vendredi 22 juin 2018

FACE A LA MER !...

      A nous    Folielibérons ces quelques mots naufragés    volontaireset noués    bout à bout Solitaire à souhait tu demeuresabsent        Tu  vas  à l'envi Passager dont le  regard s'esseule  ainsi lointainement Il monte du silenceles horizons de la foi ce manque qui n'est à l'absence qu'ombre habitée   voile infiniment portéeici-bas  Et quand  de ces possibless'en retourner à jamais autre pour s'y être... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:44:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 9 avril 2018

MAIS A QUI PARLES-TU ?...

    Je n'aurai eu que la poésieles extravagances du poème de l'amerqui apaise  le tourment Il ne faut pas en vouloir à la foliequi eût ainsi traversé      impudentel'étant de Tes pans de vérités Que n'ai-je jamais trop été de ces célestielles partitionsqui Te définissent et ainsi me destinent et m'esseulent Ailleurs après au-delà de tout en Toi je puise Non la forcequi ne sied qu'au corps à corpsmais à la clarté d'un soufflesans le cri qui inféode à la douleur à l'exil mental Au choeur des choses... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:33:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 6 mars 2018

VOUS NOUS IL TU JE !...

            Il faut s' y résoudre Je est TuIl Vous Nous Qu'importe l'Harmonie est là qui rayonne au zénith de l'ombre Que la solitudeen toi     perpétuellement      vague au seuil de tous les possibles comme les étoiles sans nom Prodigue réclusionChaque chose recouvre un parfum essentielAinsi de l'arc des alliances immémoriales A jamais fidèle     si vraie par le supplément d'âme que l'aventure libère quel qu'en soit le prix     ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:28:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 28 février 2018

MESSAGE AUX PETITS ENFANTS !...

  LA GRANDE MER    Il renaît au silence qui vague Dérade vers l'écueil sans nomdont l'unique présence hante les clartés tonnantes des hauts-fonds Avalanche  Rouleau  qu'importel'eau neige qui ouvre la congère des vents l'onde subreptice du récif Je reviendrai peut-être de ces lointainsapaisé ou déjà migrant sur la Grande Merfabulant l'éternité le regard halluciné Il  croise encore là-basorphelin de ses ailes d'angePetits EnfantsQu'il vous suffise  des barreaux du foyer... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 19 février 2018

TEMPÊTES NOMMÉES !...

  La merest son champ chants des lointainset des centaines d'amour diaphanesdont le souffle  dense  s'épanche sur la grève La mer aussi blanche que le ciel et la nuit  bleuissent Ainsi en auront décidé les accords épurés de l'air liquideet des vents déclinant à jamaisd'infinis silences En ces lieux de souveraines livrées qu'emmène un couple vaguele temps suspend son vol Instant paradoxal bousculant le cours habituel du doute La lame qui le précèdebrise aura déjà passé(e) quand l'onde  en amont se... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:44:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 27 janvier 2018

LES COMBES DU SOLO ?...

  "... Sais-tu d'où l'on peut retranscrire  ces mots ?  Que ces lieux demeurent inconnus quand le nom bute sur la fin  de non recevoir  ... On y joue plus ; il importe  un instant d'exister, comme apprivoisé par la miséricorde d'un Azur  à la fois bon et impitoyable ! Et au coeur de ces dédales aux improbables  issues, que la candeur et l'enfance  s'invitent en récusant  la mort, la violence, des vires et des sommets de l'émotion, d'un espace - temps que la gestuelle recompose au... [Lire la suite]

lundi 30 octobre 2017

ALPHA LYRAE II !...

      Je n’ai guère connu la peur de la banalité qui hante la plupart des écrivains mais bien plutôt celle de l’incompréhension et de la singularité. N’écrivant pas pour les spécialistes du mystère j’ai toujours souffert quand une personne sensible ne comprenait pas un de mes poèmes.  JULES SUPERVIELLE         SUSPENDS  TON VOL ÉTRANGE COULEUR BLEUE   Affranchis - toi du pas funeste allant l'amble du silence de l'absence que mensonge et rumeur enténèbrent   en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:18:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 23 septembre 2017

" SHINE ON YOU CRAZY DIAMOND " !...

Il y a le faisceau de la récompense mais également celui de la punition ! Osciller entre ces deux pôles c'est là, peut-être vivre vrai !  Encore faut-il qu'ils relèvent de la liberté en âme et conscience sereines ! C'est  bien le cas, hélas !  lignes de la main ;  sentence du sursis, à la solde de la folie ! Je pense à toi, Michel, mon Frère : j'arrive . "  ... Shine On You Crazy Diamond ... "        Sur la mer     si souvent seule ou solitaire à l'envi le coup de temps... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:25:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 4 septembre 2017

DU PATHOS A L'ETHOS / VERS " LE MESSAGE RETROUVE " ...!

   Lectrices, Lecteurs, ce texte sera à la semblance de son auteur, une énigme, un voyage intérieur hermétique et tout à la fois ouvert ! Livré ici en pâture,  à l'anonymat !  L'expression d'un pathos qui relate et témoigne d'un long  chemin de repentance parsemé d'embûches mais également de révélations ; comme si pièges et aléas non fortuits avaient en fait  transcendé le présent des entraves, sublimé l'essence des mots et de la pensée tragiquement affectés  par les maux insanes ... A chaque... [Lire la suite]
mercredi 9 août 2017

EMMURE DE SILENCE !...

    Des cris emmurés de silenceforcent la meurtrière et le vantailLa lumière a cessé d'ondoyerl'âme pérégrine  d'une  prière Un chant captif ceint le silence Le verre brisé du vitrail blesse une colombe Que cet envol orphelin m'amuïsse enfin Les larmes y  diluvient le  silence Sanglot que la solitude étreintallant  de cheminvers la vérité et le large azur   Naître à  ce penser que le silence  emmurelà-bas d'où on ne revient  jamais au tréfonds de soiil y a... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,