jeudi 31 décembre 2020

TOUT EST LIE !...

     POUR UN  ENIGMATIQUE ANAGRAMME  QU'UN ACCENT  EFFLEURE  LIE   / ILE      Ballets inconnus    Mers croisées  allant  par le prisme  des vagues insulaires  Eployez  sur le couchant   guipures tourmalines  enivrantes ocelles de vies  et de pierres précieuses   D'entre la parade  sauvage des ciels et des lames  ces  envols   métaphoriques  Qu'une journée... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:09:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 6 septembre 2020

ÉGAREMENTS !...

      " Car enfin qu'est-ce que l'homme dans la nature ?   Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout, infiniment éloigné de comprendre les extrêmes. "  Blaise PASCAL  Les Pensées - ( 230 - 199 )     J'évoque souvent les abrupts et l'arbitraire de la durée. Cet espace-temps qui nous est mesuré, décompté et  qui donne et ouvre pourtant  sur  tant d'infinis et,   bien au-delà, sans  que je ... [Lire la suite]
samedi 12 mai 2018

UN PÈRE ET PASSE !...

    _  Photo / Gaëlle de trescadec  _  « C'est une chose terrible que de tomber aux mains du Dieu vivant » (saint Paul, Hébreux, X, 31).   ÉCOUTEZ    Un jour numineux pointsans que tu ne saches déjà qui    quoi      de vous deux t'abjurera d'abdiquer         de partir Qu'un mal insidieux trouble le dictamen de la conscience C'est assez     ne lutte pas     lâche prise le verdict de la balance prime Je... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
vendredi 20 avril 2018

" NEMO "

     OU LE POEME DE PERSONNE      Comme le tempsà l'aune des faits lentement   défait Et ses pans essaiment en l'instantcomme  volonté du monde Qu'adviendrait-il de ce viatique s'il n'était alors voué à la Voie       l'intervalle d'une vie  Et je mesure combien importe l'essence initiatiquede l'engagement qui destine et parfait  Au-delà de soitoujours plus haut plus profondément que les mots Et lorsque brasillent quelques linéaments de véritél'aura... [Lire la suite]
mercredi 24 janvier 2018

L' INFINI DIALOGUE ...!

      Tu lui parlesElle ne répond que par vagues anaphoresEst-ce un guide un messager au coeur de l'énigmepour celui qui n'est déjà plus des mondes décadents Sitôt emporté par la briseles Autans ou le Ponant tu choisis le poème de la merEt que la brume des îles vous emporte           lointainement  Car il est au fol langage  aux pensers sans paroledont le geste hyperboleet l'ellipse s'emparent obstinémentlorsqu'ils s'entent à jamais aux vagues-psychésde vos... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:42:44 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 20 mai 2021

ADIEU - VAT ...!

    Une image qui me tient à coeur. Une pointe de rochers, l'oscillation du grand bleu qui vire à l'émeraude de la vague de roche. On y sent battre le pouls des grands espaces. Dans le lointain, un Puffin Cendré parfait le tableau, en silence, éternel ! Une heure de navigation à bord des éléments. Y accorder son aile et jouer les accords d'une partition qui ne démériterait pas, qui ne faillirait jamais au pacte d'alliance que le grand Maître d'œuvre orchestre ici-bas ! Il est des rendez - vous manqués ! Partir à leur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:26:00 PM - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 11 mai 2021

EXTRÊMES POETIQUES ! ...

  " Une seule chose est nécessaire : la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer pendant des heures personne, c'est à cela qu'il faut parvenir. Être seul, comme l'enfant est seul... " Rainer Maria Rilke       Voilà  bien longtemps   que j'ai  choisi  pour horizon les rivages de la poésie    du récit en prose  l'échange  le partage  incessants  que la pleine  nature convoque  du commun accord... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:41:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 30 avril 2021

POSSIBLES RIVAGES ! ...

        Quand tu   évoques le corps  Ce mode opératoire  abouti  et - mouvant  définissant l'entité  duelle corps et âme   qui s'absente  l'un de  l'autre quoi qu'il advienne   Je te parle  de ce moi  périssable      voir   "  haïssable "  quand il  circonscrit  la sphère égocentrique vouée   au  naufrage aux  pesanteurs de la passion et des  vérités... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:31:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 23 avril 2021

DE CHEMINS - EN PROSE !...

    Essaim de Grues Cendrées au départ de l'Île de Corse, vers l'Afrique !  Hiver, Décembre  2019... Image  " Emmila "  *** A ces écrits  spontanés  qui  sourdent  de l'insomnie comme de la nuit. J'en retranscris  le flux,  la divagation, l'énergie, la vibration  avant qu'ils ne faillent à l'évocation du réel ou qu'ils n' empruntent  la voie aisée de la re - présentation ;  volonté, volition erreraient   aussitôt par les arcanes de l'habitude,... [Lire la suite]
jeudi 22 avril 2021

DE LA DUALITE !...

    Avatar de l'Album " The Endless River  "  ( La Rivière sans Fin  )  Pink Floyd  ***  Au  nom de qui    de  quoi  de quel dogme  précepte ou credo  devrais-je abandonner l'autre rive  vers laquelle l'âme tend inélucatblement  à jamais    depuis  toujours    Au faîte des années   qui t'isolent  quand le geste surrané camisole  et rompt à l'intention à  l'attente et au désir de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:52:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,