samedi 8 octobre 2016

CERTITUDES !...

      Tu capesMarin inexorablement comme tu ceins l'aura de ces sillages qui vont    ouvrant les  abîmes d'un  hypothétique  repos Rien qui ne faillisse au temps du rêveà l'immémoriale sagessedes choses vraiesauxquelles tu voues ta foi Ô stèles marines  point de naufrage  Tu nous arrivesMarin imaginaire sur ton croissant de lune ailé que bercent nuages en ballons carmins accourus de l'amont auréolés d'embruns déjà voile purpurine au Levant évanescente... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:13:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 23 février 2016

CES OCÉANS IMMENSES !... POÈTES-CHANTEURS

        IGIT    La ligne est fine Entre la valse et la transe Avons nous tourné trop vite Sommes nous trompés de cadence Le chemin est court Entre regard et transparence Avons nous trop fixé le vide De ces océans immenses   Au diable les parapluies Marchons sous la tempête Amoureux trempés ruisselants esthètes Au diable les abris Cheminons contre le vent Contre le vent et les marées Dégoulinants amants amarrés   Coulons l’encre N’abusons point la déchéance Trop de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:14:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 15 septembre 2015

PANTOMIME DANS L'AZUR !...

        Merveilleuse pantomimeL'âme et le corps inlassablement   en partagent les fols allants qui oscillent      qui vacillent entre transe et danse chamaniques L'océan-mer en silenceberce la mémoire d'une gestuelle étrange où se love une pensée   Pourquoi ce vertige nous emporte-t-il à la fois entre chute et ascension préludant à l'irrémédiablesommeil unitif dans la lumière du Tout Puissant soleilet de la Nuit Obscureconstellée   Par-delà la matière j'habite le parchemin de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:39:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 12 février 2015

MER IMMENSE ! ... EVOCATION

  Regarder la mer ; silence, comme l'océan d'un seul regard ! mais ô combien évocateur ... Des mots, pourquoi faire, est-ce bien utile ou tout simplement incongru ? Dire la mer, l'Océan, tenter quelques bribes, franges de poésie si tant est que les mots, ivres de flots et d'azur se laissent charmer et   dérivent au gré du vent, des étoiles, d'une pensée que berce l'éternel ! Alors, peut-être oser, à contre sens de la raison, comme marées et courants dressent les plus belles vagues     Photo  Jason... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:12:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 2 février 2015

PARAPHE !...

 Le Ponant, comme un mythe qui surgit d'une  hypothétique mémoire " collective ", si tant est que celle-ci se prête à la vulgarisation, au sens commun ! Le Ponant, ce vent à la fois lumineux et profond, lourd et dense tel le verre ... Mais plus encore, ce vent enivrant et limpide qui ne cesse de  purifier l'azur et le flot. On pourrait aisément penser que la froidure de l'air parfait l'aspect  hyalin des vagues. L'écume, à travers moires et iridescences, ne laisse plus  d'orner la surface d'une mer sans... [Lire la suite]
lundi 29 septembre 2014

ÊTRE OU NÉANT SUR LA MER !...

         AÏRBAG        La terre, là-bas, recevait les souffrances et les tourments de la Mer souillée, de la mer endeuillée ! Il n'y eut qu'un seul et long écho,  plaintif ; Cap Marianon reconnaissait-il à son approche l'aventure, le mirage  enfin serein des hommes de bonne volonté ? Qu'importe la démesure des vents, le " chasme viride " ! l'éclatante blancheur suffisant à ondoyer  la mémoire d'une Terre jadis édénique et qui ne reviendra plus jamais ... La Terre et... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:45:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 25 septembre 2014

EVASION !... POÉSIE

    EVASION  Et je serai face à la merqui viendra baigner les galets.Caresses d’eau, de vent et d’air.Et de lumière. D’immensité.Et en moi sera le désert.N’y entrera que ciel léger. Et je serai face à la merqui viendra battre les rochers.Giflant. Cinglant. Usant la pierre.Frappant. S’infiltrant. Déchaînée.Et en moi sera le désert.N’y entrera ciel tourmenté. Et je serai face à la mer,statue de chair et coeur de bois.Et me ferai désert en moi.Qu’importera l’heure. Sombre ou claire… § Esther GRANEK De la pensée... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:38:00 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 10 mai 2014

OCÉAN - PAR LORD BYRON !...

IVAN AIVASOVSKI, Peintre de la Lumière      ( Six Strophes qui terminent, à 2 près, non trouvées ), LE CHANT DU PÈLERINAGE DE CHILDE-HAROLD DE BYRON -   CXXIX " Déroule tes vagues d'azur, profond et sombre Océan ! D'innombrables flottes te parcourent en vain ; sur la terre, l'homme marque son passage par des ruines ; sa puissance s'arrête sur tes bords. Tous les naufrages qui surviennent sur la plaine liquide sont ton oeuvre : Il n'y reste pas l'ombre des ravages de l'homme. A peine si la sienne se... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:21:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 12 juillet 2013

NUDITÉ ... ALLÉGORIE

  Nudité sans fardsChoeurs de solitude J'aime en ToiLa nudité transmuée D'une nuit Jaspée de bleu lactescenteAu seuil d'une PenséeObscure et lumineuse à la foiArborant ses étoffes de ventAinsi de l'aube au couchant   Un chant aux clartés Safres et viridesA tes frissons me liePuis nous distance Ainsi des voiles Diaphanes du coeur   Ô vires d'une passion insenséePerpétuellement évanescencePurissime invoquéDes extrêmes absoluitéAu hasard d'une rencontre Improbable Deux OcéansRecouvrent l'éternitéQui nous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:47:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,