mardi 1 septembre 2015

ÉCUEILS !...

      Tu n'as ici pour seul horizon qu'un écueil cerné d'écumeles spires d'un vent fouaffublant au loin l'errance labyrinthiquede spleenétiques ivresses L'absinthe te destine au rappelde la réclusion     des mauditsoù perdre l'âme  réprouvée d'un poème à l'amer                      § MARIN - Mal de Terre - 
Posté par marin56 à 08:57:09 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 5 août 2015

CROISER HORS DU TEMPS ! SAIL AWAY ...

Et d'allier de numineuses bordées au bord des maux, du tourment  qui en faisaient la trame et les chaînes ! Comme pour conjurer  le complot, les menées de l'obscurément trouble et les arcanes de l'éphémère que l'on fuit, honnissant la trahison, je gravais dans ma mémoire le poème de l'amer. J'allais à  en perdre le souffle de la raison,  sillonnant les travées antiques et  mystérieuses d'un  éternel écrin chamarré d'émeraude et de saphir : l'Océan de l'âme, les lames de l'Océan, l'alme azur des ciels... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:57:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 9 juillet 2015

HASARD OU RAISON ?...

      NI L'UN  NI L'AUTRE     Penseurs, philosophes, rationalistes, scientistes, savants  ! Combien auront-ils déjà été à sombrer dans les dédales de la folie en tentant de trouver quelques explications éclairant la naissance de l'Univers, les origines de la vie, l'émergence de la pensée réflexive et du langage ! enfin ce souffle qui anime la matière jusqu'à lui octroyer les desseins que nous lui connaissons. La science n'est-elle pas devenue un abri, un refuge, ce pis-aller de l'action... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:51:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 14 juin 2015

PRELUDE A L'INFINI !...

  Sidéral, en cet instant qui sourd de la terre ocreuse et va, se perdant dans la mer, emporté par le Levant des Îles et des vents étésiens !...  L'instant sourd  sidéralQui de la clarté du flot minéralEt par la terre ocreuse Entonne l'ode aux vents Le rivage aura veillé ses ors Précieuse est l'arèneAux étoiles sans nombreÔ  prélude à l'infini Le Levant m'emporteNous regagnons le large Et des rochers heurtésMonte comme un plain-chant D'immensité que reflète L'océan d'un regardCerné de pierres... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 18 mai 2015

SCHIZOTONIQUE !...

BREAK ON THROUGH   A MOI-MÊME  " En créant dans mon coeur les images du rêve,  je m'exerce sagement à l'état de mort et de dieu,  où les parfums subsistent, à peine reconnaissables.  Louis CATTIAUX  - Poèmes -  M.C.O.R   _ La Table d'Emeraude      Schizo _ ToniqueLa transe___locutionLa Trans____location Agréent au ventA l'extrême et à l'absolu d'un sombre  pathosSeyant à l'air d'un tempsHonni_____ Soit à contre-courant du flotQui mal y penseConfinant à la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:49:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 8 mai 2015

PENSEES _ MAR-UN !...

      MAR _ UN   OCÉANIQUE  MAR _ IN    Le  premier  le  dernier cri Où est le commencement   Au ciel comme en Mer  Profond est le Silence Ainsi de L'aimer   Une vire lumineuse Pour entendre     Vers L'autre rive Comme une Voix   Un phare  Depuis la Nuit Veille       Pour qui, comment ces phonèmes, pourquoi les syllables de ces maux jetés en pâture !  Ô " Noumène ", héraut, qui sait,  errant et... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 4 avril 2015

ALONE AT SEA ! ...

  THE PINAPPLE THIEF        ALONE AT SEA   Y déchirer les maux De ce mal aux Mondes   Ce mal odieux Que des fumets  sordides Débrident   exacerbent Et de ne jamais se dédire Sur la lame et son morfilDe cristal   vers l'écueilEn renversant   juste un instantLes ciels    Ô dénégation De la raison et de ses métriques dogmes impitoyables   Il me faut être ...         ...   Seul sur la mer A bord d'un... [Lire la suite]
vendredi 3 avril 2015

VERTIGE DE L'AZUR !... OCEANISME

         Comment embrasser la mer immense Dans son coeur   Lui abandonner le souffle Quand point l'éternel à jamais raviFascinant azur  ici-bas commué      sublime invite Que ce vitrail azuré et ses ineffables camaïeuxOù se perdent à travers l'indéfini  les pensées D'un jeune printemps qui ne laisse plus de fleurir Quelles vastités  quels chants me convientA encenser  à louer ainsi le thrène de l'amer Si ce n'est l'antre d'un mot libre   La roséeVague de l'... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
dimanche 22 mars 2015

LA BARRE ET SES ECRINS !...

      Comme la barre Au loin    dans un rêveDe billes de bois  et de racines calcinéesCes rivages inconnusQui brisent et sonnent Leurs rappelsFeutrés  Au bas de la chuteJe les devine pérennesQui m'attendent Et me convient Aux thermes translucidesD'une folie  Et loin De sombrer   Voilà Que tout élèveDistance absente De la lutte insane Ici - bas qui fauche Et qui meutritOù ses aîtres Ne seraient plus que l'ombrePerfide de ce que l'artéfactTotalitaire et nécessaireFaçonne En... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:26:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 20 mars 2015

DANS L'ASPIRATION !...

  Des rochers, sur le fil acéré d'un cap immuable autour duquel s'enroule comme par magie les forces invisibles de l'obscur et de la transparence ... Là, les vagues sont creuses et se prêtent à la relance comme un pas de deux sur la piste aux étoiles !  L'onde y est massive, la houle livre au rivage sa masse d'eau qui en un instant mue et prend l'ovale d'une ellipse rare et lumineuse. Attirance inexplicable  pour un camée !  c'est vrai, l'intrus  à cet instant ne peut chuter sans avarie sérieuse mais dès le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,