jeudi 15 novembre 2018

A LA DÉRIVE !...

  Solo Marin       Comme l'horizon empyréepar les limbes bleutées  du mystère     mille fois haubanéesà demeure     ici-bas   à  la fois  sacré et  palpableSois            et         participede  l'absoluité qui     sied aux  azurs Sitôt affranchi    gagne l'étant apparaissant et ces infinis irrationnels que le penser     ... [Lire la suite]

mercredi 28 février 2018

MESSAGE AUX PETITS ENFANTS !...

  LA GRANDE MER    Il renaît au silence qui vague Dérade vers l'écueil sans nomdont l'unique présence hante les clartés tonnantes des hauts-fonds Avalanche  Rouleau  qu'importel'eau neige qui ouvre la congère des vents l'onde subreptice du récif Je reviendrai peut-être de ces lointainsapaisé ou déjà migrant sur la Grande Merfabulant l'éternité le regard halluciné Il  croise encore là-basorphelin de ses ailes d'angePetits EnfantsQu'il vous suffise  des barreaux du foyer... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:01:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 27 août 2016

" DES ÉCUMES DE FLEURS " l...

      L'AUTRE DÉRADE   Toujours plus loin résolument seulsur la Grande Mer Comme un rappelde la nuit à la longue distancequi sommeille et  veille l'écueil qui est en toi Dès lors brise les liens Marin va  au largue empanne  inverse le sens  commun de la dérade Voici venu le terme   de la route fond qui t'esseule A bout de souffle vogue Marin délire ailleurs mais navigue encore plus serein L'azur est ta demeure miséricordieuseN'en déplaise aux pourfendeurs des vagues à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 7 avril 2016

C'EST UNE FUGUE !...

        Ecoute ce que je confie à la mer qui me prendet reçoit mon tourmentquand je lui dis tout ce que en moi  elle ressent C'est une fugue je  la- voue aux soleils marins que le peuple migrateur hante à souhaitquand vient la saisondes petits albatros Point de tillac ni de lents vaisseauxpour contrister la Lyretoute la poésie des anges de l'océan que l'on poursuit en les traquant jusqu'au massacre C'est une fugue Ainsi d'en tracer le dessein le sens l'empreinte prodiguedes sillages que je... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:39:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 1 avril 2016

SIROCCO !...

  La mer d'une houle lointaineouvrage à contretemps le rivageLes vents en ont striés le visage fauvedes endémiques pascuansde granitPorphyroïde présenced'un bestiaire mort-doréoù veillent des sentinelles perpétuelles Une grisaille automnalene saurait ôter au Sciroccu de Kallistéles fragrances enivranteset le nard d'un généreux printempsL'aure des vals la brise de terre ne laissent de répandre le musc des halliers inondés de baieset des îles ceintes d'écume Quelques Vénus Aphroditesaux galbes vagues et vampés achèvent de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:53:16 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 6 août 2015

PARLONS HOULE ET VAGUES !...

      EXEMPLE  BMS Côte WSW 5 à 6 + Rafales - SW CORSE - +  2.50 m Vagues à la côte annoncé / Observé : 1 / 2  Pieds Maxi. a Autour d'un Îlot, au Large, les creux bien plus marqués se transforment en vagues dont la hauteur côtoie les prévisions...  Logique ! Ce Rider aura exploité une Session Vague inespérée tandis que partout ailleurs on observait un mince liseré d'écume ! Lorsque les bulletins marine évoquent la Houle, - par exemple : 2.00 m de Houle -, du moins pour les Bulletins... [Lire la suite]

mercredi 1 juillet 2015

AUTANT DE DIMENSIONS !...

        Les jours de grands vents, la mer  s'assombrit et bleuit. Elle apparaît plus profonde, encore plus lointaine. Alentour, les cimes s'élèvent  et se rapprochent, toujours plus haut dans le ciel  tandis que les rivages, les bras de la terre tendus vers l'immensité  s'éloignent... Et dans cet univers inlassablement  recomposé, tout  envol, chaque descente vers l'abîme confond et mêle la clarté des vagues aux névés  des  nuages... Une île dérive sur la mer, convie le... [Lire la suite]
dimanche 26 avril 2015

UNE CEINTURE D' ÎLES !...

Une zone géographique modeste compte une quantité insoupçonnée d'Îlots, de blocs émergés, de couloirs    UNE ÎLE CEINTE D'ÎLES    On pourrait en certains endroits de l'Île évoquer un  dédale fabuleux, une sorte de labyrinthe marin aux stylites fantasques, avec ses goulets et ses passes peu  profondes, ses écueils que la mer submerge, mais qui demeurent au ras des flots. Le pas est aisé et commun lorsque l'on réveille les vieilles légendes, les mythes, les aventures du grand voyageur de l'antiquité !... [Lire la suite]
dimanche 8 février 2015

MAL DE TERRE !...

 Magnifique GWENDAL  Abandonne à la mer Le soin de t'emmener Le jour du partirAu terme d'une bordéeIvre    Regagne l'autre Rive Tu emporteras  avec toi Un brin de vérité Qui t'eût manqué Pour ravir l'azur Et qu'empoisonne le fiel Panse la blessureValant sillage labyrinthiqueFidèle et de clartésPour un amour de Camée Vaine errance Que ce monde De pécheurs absoutAux  faveurs  perpétuellesEt imméritées Laisse  au ressacLa traînée Des logorrhées L'éminence fateQui t'assaillent Comme... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 11:52:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 15 décembre 2014

COMME UN ECUEIL !...

          MYSTERY - IN MY DREAMS -    Comme l'écueil  Qui s'épanche sur le vaste azur    Comme un rêveD'archipels et de récifs antiquesQui se confie  à la mort Inéluctable qu'auréole la souvenance du porphyre mordoré N'avoir pour horizons que l'Ecueil Dans les braises d'un soleil qui pétille Et l'autre rive    aux tombants régénérésDes ors et des fragments de l'éternel InstantInsignes  contours   depuis     si  lointains ... [Lire la suite]