dimanche 12 juillet 2020

HÂTE-TOI !...

        Sur le vaste portulan   des lettres océanes  naissent les accords d'un  orgue  bohême   Convergences    vagues pensers mélodieuses  confluences que le dernier port        Hâte-toi     dit le poète  le résistant  le rebelle hâte-toi d'écrire En silence   vont  les mots   ensemençant  les confins  d'un perpétuel printemps   Que d'ailes en bouquets  les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:58:00 PM - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 12 juillet 2020

" UNE HISTOIRE DE BLEU " ! ...

Peinture / Emile NOLDE      Magnifique Plume, inextinguible soif de mots ! Y perdre sainement le venin des maux existentiels, de l'Absurde, fût-il une expérience positive, " Sysiphe heureux ". MAIS, renaître, co-naître, en esprit " existant - ciel " !        " Une histoire de bleu "   Ne rechigne pas à la dépense. Quand tu ne lui arracherais que des loques, il te faut écrire comme si tu devais liquider la mer. Les mots sont tout ce qu'il te reste : lance toi à l'assaut de... [Lire la suite]
samedi 13 juin 2020

SUR LA VOIE DE L'ECRITURE ! ...

    Il y a le Nom !  Vient le renom. Parfois, de nulle part ... Les travées et les arcanes  de la notoriété  dispensent çà et là satisfecit et éloges. Les plateaux de la renommée suivent au gré de la maison d'édition, de la recommandation et de leurs almes entrées. Il est des écrits et des auteurs  sublimes. D'autres, qui le seraient tout autant,   ahanent dans les culs-de-basses-fosses de la médiocrité, de l'ignorance, de la masse, de la populace ! Points de  vues déterminés ... ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:13:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 27 octobre 2019

ÊTRE AUX MONDES DE LA MER !...

      FRAGMENTS D'ETERNITE      La mer s'écrit. L'écriture n'écorche guère le silence. Elle le respecte, interroge les lointains rivages. Que n'en  louerait-elle assez les horizons, les saines rumeurs d'un Eau-Delà aux sublimités qu'il tient et appartient au marin de révéler à l'intime du mystère et de la crainte, d'un amour sans conditions... Marin, à terre. Marin, que les vastités  prennent et emportent autour des mondes, solitaire. Soit !  Deux entités se rejoignent sur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:35:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 16 décembre 2018

DESSEIN ! ...

    Comme un songe, une allégorie au dais des nues  liquides qui nous rassemblent ce jour, comme un délire Marillion, une "  Île au large de l'espoir ", le Bateau  de Cristal du poète-chanteur disparu à la fleur de l'âge  fauché par l'embrun vague des poudres létales, Que j'évoque ici, que j'abandonne au parchemin des étoiles,  dans l'instant,  quelque aparté intemporel que la mer péridot décline sans aucun  soupçon de hasard, au gré des vents fous ! Renaître  au plus... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 1 novembre 2018

IL RELATE !...

    Il disait le temps à terre, en mer,  en cueillant les signes du ciel  dans le regard bleu-de-ciel de ses pensées. Depuis le Levant,  jusqu'au Ponant, naviguant droit dans le soleil, une âme à la mer tutoyait le firmament embrasé, rougeoyant de promesses aurorales. Il mariait alors  les couleurs, les teintes et les nuances de l'immensité intemporelle, comme s'il eût vu sous ses doigts, - artiste-peintre d'un jour, impressionniste -,  se recomposer à l'infini  la diversité chromatique de... [Lire la suite]

samedi 13 octobre 2018

SAINES ALLIANCES !...

        Émouvant DUO TRIO JOUBRAN  &  ROGER WATERS   PALESTINA    Qu'il ne te reste      ici-basdes mots         du pensum que la résonance acre lancinant l'antre sursitaire des maux Le cloaque                            l'écho malin  ne destinent guère Traverserais-tu en paix            serinl'ultime dédale de l'êtreaux... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:33:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
samedi 18 août 2018

ULTIME REFUGE !...

      +++  Ici, la ray-ban, le chapeau, l'oriflamme ne tiennent plus ! Ailleurs, plus que partout ailleurs, les éléments tissent l'échiquier du destin, bougent les pions, calment  le ciron. Être, l'un de ces fous de bassan perfusé d'écume et  de sels antiques en croisant  le haut  vol des vagues ...   " ...   Il faut avoir connu ce monde pacifique – maintenant à cause des médicaments tranquillisants – des fous. Ces errants d’une impossible vie. Des êtres fixés dans la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:05:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
samedi 10 février 2018

RUPTURE !...

  Oeuvre Vincent VAN GOGH      Que n'écris-je d'autreQue traduis-je        ici et las sinon l'ineptie    le non-sens-bipolaires'esseulant à la dérive de l'angoisse  psychotique Que je me résume          pas à pas humble expressionpeine tangiblevraie foliereclus Reste-t-il en mer de ce lointain destin quelque dessein animé qui me rattache à l'inexistenceau silence   Depuis les pans d'une geôleà part où l'homme ne parvient plus à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 14 octobre 2017

MYSTIQUE DE LA MUSIQUE !...

   Frissons, voyages d'îles en archipels  inconnus. Les flamands roses ouvrent les fenêtres du ciel ; vagues substances éminemment psychotropes, par essence ! Tes accords embrasent. Une lettre  suffit, qui nous embrasse, au seuil de la vérité.   Que ton  faisceau  ravisse l'ombre ondée              le chant de la  rivière sans fin Luisent déjà les roches mordorées   poussières sibyllines Le prisme hermétique de nos envolées intimes... [Lire la suite]