jeudi 19 novembre 2015

UN LIEN POUR PANSER ...!

    LIEN  

lundi 16 novembre 2015

SENTINELLES !...

  Par les temps du rêve, aurais-je erré ? Il me revient souvent comme une pensée que la mer berce ou ravive lorsqu'elle m'emporte, sans jamais être sûr qu'elle me ramène au rivage. Mais qu'importe de mourir à l'éternel lorsqu'ici-bas on  ne meurt qu'à l'éphémère ...!   VisiteursPassagers d'une époque Sur la TerreNous sommes Ici         là-bas Pour découvrir ApprendreObserver et grandir Dans l'AmourAvant que de rentrer chez nousUn peu plus près de la merDe sable et du cielTous ensembleA jamais... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 03:21:47 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 14 novembre 2015

PARIS 13 NOVEMBRE 2015 !...

    " Je n'ai que le champs de mes larmes pour recueillir ces pensées, en automne tombées sur le sol Je n'ai que le temps  d'un automne pour semer ce qu'il me reste d'amour quand il n'est fauché  "     En cette aube meurtrieEn ce jour enténébréToutes les vagues Toutes les larmes de la merSont bleuesÉminemment blanchesEt puresUn peu plus près du CielLe Soleil luit pour tous A vous toutes et tous Pensées Amour PaixProfondémentMarin ! LIEN   §
jeudi 12 novembre 2015

MUSIQUES DE MA VIE !...

   Déjà fantomale, une aile se profile ! empreinte ou intaille dans le cristal de roche, la tourmaline, l'aigue-marine fabulant quelque cercueil de verre ! la mer des origines, sépulcrale, belle et meurtrière à la fois nouant sans cesse la mort à la vie de ses célestielles racines  ... Ce chant de joie, qui me vient de ce Pays où j'aurai laissé mon âme errer sur l'Océan et l'Atlantique Sud ... Dieu que la Croix d'Agadés était belle, quand elle brillait, tout là-haut, au-dessus de la Canopée, la nuit, bercée par la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:12:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 4 novembre 2015

GRANDE MER !...

     JONAS PAR GUSTAVE DORE     DES LARMES DE LA FOLIE  AU POÈME DE L'AMER   De cet abîme de maux séditieuxque je confie sans finau silence de la mer  allonscomme aux prières d'un sillagepar les galbes du ciel     recouvrées qui T'espèrent Je vole de Tes propres ailes et m'en retourne alors ceinttout contre le sein originellement bleu de la terrePour un regard    au-delà de tout là où le trouble bipolaireen chaque rencontre génère unitivement l'amour de la beauté... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 06:46:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 30 octobre 2015

EN MER / ALBERT CAMUS ...

      " J'ai toujours eu l'impression de vivre en haute mer, menacé, au coeur  d'un bonheur royal " Albert CAMUS  Aparté pour  le Premier Homme, rendu  à New York  ! Vertiges de l'Absurde, doute, raison, limites :  l'auteur de la Peste, juché entre l'Exil et le Royaume se confie. Albert CAMUS ou le Poète-Philosophe, ces deux extrêmes dont il parvient à relier les rives comme le marin lucide vainc l'Océan ! un océan  qui le caractérise si bien !  Une pensée immense qui... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:53:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 30 octobre 2015

LE MONDE N'EXISTE PAS !...

 Treize enfants sont morts noyés, hier, sur les plages prisées de la Grèce !  Mare Nostrum, profondément affligée et trahie pleure sous les grains, entre deux îles aux liens des racines  tranchées. Et le flot des houles lointaines, glas accablant, entonne le chant funèbre des champs de désolation où les vents crient et hurlent à l'aide !       Tout ne serait-il  que représentation interprétation erronéedes sens en leurs penséesabouties comme parvenues sur le parvis des certitudes où... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:56:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 29 octobre 2015

POUSSIÈRE !...

   Dans sa course lente  et basse sur l'horizon, le soleil  emmène avec lui le vent pour se coucher ; au gré des grains sombres, sa lumière va diluviant  les tombants d'une vie à le chercher un peu plus près du ciel, sur la mer ...      Tu n'es rien    ter-rien que l' infime poussière d'étoilela silhouette en cendreune volée vannée sur un ciel sans partage et prompt à tout exaucer comme le grain happe l'horizon et ravine profondément la solitude des rocs Rends-toi au... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:41:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
dimanche 11 octobre 2015

UN JOUR, UN JOUR !...

Marine / André SALOMON    J'ai demandé au poète, au musicien, au peintre, au danseur : " dessine-moi la mer "  !  En vain...! Tous essayèrent, avec talent et génie, certes, mais d'aucuns ne rendit le juste reflet  de la vérité. La mer et la vérité ne se conjuguent  pas au présent  mais s'ouvrent libres au-delà du temps et de la fin,  donnent sur l'instant, l'éternité, comme le premier cri, le premier regard volant  à la rencontre de son double. Ainsi de la fascination qui  me... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:55:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 9 octobre 2015

RELEVÉS DANS L'AZUR !...

        "  Esprit né de la chair ! Ô dérisions, quand il n'aurait jamais été de l'âme ce fruit, lentement, qui mûrit au pied de la Source ... "    Ô MER DES OCÉANS    Ils seraient si nombreux, tellement silencieux, empruntant les voies de ces écrits  par simple curiosité, sans lendemain, comme on traverse du regard les pages et les plages  d'un quotidien creux ou lassant ! Emplis de mots faciles, les  bouches déliées mais si peu profonds, ils ont  la... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 10:05:00 AM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,