mardi 18 octobre 2016

ÉTHÉRÉ !...

  Pas un  bruit nocif n'écorche l'âme. Juste le bruissement du vent, le dessein de ces ailes qui murmurent et qui regagnent déjà l'azur... "  Ô temps,  suspend ton vol "  !... Rien d'exeptionnel, certes, mais l'instant est lumineux, apaisant, harmonieux.  Ainsi, lorsque  l'oiseau plane à l'orée d'un songe, d'une île, d'un rêve. Et l'on se prend  alors à jubjoter, indéfectiblement attiré vers un azur  onirique dès lors à nul autre pareil, sans fadaises ni chimères qui nous eussent... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:41:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 12 octobre 2016

LA MER ENTÉNÉBRÉE !...

    Par un après-midi d'automne, déjà si sombre, règnent  les prémisses de l'hiver et des  futures  galernes. Les charrois de nuages augurent du vent fort qui dévale le long des îles. L'horizon flou vacille comme un mirage au désert, dans les lointains irradiés de dunes. Les voiliers d'une probable  course égrènent le chapelet de la mer du vent en ralliant le bon port. Tout n'est que profonde solitude. Le chant du silence ne laisse plus de combler et de ravir  l'ivresse des ailes blanches qui... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:49:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 3 juin 2016

VAGUE VOIE D'EAU !...

      OU  LA VOIE QUI NE SE VOIT PAS Insigne et virtuelle Comme une ellipseau galbe duel qui nous destineje veux dire la voie de l'onde dont je suis aveugle le linéamentet que les rives transmuentjusqu'à l'infiniment bleu de l'aube Es-tu  dessein probable rencontrel'esquisse fidèle de la  lettre ouvertequi eut si souvent caressé l'espoir de nommer Sagesse Tu mêles à la fois tes ellipsesaux chutes de  l'enfer des enfersl'élévation de nos sonnets à la lunequi... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:11:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 28 février 2016

UN VIEUX PHARE HABITE !...

REPUTATION MAUDITE  Le rocher de Tévennec jouit d'une très sinistre réputation. Des gardiens seraient devenus fous, d'autres seraient morts brutalement, dont l'un dans les bras de son épouse, qui l'aurait alors mis au saloir pour conserver son corps jusqu'à la relève suivante... Des cris lugubres, prêtés aux âmes des nombreux naufragés ayant trouvé la mort sur l'îlot, se feraient entendre de temps à autre, entre les rochers. Par ailleurs, selon le site du Parc Marin d'Iroise, des plongeurs ont découvert une... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 12 février 2016

FRANCOIS TRINEL PHOTOGRAPHE !...

  " Le Peuple de la Mer "  par François TRINEL ; une Image étonnante, qui suscite tout de même quelques interrogations... Sculpture éphémère qui s'élève entre  hasard et mystère. Nous invitons ici Monsieur Alan  STIVELL, parce que comme vous, il demeure, au-delà des mots, infinité de visages pour un regard-océan  ! Merci     SA PAGE LIEN   https://fr-fr.facebook.com/francoistrinelphotographe   Visitez la Page  FACEBOOK de François TRINEL !  La Mer, l'Océan, les... [Lire la suite]
jeudi 24 décembre 2015

AUTOUR DE L’OCÉAN !...

  Un brin de poésie pour accompagner la solitude, la solitude des phares, des  Gardiens de Phares ! Point de mets mais oint de mots et de pensées au-dessus des flots, des multitudes ! ... Voilà le plus beau des cadeaux de l'Océan  ! Un poème ravissant autant l'Océan que la quête d'infinis qui nous habite et nous meut si près du Ciel, en son sein de ciels à portée de la main...! Au hasard  de la déambulation solitaire et de  ces heures qui s'égarent à jamais, nous posons là les vers de ce poète, qui ce... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:24:21 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 26 novembre 2015

RAPPEL !...

    En ces jours si sombres et si lumineux  les ciels posent d'étranges questions, interrogent !  ciels et soleil semblent se cacher, oscillent comme ils vacillent du Levant  jusqu'au Ponant, le temps d'une fenêtre ouverte sur l'espérance, un lendemain de tempête pour la mer apaisée. Le crépuscule à l'aube ressemble de l'autre côté du monde. Il est des heures si froides aux clartés fulgurantes de la lumière qui s'écoule et sacre les desseins de l'hiver ; un rayon de l'astre de vie suffit à en... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:07:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 29 août 2015

VAGUES DE BOIS ...

Qui ne serait pas  tenté de ramasser sur le sable ces bois que l'eau ouvrage  depuis les cimes, qui dévalent avec le torrent pour échouer sur la grève et recevoir l'absolution des vents salés ?   L'imaginaire porté  au comble de la fantaisie... Rien ici ne se ressemble mais tout procède de l'esprit de l'eau et de l'air. Parcours, métamorphoses de la matière dont on aurait souhaité revendiquer le  sillon et le sillage perpétuellement épurés... Je vous laisse à la rêverie du promeneur solitaire qui range... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:39:27 PM - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 28 juin 2015

NEGUENTROPIE !... LE POISON

          Les plis de la terre   le sceau de l'éternitéUne ride après l'autre   l'instant qui fuit Et s'en retourne de nulle part ailleurs Un souffle numineux en ravive l'appel  Tout les opposerait mais l'un sans l'autre ne seraitAinsi de ces contraires prodigues que la Nature Seule enfante et parsème par-delà les mondes   Témoignages irréfragables que ces étenduesCes figements éphémères où les nuages du ciel Se reflètent dans leurs moutonnements infinis Et que les vents... [Lire la suite]
vendredi 27 mars 2015

LUMIERE ET CONTRASTE

  Une ride, un souffle ose froisser cette splendide moire. Une goutte de pluie trahit le miroir sans tain ; ainsi de la vasque d'eau pure, d'une mare temporaire. La fin de l'orage se reflète : troublantes transparences qui se renvoient les charmes de la mer et du ciel. Et les ciels s'inversent, vacillent. La lumière parfait un éclairage rare. Le soleil décline ; on entend au loin retentir les derniers coups de tonnerre. Avril s'annonce, le temps reste incertain, subit, avec ses sautes de vent et ses renverses subreptices. La... [Lire la suite]