mardi 13 octobre 2020

CLAIR - OBSCUR ! ...

  AUTOMNAL En guise de journal de bord et aussi, pour  Ange ! Cette évocation  d'une navigation vaguant droit dans le soleil  de la prose marine et des grands espaces intouchés ... ! Point de mesure, d'échelle, de modèle ... Laissons libre - cours à la spontanéité, à l'instantané de l'onde  commuée en vague délire, aux prémisses de l'hiver qu'il nous faudra bientôt  coudoyer, rudement, froidement.  Il faut dire que lumières et contrastes  se mariaient  avec le jeu des ailes... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 10 octobre 2020

APPEL ! ...

   L'Essaim de Saint-Jean  La nostalgie, c'est un peu comme la solitude, le silence de la mer ! On croise au large d'un vécu, emporté aussitôt  à bord de ses souvenirs ; le regard divague, comme l'horizon bossué des coups de temps ... Mal de terre ! Mais  en mer  ! . Avant que la Grande Mer  et les vents ne t'appellent Alors que le coup de temps se précise et  te convie solennellement  à nous  rejoindre  unitivement  . Depuis les sains... [Lire la suite]
dimanche 4 octobre 2020

LA SABLIERE ...!

  Un site  se devine, que l'oyat au premier plan n'ose révéler  comme par  discrétion   Un après-midi de vent  doux qui hâle le Sud et qui tourne au Sud-Est. Et cette mer obstinant un vert jade et quelques camaïeux bleu-tyrrhénéen. Profondeurs de champs que  se partagent la terre des sables et des dunes, la lumière changeante des ciels automnaux.       La marque, la trace, l'empreinte des marées de tempête  Il n'est là, ici, que dunes et denses végétations,... [Lire la suite]
dimanche 27 septembre 2020

Ô VAGUE REGARD ! ...

    Psyché sans tain     Iris dont la vague lyrique  décline les camaïeux dans le silence et la moire   des azurs confondus et-qui-vaut instant  _   éternité  . Une vire que l'on  s'accorde et qui s'offre depuis  la lice des  cimes  écumeuses un peu plus près du Ciel en ressemblant aux nuages  . Si la mer est belle-de-jour  que dire     à  ses champs  tardés  musant à... [Lire la suite]
vendredi 25 septembre 2020

VOLER AVEC LES PUFFINS !...

    JOURNAL   DE BORD    Ni tout à fait Marin mais,  Marin tout de même ! Certes, les Hautes Latitudes et la solititude infinie des horizons vides et fluides ne  nous seront jamais accessibles. Cependant, la mer reste  et demeure cet univers de rigueur et de vérité. La distance parfois importe peu quand les éléments se déchaînent. Et la proximité des côtes en rend tout aussi périlleux nos échappées à bord d'une  planche courbe et vélivole ! Le vent fort, violent soulève et... [Lire la suite]
dimanche 23 août 2020

TRANSES-INFINIES ! ...

 Photos cristallines  / " Emmila "   LE SOUFFLEUR DE VERRE       Je le vis,  un jour de mer étale et étamée, qui  galbait, qui ourlait  la lame et la vague   en soufflant  une eau   de roche cristalline... Je le retrouve en ces heures précieuses de prémices  automnales et de franc Mistral. Chemins recouvrés, voies  de pierres et d'eau  labyrinthiques où il  fait bon s'enter au chant du rivage, à la poésie de l'adage...    ... [Lire la suite]

mardi 16 juin 2020

INFINIMENT BLEU ! ...

    La mer        le temps  longuement ondoient  allant  l'amble des figements de la terre métamorphique Les rochers pensent  en fabulant Rodin    J'en perçois lointainement  la scansion  comme l'être aux mondes  les palpitations        les envolées  d'un vaste poème  au Grand Bleu   J'aurai confié   mon âme  aux champs des baleines un jour  l'espace d'un éclair depuis tant ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:35:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 30 octobre 2019

DÉCENNIES TEMPÊTES CORSE !...

       Il est des fois impossible de tenir sur les flots tant les vents sont violents... 3.00 M2 ou 3.2 M2  s'avèrent de bien trop grandes surfaces de voiles, grées pourtant sur un flotteur de 60 litres !  La mer fume, se soulève, tourbillonne et se hérisse. Maintenir  sa vitesse est risqué. On quitte la surface de l'eau malgré la volonté de tenir, de négocier  les rafales : pari insensé !  Mais, de traverser, d'évoluer, de se trouver au coeur des éléments  : ivresses marines,... [Lire la suite]
vendredi 12 avril 2019

THIERRY REYNAUD / PHOTOGRAPHIES ...!

 L'Île de CORSE et ses panoramas de bouts du monde, à nuls autres pareils, ses chapelets  d'îlots, d'îlets que les vagues soulignent en  égrenant le cours d'un temps au demeurant toujours antique ; exception insulaire qui mérite toutes les précautions, les attentions, les soins de l'homme Eco-Responsable se devant de rendre aux rivages leurs souverains visages MARIN      https://thierry-raynaud.com/contact/   Heureux d'accueillir sur cet espace  le Site d'un Photographe Insulaire ... [Lire la suite]
samedi 4 août 2018

TEAHUPOO L' ÂME TRANCHANTE !...

  " ... Peut-on tomber amoureuse d’une vague ? Aussi dangereuse soit-elle ? On l’avait croisée il y a huit ans en Polynésie et elle nous avait hantée depuis. Il fallait retourner la voir de près. Montrer patte blanche à son écume et rencontrer ceux qui étaient parvenus à dompter cette beauté qui subjugue, mais ne pardonne pas... "  Texte et  Lien vers   Ingrid ASTIER    LE LIEN A LIRE   http://www.liberation.fr/sports/2018/08/03/teahupo-o-l-ame-tranchante_1670684   ... [Lire la suite]