mardi 10 août 2021

AUTANT LE TEMPS !...

      "    L'Océan goutte à goutte en sa clepsydre  pleure ; Tout Sahara, tombant grain à grain, marque l'heure Dans son effrayant sablier  " Victor HUGO  La Légende des siècles t. 3, 1877, p. 897.   Je pense   autant  au temps  qui passe  qu'à l'eau de la source qui flue entre les doigts  en  quittant inexorablement  la paume de la main jusqu'à la dernière goutte et la vérité de la soif    L'autan grime  ... [Lire la suite]

mercredi 7 juillet 2021

" OUBLIE - TOI TOI - MÊME " !...

          Que je m'impose  cette  injonction dont la syntaxe et les termes plagient le maître de la maieutique !  Retour aux  extrêmes apolliniens, dyonysiaques qui ne laisseront jamais plus de fonder l'Être aux mondes et au Temps que je suis, d'entretenir cette soif inextinguible de culture, de co-naissance, d'inconnu. Dialogue conflictuel  avec  l'En-Soi, à cette  locution chère  à l'existentialiste. A l'orée de l'Absurde me conduit  le conteur des... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 02:43:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 6 septembre 2020

ÉGAREMENTS !...

      " Car enfin qu'est-ce que l'homme dans la nature ?   Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout, infiniment éloigné de comprendre les extrêmes. "  Blaise PASCAL  Les Pensées - ( 230 - 199 )     J'évoque souvent les abrupts et l'arbitraire de la durée. Cet espace-temps qui nous est mesuré, décompté et  qui donne et ouvre pourtant  sur  tant d'infinis et,   bien au-delà, sans  que je ... [Lire la suite]
vendredi 20 avril 2018

" NEMO "

     OU LE POEME DE PERSONNE      Comme le tempsà l'aune des faits lentement   défait Et ses pans essaiment en l'instantcomme  volonté du monde Qu'adviendrait-il de ce viatique s'il n'était alors voué à la Voie       l'intervalle d'une vie  Et je mesure combien importe l'essence initiatiquede l'engagement qui destine et parfait  Au-delà de soitoujours plus haut plus profondément que les mots Et lorsque brasillent quelques linéaments de véritél'aura... [Lire la suite]
mardi 17 avril 2018

A L'ENCRE BLEUE !...

      Tant d'histoires auront vécuet voyagé autour des mondesEt ce silence pesantque la grève réfugie au coeur des étés insouciants Combien de larmes inondent le départ  la liesse des jours retrouvésL'âge des concrétionsretient de la  traverséeles secrets de tous les  sillages Et le poète en son écrin d'images déploit  ses  ailes dit à l'âme vagabondeLaisse ce corps au fond de la mervire l'ancre de ta vie Les parfums de la brise marine évoque le ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:54:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 15 avril 2018

ABSENCES !...

    Toile  /  Ingrid LEDDET  _ -  La Maison du Phare -  Le bout d'un môle au pied du phare, Orly le dimanche ou Quai des Brumes, une  gare l'hiver  sous l'épais brouillard vers le plateau de Langres, la fenêtre arrière  embuée d'une voiture qui s'éloigne...! l'absence décline un à un les pans d'une histoire sans fin    ABSENCE   Tu transcendes les sphères idéaleset me ramene aux horizons platoniques de la beautéTon domaine demeuresans limiteschaque jour encore... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

dimanche 8 avril 2018

EN VOITURE !...

      La veille, un majestueux halo sertit  le soleil d'arcs-en-ciels et retint toute mon attention. Le Levant, dans la nuit s'invite pour le  lendemain, honore les signes du ciel et  le dicton marin. Un regard avisé  vers le Ponant et ses transparences suffit. De longues pannes cotonneuses s'accrochent aux cimes dénudées, auxmassif du Grand Sud de l'île. Les tombants sont si nets et l'horizon si vaste  qu'une multitude de moutons quittent le détroit et se perdent avec la mer du vent. ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:27:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 31 juillet 2017

FOLLE ALLÉGORIE !...

    Au terme de la longue route tu ne déranges point les étoilestu n'auras jamais excédé les vagues dunesde la mer et de la lune en croissant Ro le  silence con-descendant des mangeurs d'espoir      ***   Va     hallucine toujours  les mots innombrables toi qui erres  par le vaste dédale de la folie contre les  bas maux         Satisfais aux vernales images comble la fulgurance  des rêvesl'inassouvi   ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 12:42:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 19 avril 2022

REVELATEURS ! ...

  Boris CYRULNIK     " Les mangeurs de vent sont ceux qui gobent tous les discours et les grands récits sans les remettre en question. Or, il faut savoir douter. "   Boris CYRULNIK  DE  TRISTES INDICATEURS     Des LIENS, au tout venant et  non des moindres ! Prendre du recul, de  la hauteur, la mer et observer, regarder le réel. un avenir incertain, inquiètant se  profile. Demeurer   hors toutes entraves et contraintes, hors carcans et modèles de... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:43:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 9 novembre 2021

ECLAT ! ...

 Dessin / Giraud Moebius  _ L'Alchimiste  "   Je fis de mon âme un lieu secret et redoutable. Je m'y enfermai avec le cher fantôme obsesseur et l'adorable idée fixe de ma passion ; j'y élaborai avec une sage patience le sentiment philosophal, l'élixir de parfaite douleur qui en devait éterniser le voluptueux martyre. "  MILOSZ         Poussière d'étoile vit   l'intense d'un éclat  de Cosmos et d'éternité  ________________   Ainsi   au... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:44:00 PM - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,