mardi 12 novembre 2019

JOËL GRENIER !...

    Que je remercie, ici, en postant ce texte et cette poésie, Joël GRENIER ! Qu'il me ramène encore et encore sur la voie de Lumières des inconnues qui fondent l'aventure au coeur de la liberté des azurs traversés de migrations souveraines ***   Parfois il tutoie la lumière quand il se perd dans les étoiles. Il a le cœur à la dérive dès qu'il entend le cri des vagues. Et il s'en va tout seul vers l'inconnu, quand la pluie voudra tomber pour mettre son rêve dans ce ciel noir où son envie va le trimbaler.Parfois... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:05:00 AM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

vendredi 25 mai 2018

RECOUVRANCE !...

  Et si je vous disais un seul nom qui eût dévoilé un secret qui ne se voit pas ... Il y va comme des allants  de l'éternel retour, d'un nom qui eût illuminé les voies de remembrance, découvrance, souvenance, recouvrance, qui, en nous, demeurent et sommeillent et s'en reviennent, sans fin, telle une histoire bercée aux pieds du jeune lit de la vie, d'après la vie ?  A TUTTI SSI LOCA DI SPLENDORI  A LA MIMORIA  TRAMANDATA    EIU SCRIVU          La mémoire s'est... [Lire la suite]
jeudi 4 mai 2017

SI PRES DE LA DÉLIVRANCE !...

. . . Ferme les yeux et perds toi dans l'obscurité sous le feuillage rouge de tes paupières. Enfonce-toi dans ces spirales du son qui bourdonne et tombe, et rêve là bas, lointaine, jusqu'au site du tympan, comme une cataracte assourdie. Plonge ton être dans les ténèbres, noie-toi dans ta peau, et plus profondément, dans tes entrailles ; que l'os, livide éclair, t'éblouisse et t'aveugle, et entre des cimes et des golfes sombres qu'ouvre son panache bleu le feu follet ; Dans les ténèbres liquides du sommeil ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:21:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 29 septembre 2016

LE BOURDON DES VAGUES !...

    J'ai comme un refrain qui me revient des cimes       des pics  de la folieLà-bas     à bord d'un esquif       divinement vélivole entre les écueils         la solitude  vague  Et rien ne saurait en  travestir les versants ondésDes neiges de l'azuraux  ailes blanches des confins mutiques  Convolons  veux-tu  toi et moi A l'orée des champs ivre de nuitperpétuelle et étoiléeJe me suis confié aux lointains clochers... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:24:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,