mardi 10 septembre 2019

L' EXTRÊME ESSENCE !...

      LE LIEN VIDEO    https://www.facebook.com/lesvolsdalexi/videos/491685134972960/       Les nouvelles pratiques, les pratiques dites " Californiennes " auront transcendé, magnifié  nos rapports à la Nature et aux mondes de demain en périls.  Des activités hautement culturelles, en avance sur leur époque. Dimensions insoupçonnées  d'un espace-temps qui  bouleverse l'ordre des finalités normées, sociétales, excessivement cadrées ou ordonnées, dirigées à des fins... [Lire la suite]

vendredi 21 juin 2019

L’ÉNIGME PHILOSOPHALE ! ...

    §   Conscience      qui veut vivre parmi toutes les autres consciencesqui veulent vivreégales et libres à la fois d'aimer      sans donner la mortfût-il par pro-curation indifférente et pléthorique Conscience d'être ici-bas et     d'avoir été de passage        humble pèlerinrespectueux des grands desseins d'En-Haut     de l'Au-Delàinexplicables     mystérieux ineffables Ainsi     accepter... [Lire la suite]
jeudi 16 août 2018

ET PUIS APRES !...

    Oeuvre / Salvador DALI     «  D’une nuit à une autre nuit, d’un continent à l’autre, de ville en ville, l’état mouvant des choses et des gens, un voyage incertain, la vie comme elle va, comme elle vient…  » Geoffrey ORYEMA         Naître D'êtrece que l'on traiteAurions-nous  été mûrsen vain    peut-être   un instant  Parvenir aux côtés de l'aîtrePuis   ne plus êtreou  disparaîtrelas de paraître      là... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 27 octobre 2017

EN QUÊTE DE GUIDE ! ...

  "...   Un poème en guise d'appel aux ciels  profonds de la beauté, de l'amour, de toute vérité... Mais que de  ciels mutiques ! T'en souvient-il ? Un  mot, une pensée  suffisent parfois à étouffer un cri, un sanglot ! Ainsi,  d'en craindre l'écho,  des confins de soi ...  Un seul regard destine la vie, l'existence ici-bas qui naît unique et  puis s'absente. Pourquoi ici et non ailleurs ?  Pourquoi maintenant et non hier ou demain ? Ainsi de l'horizon, des mirages de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
mercredi 6 juillet 2016

PENSEES !...

    Rosée des hommes qui trace et dissimule ses frontières entre le point du jour et l'émersion du soleil, entre les yeux qui s'ouvrent et le coeur qui se souvient.  René CHAR 
Posté par marin56 à 08:31:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 1 février 2016

L'ENCENSOIR !...

        Est-ce parce que Tu encensesl'essence des choses que l'existence à tes côtés transcende l'humble regardque je porteen musant vers les mondes de Toi engendrés Serait-ce peut-être la plénitude de l'azur les brumes et les neiges immaculées de l'écumeque Tu ne laisses d'essaimer en égrenant le tempset l'immensité qui dévalent et qui divaguent Ô ivresse dionysiaqueamour apollonien que je rejoins et fais miensdives dérades que   Tu accordesO-céan immuable des brisantsoù l'aura des îles... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:55:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mercredi 30 décembre 2015

OH, RAINER MARIA RILKE !...

 Embarque, Marin, embarque à bord de ce chant ! Il est de ce lyrisme qui ne tarit pas, que l'onde de la mer encense, dont chaque mot est linéament, lointain, vaste filigrane où danse la brume des songes, comme de belles sirènes voilées...    Que ce soit le chant d'une lampe ou bien la voix de la tempête, que ce soit le souffle du soir ou le gémissement de la mer, qui t'environne toujours, veille derrière toi une ample mélodie, tissée de mille voix, dans laquelle ton solo n'a sa place que de temps à autre. Savoir à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:25:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 26 août 2015

POÉSIE INSENSÉE !...

             POEME DE L'INTRANQUILITE    Il est des jours pesantsLorsque le temps à  l'espaceSe heurte               AcidesQui provoquent l'entendementAllégeance amère  néantisantA outrance le cours des heuresVoici alors le prix à payer Pour embarquer à bord D'un brin de conscience Une pensée se recueilleSur la margelle d'un puitApprofondit le silenceEn son croissant de lune Les vents d'amont Ont éclairci les ciels Mais ils... [Lire la suite]
jeudi 17 juillet 2014

SALUTAIRE DISSENSION ...!

Inexorable dissension   Mais que ne serais-tu  d'autre Que ce mystère à jamais enfoui  poussière dans le ventAnimée  de la voix  périssable  irrémédiablement tracéeDes innommables ruptures des affligeantes césures Et pourtant un  instant  source  intarissable  présent En chemin  que le ressac  grave sur la grève  Ce mot éternité Dont je suis déjà  des ombres profuses in-fusant  Entre hier et demain  un corps ivre d'essence L'oiseau s'envole  ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:54:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,