mardi 20 décembre 2022

OUBLIE TOI _ TOI MÊME ...!

    "  Rien ne me paraît plus faux que la maxime socratique : Connais-toi toi-même. Le vrai moyen de connaissance serait plutôt : Oublie-toi toi-même.  " Paul CLAUDEL    ***   J' y reviens, obstinément ! Mais :  _ oublies toi  _ toi même !   En ces lieux que vagues et vents traversent sous des rues de nuages. Comme une ruine, un ressouvenir ;  point d'écho, aucune attache à la croisée du lien brisé et de l'oubli. Fais de ces deux maximes  une devise, un crédo... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:10:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 22 avril 2021

DE LA DUALITE !...

    Avatar de l'Album " The Endless River  "  ( La Rivière sans Fin  )  Pink Floyd  ***  Au  nom de qui    de  quoi  de quel dogme  précepte ou credo  devrais-je abandonner l'autre rive  vers laquelle l'âme tend inélucatblement  à jamais    depuis  toujours    Au faîte des années   qui t'isolent  quand le geste surrané camisole  et rompt à l'intention à  l'attente et au désir de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:52:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
lundi 4 janvier 2021

D'UN BORD A L'AUTRE !...

  Comme un aller et retour à l'orée du monde du silence. Lancé à travers l'espace, en apesanteur, en somme, astronaute ... Le recul de la mise en orbite terrestre en moins ! Mais je confirme comme un manque, abyssal !  Le vent blanchit l'horizon et plonge aussitôt la mer dans un clair - obscur étamé, lamé, bleu-nuit. Le froid se devine, presque palpable. Il nous revient de très loin. La mer, encore chaude, engendre le déluge ... La rafale est lourde et le sursaut, bien involontaire, imprévisible, au plus bas... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 16 décembre 2020

ÊTRE / DURER / L'AUTRE TEMPORALITE ! ...

        Je dérive, je gravite  entre les pôles de  Être et  du Temps -, et pourtant !  Comment  l'- éviter, autrement ? Transcendance facticielle ou quête d'éternité  du vivant sur l'état perpétuel, omnipotent  de la  mort  ... Il arrive un moment où  l'on ne trie plus les souvenirs. Maladroite, inopportune gageure que de les ranger, les reléguer quelque part, hors de soi, tels des objets disparates  figés dans une armoire ou des tiroirs dérobés. Je les... [Lire la suite]
dimanche 30 avril 2017

DE L'EGO OU DU SAIN CREDO ?...

      D'aucuns avancent aisément ou d'un commun accord                   Egoconfinant alors au devant de la scèneau con-sensus    de circonstanceQue  je leur oppose                        Credol'envers sibyllin des sensl'immémoriale allégeancedu nomade   du passeur  sans paraître Un oiseau    un voilier    au loinunitivement lient les horizons extasiés de la mer et... [Lire la suite]
samedi 26 novembre 2016

OCEANIQUEMENT VRAI !...

"...  La force et le droit réfléchissent la danse et la voix à présent seulement appréciées. (...)  Les voix instructives exilées... L'ingénuité physique amèrement rassise... adagio.  Ah ! l'égoïsme infini de l'adolescence, l'optimisme studieux : que le monde était plein de fleurs cet été ! Les airs et les formes mourant...  ARTHUR RIMBAUD , Les Illuminations - 1873 -  Page / 297.      JUSTE AVANT   L'APRES   AILLEURS OU  MON ADAGIO    ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:52:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,