samedi 16 novembre 2019

EPHRAÏM MICKHAËL ...!

In Corsica  Tandu    L’ÎLE HEUREUSE Dans le golfe aux jardins ombreux,Des couples blonds d’amants heureuxOnt fleuri les mâts langoureux            De ta galère,Et, caressé du doux été,Notre beau navire enchantéVers les pays de volupté            Fend l’onde claire ! Viens, nous sommes les souverainsDes lumineux déserts marins,Sur les flots ravis et... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:04:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 11 novembre 2019

QU'IMPORTE LE TEMPS !...

    Que ces rivages me sont familiers ! Les décennies auront passé... Sans que l'infime eût manqué au rappel des souvenirs et de la mémoire des mondes. Que ne suis-je,  jamais plus de ce Monde sans horizon !  Je quitterai des mondes, des êtres, fabuleux, que les dominants détruisent et saccagent à l'envi, vendent à l'encan, massacrent ! Là est mon unique et immense  regret ! La souffrance n'eût point  été de ce monde. La Mer, l'Océan n'eurent jamais pour desseins la conquête et la Traite quand sur... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 8 novembre 2019

ÉNIGME " THEOSOPHALE " ! ...

    DE PASSAGE   Manquent déjà    à l'appel de l'océances fabuleux pans de vie que la traversée lentement   débarque puis   quitte sur le môle de nos  souvenirs Toi    qui en uses   abondammentdepuis les mers impitoyablesdis-nous le chasme sans limites des ventsles gués azurés que tu oses Je sais la volonté opiniâtreNulle représentation qui vaille et pense les mondesmais l'être     à l'écoute du grand Tout voyant plus loin que l'horizon ... [Lire la suite]
vendredi 8 novembre 2019

VERTIGES DE CIELS !...

  Célestes paraphes    ILLUMINATIONS      Tous les ciels ouvrirent leurs fenêtres L'arche d'alliance complut à l'automnecomme au temps retrouvédes feuilles mortes Les pluies battaient encore la campagneabreuvaient les montagnesranimaient mélodieusement  les torrentsle merveilleux liseré en camaïeuxdes maquis littoraux et des tombants Il manqua ici-bas le vol des grands migrateursse faufilant entre  rêts et rais d'un  soleil bas  et radieux en route vers le solstice ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:36:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
vendredi 25 octobre 2019

ULTIME BORDÉE !...

 Je me suis souvent posé la question, en mer, en croisant, en tissant  sillages et pensées : Tournant  ou inexorablement, bout de la route ?  Nul répons ! Rançon de ces solos intégraux, au coeur de l'extrême, de l'intense, de la démesure des éléments, de l'imprévu. La distance sitôt  s'efface, l'instant règne et l'emporte dans un absolu de liberté. Un Eau-Delà de tout, de rien, au  royaume du silence. Dénégation  parallèle que le hasard et la nécessité alternent et soulignent  comme une... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 11 octobre 2019

ET D'AVENTURES EN AVENTURE ! ...

     Une merveille de texte et de poésie      Tu auras été de passage. Un mot, pourtant, défie le temps ; une voie qui ne connaît aucune limite, en âme et conscience ; ainsi des innombrables  horizons où la vie  et la mort s'égarent, convolent. Il  te faut l'explorer ... En ouvriras-tu toutes les fenêtres, avant que de partir, démuni, abusé, épuisé   ? Que la pensée soit, éclose, là où la chair naufrage  ! Aventure, ailleurs prémonitoire, au-delà, que sais-je... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:44:00 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 16 septembre 2019

LES MONDES ÉTAIENT POÉTIQUES ! ...

        Auras - tu assez de temps, de vous,  pour espérer,  enfin comprendre, embrasser humblement les mondes de notre Terre  en périls, en sursis, dont certains auront déjà disparus ? Toutes  ces sublimes contrées qui faisaient jadis  la préciosité et l'unicité du beau vaisseau cosmique qui nous emporte à travers l'odyssée du temps et de l'espace, l'odyssée de tous les dieux de la Nature. D'aucuns le souillent, l'agressent, le brûlent, le ravagent en pillent les mers et les... [Lire la suite]
mardi 3 septembre 2019

MUSIQUE TA VIE // POÉSIE ...!

    "  Et si j'ouvrais un autre recueil, le dernier recueil, tel un tremplin vers les étoiles sans nombre où vague  l'éternité ? L'on y côtoierait l'aurore boréale, l'horizon, l'instantané de l'être aux Mondes qui lient   l'En-Soi à toutes les destinées de la nuit profonde "  CGC  ?   Je me suis tant de fois abîmé et perdu dans le langage des émotions. Tout au bord du frisson, comme un songe qui va  à vau l'eau et  que le saule pleureur retient  au bord des larmes.... [Lire la suite]
lundi 2 septembre 2019

CÉLÉBRATIONS ET CRÉPUSCULES / EXTRAIT !...

    Du silence au silence, nous voguons, mi-ivres mi-navigateurs, la boussole du désir, la boussole de l’urgence à la main. Nous sommes des bateaux effarés dans les vagues, et pourtant, nous embrassons cette vie – la tempête est notre plus sûr allié pour arriver à bon port : le naufrage. Sinistrés, portés par la vague, brûlés de sel, ivres de soif, aveuglés de lumière et lavés de toute volonté, même de vivre, nous voilà enfin offerts, comme un sacrifice, aux courants silencieux de l’être. Qu’il est étrange que nos... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 1 septembre 2019

ÉLISEZ VOS TYRANS !...

      https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-hausse-oceans-nepargnera-pas-grandes-puissances-mondiales-60711/   https://sciencepost.fr/labsorption-de-co2-pres-de-la-peninsule-antarctique-a-ete-multipliee-par-5-depuis-1993/      OU DE L'APPEL AU CALME     Que l'écriture me vienne en aide et me soit  humbles brins de poésie totale dénégation de ce réel embrigadéaux  lendemains contaminés Il me faut relater entre deux vagues de... [Lire la suite]