vendredi 20 avril 2018

" NEMO "

     OU LE POEME DE PERSONNE      Comme le tempsà l'aune des faits lentement   défait Et ses pans essaiment en l'instantcomme  volonté du monde Qu'adviendrait-il de ce viatique s'il n'était alors voué à la Voie       l'intervalle d'une vie  Et je mesure combien importe l'essence initiatiquede l'engagement qui destine et parfait  Au-delà de soitoujours plus haut plus profondément que les mots Et lorsque brasillent quelques linéaments de véritél'aura... [Lire la suite]

mardi 17 avril 2018

A L'ENCRE BLEUE !...

      Tant d'histoires auront vécuautour des mondesprécèdent l'absenceEt ce silence pesantque la grève réfugie au coeur des étés insouciants Combien de larmes auront été du départ à la liesse des jours retrouvésLe temps des concrétionsretient de chaque traverséeles secrets que le sillage a celé Et le poète en son écrin d'images depuis ses ailes allégoriques dit à l'âme Laisse le corps au fond de la merde ta vietelle l'ancre Il y a dans les parfums de la brise marine comme un chant   un... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:54:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 15 avril 2018

ABSENCES !...

    Toile  /  Ingrid LEDDET  _ -  La Maison du Phare -  Le bout d'un môle au pied du phare, Orly le dimanche ou Quai des Brumes, une  gare l'hiver  sous l'épais brouillard vers le plateau de Langres, la fenêtre arrière  embuée d'une voiture qui s'éloigne...! l'absence décline un à un les pans d'une histoire sans fin    ABSENCE   Tu transcendes les sphères idéaleset me ramene aux horizons platoniques de la beautéTon domaine demeuresans limiteschaque jour encore... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 8 avril 2018

EN VOITURE !...

      La veille, un majestueux halo sertit  le soleil d'arcs-en-ciels et retint toute mon attention. Le Levant, dans la nuit s'invite pour le  lendemain, honore les signes du ciel et  le dicton marin. Un regard avisé  vers le Ponant et ses transparences suffit. De longues pannes cotonneuses s'accrochent aux cimes dénudées, auxmassif du Grand Sud de l'île. Les tombants sont si nets et l'horizon si vaste  qu'une multitude de moutons quittent le détroit et se perdent avec la mer du vent. ... [Lire la suite]
mercredi 24 janvier 2018

L' INFINI DIALOGUE ...!

      Tu lui parlesElle ne répond que par vagues anaphoresEst-ce un guide un messager au coeur de l'énigmepour celui qui n'est déjà plus des mondes décadents Sitôt emporté par la briseles Autans ou le Ponant tu choisis le poème de la merEt que la brume des îles vous emporte           lointainement  Car il est au fol langage  aux pensers sans paroledont le geste hyperboleet l'ellipse s'emparent obstinémentlorsqu'ils s'entent à jamais aux vagues-psychésde vos... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:42:44 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 2 avril 2018

MAGIE DES POINTES !...

    Les vagues nous arrivent de si loin, qui tournent, qui obliquent et prennent le chemin de la délivrance ; un feston unissonant d'écume emplit les bleuités vernales d'une Île  aux mille caps... Ouvrir les yeux, découvrir ce qu'elles cachent ou révèlent indéfiniment ... Qu'une aile s'y aventure, vive et altière  captant dans les airs, au-dessus du maquis  le moindre souffle qui ravisse son pilote. Et ainsi de s'offrir la quintessence d'une glisse pure, parfumée, au ras des blocs hiératiques que la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

dimanche 18 février 2018

CORSICA...GO56 / L’ÉCOCIDE PROGRAMME !...

      "  Le cynisme consiste à voir les choses telles qu'elles sont et non comme elles devraient être "  Oscar WILDE    " Une civilistion qui s'avère  incapable de résoudre les problèmes que  génère son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation  qui choisit de  fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui  ruse avec ses principes estune civilisation moribonde. "  Aimé CESAIRE  ... [Lire la suite]
samedi 10 février 2018

RUPTURE !...

  Oeuvre Vincent VAN GOGH      Que n'écris-je d'autreQue traduis-je        ici et las sinon l'ineptie    le non-sens-bipolaires'esseulant à la dérive de l'angoisse  psychotique Que je me résume          pas à pas humble expressionpeine tangiblevraie foliereclus Reste-t-il en mer de ce lointain destin quelque dessein animé qui me rattache à l'inexistenceau silence   Depuis les pans d'une geôleà part où l'homme ne parvient plus à... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 09:59:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 30 janvier 2018

PAUVRE PÉCHEUR !...

   La clarté  est dans le reflet ; ainsi pense le roseau  ... !     On apprend    à survivre chaque jour      un peu plus seul affranchiLes saisons     les années se débarrassent des travers en marche qui situent et décalentmalgré soidans le tourbillon des vanités en vogue et des sordides cloaques Comblée en esprit          L'âme que les feux d'artificesque les feux la rampe épargnentsur le chemin des étoileslorsqu'il lui faut... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 19 janvier 2018

ULTIME RÉCLUSION !...

        Laisses-toi guider petit             Suit la Voix  claire  et lointaineCar au plus profond des coups de temps sourd un silence aveugle et sans blessureà toujours ondoyé Quand tout naît esprit le corps  demeure  et ne geint plusL'âme alors vient à mariervastes étendues et délivrance Tu t'en remets aux rudesses aux froidures de la merà l'hiver blanc     ta nuit en guise de pénitenceen quête d'oubliSoit Plus aucun lien ne te... [Lire la suite]