jeudi 13 juin 2013

MARINS ...

      1855           Archipels foulés Terres d'ex-îlesDéniéesÉclats de temps en pâturesCes boulets rouillés Figent le champ De la mémoireQue le rang barréSépare encore et toujoursAu terme pathétique Du voyage fatal  Ainsi de l'ultime réclusion Du naufrageLégendaire et terribleD'un vaisseau ivreLointainement guerrierTellement armé et puissantLa mer n'aime pas Le sang et les bavuresGardienne aux vantaux De l'éternel de la Destinée Et demeurent sur une île criblée de blocs... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:45:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 23 août 2011

CAP SUR SPERDUTU ...!

  CAP_SUR_SPERDUTU    RECIT Comme une étrave que les lames dépassent. Un îlot aux  blocs entassés  prête ses flancs aux longues houles et aux vents dominants le détroit.   Insensé !  sûrement ; déraisonnable : peut-être ? Folies, certainement ... Alors, Marin, pourquoi le tentes-tu en solitaire ? Tout simplement parce que je suis seul, que l'intention ne séduit pas, n'attire personne ... et puis l'hiver, la longue nuit, me fascine ! Et pourtant, rien ne m'arrête, pas même la perception... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:21:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 26 février 2011

RECIT - CHARLES PAOLINI

LE DOIGT DE DIEU ( ... ) " Quand il avait encore sa langue et ses esprits, Antonio répétait: " Le phare et nous, la mer nous ronge du dedans de la même manière ". Puis il y eut cette nuit-là ..." Pharaon s'interrompit, les yeux perdus dans le vague. Il reprit dans un souffle : " Alors qu'il était tout jeune gardien, une nuit, Antonio s'est retrouvé seul au service du phare; son  compagnon était à l'agonie. Depuis plusieurs jours, la relève ne pouvait pas aborder et, dehors, c'était la fin du monde. Pas la moindre différence... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 04:44:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 16 septembre 2010

AUTOUR DES ÎLES LAVEZZI

  Un Libecciu, en été, réserve toujours des surprises ! Il s'établit puis va au gré des nuages, de la couleur, de l'épaisseur et de la texture des nuages, de leur altitude à laquelle ils croisent... C'est un vent qui peut souffler en Tempête ou alors crisper, mettre à l'épreuve tous les usagers de la mer.Aujourd'hui, les véliplanchistes  étaient nombreux à avoir choisi Ciantarilla, ces  échappées vers les Îles du Parc Marin International des Bouches de Bunifazziu.Le cortège de nuages glissait le long de  la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:22:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,