mercredi 17 août 2016

CHAMPS DE VERTIGE ! ...

    L'azur  abyssal    porte / Distance  /  Ces  horizons   sans   limite /   Le ciel  chavire /  Comme le  temps  s'affranchit  de  l'espace /  L'âme      s'y devine  / En - Vol / Chants de vertige / Vents  et vagues entonnent  / L'hymne de l'Univers /  Rencontres / Omega Eternel printemps  / Instant fleuri  / Ô Sagesse-regard-Océan / Verse dans ce  coeur létal  /... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:37:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 2 août 2016

COMME UNE ÉPIPHANIE !...

  Fragments ! Sans l'envergure littéraire et poétique des grands ... Mais certainement, fragments d'Océan, dont je suis et demeure pour un temps, passeur, nomade, aventurier, né quelque part ou ailleurs, il y  a déjà si longtemps, bientôt, jamais, assurément... Oui !  fragment d'étoiles, au cosmos qui nous eût révélé, entre illusion et liberté, liberté et vérité. § MARIN - Fragments et délires - A bord de la Folie Un épis fané là_bas depuis la fouledes moutons Un  chantinnombrable et pur ondoie Ô... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:16:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 29 juillet 2016

ALMES SENS !...

  " L'utopie vaut mieux que la science des morts-vivants, car elle maintient battante l'ouverture." "... nous sommes des poissons sur le sable - sauf que nous le sommes sans douleur par ignorance de la mer, ou de l'espace infini. " BERNARD NOËL     Magie de l'étherEst-ce toi   la mer qui soigne  et panse les  maux comme le vent et les  vagues épargnent l'amer intumescentde l'exil Pèlerinne sois point vain Tout là-bas un monde merveilleux plane  sur des mots qui ne mentent pas ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:41:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 25 juillet 2016

LA PHOTO / JUILLET 2016 !...

    Oh ! rien d'exceptionnel et pourtant, un cliché  chargé, empli d'émotions, donnant  sur tant d'horizons inconnus qui  ne laissent jamais plus de révéler les versants d'un temps précieux, à mourir à petit feu ... Une évocation dont nul ne peut pénètrer les arcanes, l'alme profondeur de l'écume et des vents purs où les Muses s'invitent toujours. J'allais en ce jour  lumineux décliner le chant vague d'un azur océanique, ultramarin. Je cotoyais celui qui me donna la vie comme il  me trahit... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:22:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 22 juillet 2016

GROS TEMPS SUR " URIENTI " !

Un courant contraire, des fonds imposants dont la cote dépasse les 20 mètres, une juxtaposition de 2 trains de houle et enfin, un vent établi à la force 7 Beaufort - +  fortes rafales -  Observez bien plus au large...   "...  Oui, comme une porte que l'on ouvre, une autre voie qui impose le silence, qui requiert que l'on fasse un moment le vide, pour ne jamais plus tenir à soi ! S'oublier, laisser faire le sens et l'intuition ; tout va si vite, qu'importe l'issue ? Je donne  tout, sans rien espérer... [Lire la suite]
mercredi 29 juin 2016

JE EST UNE ILLUSION !...

  Peinture / Stéphanie PUI-MUN LAW    Loin d'ici la présomption, la prétention de se  risquer à courir sur les brisées de la poésie Rimbaldienne !  Je est une illusion, cette  paraphrase certes osée ou fantasque venant d'un quidam le laisserait peut-être entendre. Je m'en défends et me garde de toute velléité de ce genre, laissant aux poètes disparus la primauté et l'exclusive de l'assertion ; mais enfin, il me semble que cette image sied au texte conçu en vivant de si près la mer et les grands... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:43:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

samedi 7 mai 2016

ENFANT DE LA MER !...

     Une Oeuvre de TCHOBA        Il fut  quelques fois un rêve étrange      qui n'aurait pas d'âgeaussi près dans ma souvenanceque les Topiques d'un Certainme sont étrangèresUn rêve que le petit matinouvrage et parfait à l'orée du partir juste avant que de toucher au sain rivage Comme une visionses chevaux d'écumesur la grève sacrée déposent un nouveau-né nu et sans voix ballotté par les flots dont le ressac longuement retient l'apnéeet rappelle Le silence renaît... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:48:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 4 mai 2016

DU FOND DU CHŒUR !...

        Une encablure     le plein azur que m' importe     Là où je vais tu ne saurais être qu'aveugleau chant des larmes et sourd au thrène de la mer qui sourdQue ne sommes-nous point du même monde    Toi le parfaitqui poins au zénith tangent de l'amitiè sitôt morte et vaine dès lors qu'elle s'est livrée Ton chant mélismatique Mer-Océanses mélodiques desseins par ta foi azurée portent si haut la déchirure des anges d'écume Ô denses volées d'embruns qu'empourpre l'Orient... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:34:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 29 avril 2016

LE TEMPS DU RÊVE !...

        Poème à celles et ceux qui ici abandonnent à la Mer un Message    Xavier RUDD, Artiste Australien, Surfer,  " THE UNITED NATIONS "  / écoutez-le jusqu'au bout, cet homme et son chant  sont tout un Message ! Son dernier Album est remarquable      LE TEMPS DU RÊVE   De ces pensers que les îles comme un songe effleurentDu temps du rêve monte le murmuredes eaux fossiles que le cantique aux  oiseauxressuscite Ces eaux de roche auront façonné la... [Lire la suite]
mercredi 13 avril 2016

ALWAYS SOMEWHERE ! ...

      SOLO    Laisser  comme  reléguer  ces entraves Qui au paraître  bassement  s'accouplent  Arpenter d'autres horizons prodigues  où l'Amitié   Au vol du Puffin ressemble et ne blesse  plus  Tutoyer ces chants parsemés d'étoiles  Où divaguent  les muses  et les anges d'antan Mais au grand jamais côtoyer les mots stériles   Au  regard  parfait d'oeillères Qui ignorent  d'ignorer et feignent  en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,