dans les airs et... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:17:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 31 janvier 2014

LE COQUILLAGE - POÉSIE ETRANGERE

  Peut-être te suis-je inutile,Nuit; de l’abîme universelJe suis sur ta rive jetéComme un coquillage sans perleTa vague indifférente bat,Et tu chantes, inconciliable ;Mais tu aimeras, tu apprécierasLe mensonge de l’inutile coquillage.Tu vas revêtir ta chasuble,T’étendre sur le sable auprès de lui,Y nouer avec des liens indissolublesLa cloche énorme des roulis.Et les parois du frêle coquillage,Tu vas les emplir d’un murmure d’écume,Comme la maison d’un coeur inhabité,Et de vent, et de pluie, et de brume.     OSSIP... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:37:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 16 janvier 2010

LE SABLE, RIVAGES DE L'EXTRÊME - SUD...

...Du sable, anodin, grains parsemés aux confins de l'érosion de la roche, du granit descendu des sommets, de toute métamorphose. Quand nous décidons de nous confier à la mer sur nos petits esquifs, nous foulons  en marchant, en regagnant la passe l' étoffe bruissante des marées. Le simple regard balayant la grève n'embrasserait pas une telle multitude! Il me fallu un cliché pris au Macro pour prendre conscience de la vie foisonnante que la tempête étala sur la plage et les rivages. Une myriade de petits coquillages et leurs... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,