mardi 26 octobre 2021

ANTIDESTIN ! ...

   Il craignait la guerre, les mensonges, la cruauté. Il abborrait  la force  et l'autorité qu'il corrélait. Ainsi vivait-il sa  perpétuelle geôle. Il était tout amitié, lien, partage et me  parlait  de Christ en qui  il  confiait ses  obstinants et lancinants tourments. Je l'ai perdu, il me manque, je lui écris comme il  le fit autour des Pensées, des Infinis, du Roseau Pensant qui le passionnaient. Cette chanson d'un groupe  qu'il adorait et dont les accords  lui... [Lire la suite]

dimanche 14 novembre 2021

DE LA MOIRE AUX MOIRES ! ...

  Piana / Scandula  Isula di Corsica   Fulgurance de l'instant  Je vis une vire translucide  où l'horizon  s'embruma et la lame  lentement à l'azur se  confondit  dans la pâleur des songes désanchantés   OMEGA    On y  accède  par à coups  rarement  ou las  comme si l'adieu pointait  un peu plus près du ciel L'océan est un voyage intérieur     A  ces transes  qui seyaient   à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:25:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 19 juillet 2021

AU LOIN - LA LIBERTE !...

      C'est  à l'aube     à l'orée du sommeil de  minuit sur la margelle d'un  puits  que se dessinent  sous la Lune évanescentes  ces effusions  prodigues de vie  Quelque part  ici       ailleurs     au-delà    Plain - ciel  éveil  que ces heures arrêtées qui s'appendent  à  la grande énigme  J'en oublie le cours  et le décours   de cette maladie   ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:43:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 10 septembre 2020

ILS ET ELLES PANSENT LA PENSÉE ! ...

   Peinture - Toile  / Egon SHIELE    A LA POESIE  AUX POETES Elles et ils pansent les mots blessés en  entrant  en résonance avec le Tout qui leur tient à coeur et à cri. Il dérangent  la raison établie, le penser unique et rigide, denoncent l'amputation de l'imaginaire. Nouer des liens, évoquer de beaux  et nobles desseins, sublimer  et transcender  ce qui reste invisible à nos yeux, à nos coeurs,  les honorent et nous rapprochent à l'intime d'une pensée, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:04:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 23 février 2020

LE MARIN !...

  Pour un final, une dernière strophe magnifique, ce poème de la mer et de la destinée ! Le voici sur fond de tempête " Fabien ", vers le Grand Sud des Îles balayées par les vents marins, les vents lointains. Oui ! Beauté et Vertu, tracent un beau chemin, abandonnent à la Terre de fabuleuses empreintes ! Le Marin  !     O flots d'événements ! d’où viennent nuits et pluies ?Il faisait calme et clair quand j’étais prés du bord ...Et quels vents aujourd'hui, quelle mer en furie !L'on ne peut plus voguer, ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:08:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 5 septembre 2019

EMBARQUE !...

       "   Parce que la destruction de la nature rapporte de l'argent. L'Etat est un monstre cruel qui ne voit chaque fois que son intérêt. Et lorsque certains hommes politiques affirment que la morale s'arrête au seuil de la raison d'Etat, ils nous font comprendre qu'ils nous prennent pour des imbéciles. L'Etat ne connaît tout simplement pas la morale. "  Théodore MONOD /  (1902-2000), " Révérence à la Vie " - Conversations avec Jean-Philippe de Tonnac. Bernard Grasset, Paris,... [Lire la suite]

lundi 2 septembre 2019

CÉLÉBRATIONS ET CRÉPUSCULES / EXTRAIT !...

    Du silence au silence, nous voguons, mi-ivres mi-navigateurs, la boussole du désir, la boussole de l’urgence à la main. Nous sommes des bateaux effarés dans les vagues, et pourtant, nous embrassons cette vie – la tempête est notre plus sûr allié pour arriver à bon port : le naufrage. Sinistrés, portés par la vague, brûlés de sel, ivres de soif, aveuglés de lumière et lavés de toute volonté, même de vivre, nous voilà enfin offerts, comme un sacrifice, aux courants silencieux de l’être. Qu’il est étrange que nos... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 31 mai 2019

LA MER LA MER LA MER ! ...

          La mer   les vents   tracent les profonds sillons d'écume et d'azurs de mes incessantes folies   Le rêve est voyageur Guise  perpétuelle d'évasion    quand il répond à l'appel viride  aux camaïeux de la Grande Bleue de la Grande Mer    prodigue   Lices immensurables l'Eternel  veille Vastités  bouleversées qu'hante le  spectre du parjure  où tant d'îles  en sursis  s'égarent  sur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:13:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mardi 11 décembre 2018

CLAIRE BORDÉE !...

        A EMMA  ET A CESARE   Le texte ci-dessous qui vient d'un monde qui sonne clair ! Une année de plus  s'en va, qui ne reviendra pas vers le jeune âge des petits enfants privés de liens essentiels. Ainsi en aura décidé Clytemnestre !... ***   Il filait     tout en  divaguant sous le vent à bord  d'une planche courbe Claire bordée  Au large  palpitait le coeur d'un essaimPeu lui importa la distance le mirage des rivages  ceintsquand... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

CRAINDRE LA RUPTURE CLIMATIQUE !...

  LE FMI S'INQUIETE POUR LA CROISSANCE MONDIALE  C 'EST UN HORS SUJET NOTOIRE      GIEC / CONCLUSIONS      La Civilisation post-industrielle est telle le funambule en difficulté sur un  câble qui oscille de plus en plus. Il ne peut plus rebrousser chemin et, poursuit, malgré tout, en dépit  des oscillations majeures du support sur lequel il évolue. Une différence, par contre prévaut : le funambule est seul, responsable, il assume, son choix étant irréversible ; il se... [Lire la suite]