vendredi 29 octobre 2021

SPLENDIDE DUO / TESSON ET NERUDA ! ...

      La Tempête " Zeus " ceint l'île de Corse de ses blanches écumes ; les rochers voyagent dans le  temps   Que je loue ici  le don de ces passeurs d'étoiles et de messages, intemporels, essentiels, depuis les vires de l'aventure humaine,  les balcons de la poésie, des hommes dont  " l'énergie  vagabonde " abonde l'esprit   des terriens, de passage,  l'espace de la durée nous est auné  entre deux  dates,  irrévocablement. L'image se rappelle à la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:02:52 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 29 octobre 2021

PABLO NERUDA / LA MER ! ...

  LA MER     J’ai besoin de la mer car elle est ma leçon :je ne sais si elle m’enseigne la musique ou la conscience :je ne sais si elle est vague seule ou être profondou seulement voix rauque ou bien encore conjectureéblouissante de navires et de poissons.Le fait est que même endormipar tel ou tel art magnétique je circuledans l’université des vagues. I1 n’y a pas que ces coquillages broyéscomme si une planète tremblanteannonçait une lente mort,non, avec le fragment je reconstruis le jour,avec le jet de sel,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 29 octobre 2021

PABLO NERUDA EVOQUE ! ...

    ODE A LA MER    Ici  dans l'îlela meret quelle étendue !sort hors de soià chaque instant,en disant oui, en disant non,non et non et non,en disant oui, en bleu,en écume, en galop,en disant non, et non.Elle ne peut rester tranquille,je me nomme la mer, répète-t-elleen frappant une pierresans arriver à la convaincre,alorsavec sept langues vertesde sept chiens verts,de sept tigres verts,de sept mers vertes,elle la parcourt, l'embrasse,l'humidifieet elle se frappe la poitrineen répétant son nom   …... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 6 août 2016

PABLO NERUDA ...!

    LA MER  J’ai besoin de la mer car elle est ma leçon :je ne sais si elle m’enseigne la musique ou la conscience :je ne sais si elle est vague seule ou être profondou seulement voix rauque ou bien encore conjectureéblouissante de navires et de poissons.Le fait est que même endormipar tel ou tel art magnétique je circuledans l’université des vagues.Il n’y a pas que ces coquillages broyéscomme si une planète tremblanteannonçait une lente mort,non, avec le fragment  je reconstruis le jour,avec le jet de sel, la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 12 août 2011

PABLO NERUDA EVOQUAIT AUSSI LA MER ...

LES OISEAUX ARRIVENT   Tout était vol sur notre terre. Comme des gouttes de sang et des plumes Les cardinaux ensanglantaient L'aurore d'Anáhuac. Le toucan était une adorable Caisse de fruits vernis, Le colibri regarda les étincelles Originales de l'éclair Et ses bûchers minuscules Brûlaient dans l'air immobile. Les perroquets illustres emplissaient La profondeur du feuillage Comme des lingots d'or vert Récemment sortis de la pâte Des marais submergés Et de leurs yeux ronds Ils regardaient un anneau jaune, Vieux comme les... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:16:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,