mercredi 4 novembre 2015

GRANDE MER !...

     JONAS PAR GUSTAVE DORE     DES LARMES DE LA FOLIE  AU POÈME DE L'AMER   De cet abîme de maux séditieuxque je confie sans finau silence de la mer  allonscomme aux prières d'un sillagepar les galbes du ciel     recouvrées qui T'espèrent Je vole de Tes propres ailes et m'en retourne alors ceinttout contre le sein originellement bleu de la terrePour un regard    au-delà de tout là où le trouble bipolaireen chaque rencontre génère unitivement l'amour de la beauté... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 30 octobre 2015

EN MER / ALBERT CAMUS ...

      " J'ai toujours eu l'impression de vivre en haute mer, menacé, au coeur  d'un bonheur royal " Albert CAMUS  Aparté pour  le Premier Homme, rendu  à New York  ! Vertiges de l'Absurde, doute, raison, limites :  l'auteur de la Peste, juché entre l'Exil et le Royaume se confie. Albert CAMUS ou le Poète-Philosophe, ces deux extrêmes dont il parvient à relier les rives comme le marin lucide vainc l'Océan ! un océan  qui le caractérise si bien !  Une pensée immense qui... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 30 octobre 2015

LE MONDE N'EXISTE PAS !...

 Treize enfants sont morts noyés, hier, sur les plages prisées de la Grèce !  Mare Nostrum, profondément affligée et trahie pleure sous les grains, entre deux îles aux liens des racines  tranchées. Et le flot des houles lointaines, glas accablant, entonne le chant funèbre des champs de désolation où les vents crient et hurlent à l'aide !       Tout ne serait-il  que représentation interprétation erronéedes sens en leurs penséesabouties comme parvenues sur le parvis des certitudes où... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 29 octobre 2015

POUSSIÈRE !...

   Dans sa course lente  et basse sur l'horizon, le soleil  emmène avec lui le vent pour se coucher ; au gré des grains sombres, sa lumière va diluviant  les tombants d'une vie à le chercher un peu plus près du ciel, sur la mer ...      Tu n'es rien    ter-rien que l' infime poussière d'étoilela silhouette en cendreune volée vannée sur un ciel sans partage et prompt à tout exaucer comme le grain happe l'horizon et ravine profondément la solitude des rocs Rends-toi au... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:41:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 11 octobre 2015

UN JOUR, UN JOUR !...

Marine / André SALOMON    J'ai demandé au poète, au musicien, au peintre, au danseur : " dessine-moi la mer "  !  En vain...! Tous essayèrent, avec talent et génie, certes, mais d'aucuns ne rendit le juste reflet  de la vérité. La mer et la vérité ne se conjuguent  pas au présent  mais s'ouvrent libres au-delà du temps et de la fin,  donnent sur l'instant, l'éternité, comme le premier cri, le premier regard volant  à la rencontre de son double. Ainsi de la fascination qui  me... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 9 octobre 2015

RELEVÉS DANS L'AZUR !...

        "  Esprit né de la chair ! Ô dérisions, quand il n'aurait jamais été de l'âme ce fruit, lentement, qui mûrit au pied de la Source ... "    Ô MER DES OCÉANS    Ils seraient si nombreux, tellement silencieux, empruntant les voies de ces écrits  par simple curiosité, sans lendemain, comme on traverse du regard les pages et les plages  d'un quotidien creux ou lassant ! Emplis de mots faciles, les  bouches déliées mais si peu profonds, ils ont  la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:05:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mardi 29 septembre 2015

BLEU TYRRHÉNIEN !...

      Je retiendrai à toujours les profondeurset les contrastes lumineux de la lointaine Borade la Tramontane   sa compagne             Ces clartés auroralesà l'approche    comme au coeur de l'hiverL'une est sans nuage           bise rageusetandis que l'autre étend un épais manteaude nuées blanches en dévalant depuis le Septentrion et les Balkansfroide et austère    impitoyableToutes deux  s'emparent des mers de Toscane et de... [Lire la suite]
dimanche 27 septembre 2015

L'EAU DELÀ L'ABSINTHE !...

  Vincent VAN GOGH    Écouter, c'est tout ! Eau  Delà  Les  Mots    Ami    poète   chanteur    je t'invite à lire   à parcourir ce texte à voix haute Y trouveras-tu    peut-être l'harmonique-Océan d'un songe    de la brume qui nimbe l'Île dont tu attends au petit jour l'unicité d'une rencontreCes bras de terre embrassantla mer  et qui nous bercent Ô limbes      léthéennesconfessions que roulentsans fin un ressouvenir... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:09:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
jeudi 24 septembre 2015

ÉMINEMMENT SAUVAGE !...

Le marin cape plus à l'Ouest, vers le domainedes Roches Noires, nous confie-t-il, là où la pierre et l'eau fusionnent avec les feux du ciel.Il cède à la curiosité et à l'avidité des sensqu'exaltent les sels iodés de l'éther fluantpar les arcanes maudites de l'absinthe.La Rose, là-bas, libère les profondes senteursd'une terre où la mer et l'azur absentent comme le songe près de la source qui chantonnerepose l'âme du pèlerin. D'entre les hautes cimestoutes proches et les dômes lisses des îlots,de la roche basaltique, les éléments ont... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:50:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
jeudi 24 septembre 2015

CESARE ! ...

  Et ce regard   supplique de  la pierre allant droit dans le couchant bouleverser les larmes du  soleil  l'absence sidère le silence  de la mer § MARIN - A Cesare -         
Posté par marin56 à 01:06:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,